STOP Hommes Battus

STOP Hommes Battus

ON A RETROUVE LES CHIFFRES EFFACES DES HOMMES MALTRAITES

 

ON A RETROUVE LES CHIFFRES EFFACES DES HOMMES MALTRAITES

 

 

APPEL A VOTER POUR LA DEMOCRATE VALERIE PECRESSE

 

Madame Valérie Pecresse,

 

J'ai persuadé le CNCDH de déclarer que lemprise na pas de genre.


Donc que les violences de genre n'ont pas de genres et que s'il y a 240 000 femmes maltraitees sur les chiffres de l'ONDRP 2019, c'est qu'il y en a autant dhommes victimes et non pas 82 000 hommes victimes (28 %).

 

Que pensez vous de cela :

 

-----
https://fr.statista.com/statistiques/573285/violences-entre-conjoints-faits-de-violence-enregistres-par-les-forces-de-securite-france/

 

Société›

Criminalité et repression

Hommes victimes de violences physiques ou sexuelles dans le foyer en France 2006-2015

 

Publié par Statista Research Department, 31 déc. 2016

 

Ce graphique montre le nombre d'hommes se déclarant victimes de violences physiques ou sexuelles au sein du foyer en France de 2006 à 2015. Ce chiffre est resté plutôt stable au cours de la période d'étude : il oscillait entre 250.000 et 350.000 victimes sur deux ans. En 2013-2014, 335.000 Français se déclaraient victimes de violences physiques ou sexuelles à la maison. Les deux années suivantes, ce nombre était descendu à 280.000 victimes.

 

Nombre d'hommes se déclarant victimes de violences physiques ou sexuelles intra-ménage en France de 2006 à 2015(en milliers)

 

-----

 

Non seulement j'ai reussi à persuader le CNCDH, mais j'ai persuadé Elisabeth Moreno de nous reconnaitre et de faire une etude que voilà :

 

https://questions.assemblee-nationale.fr/q15/15-24380QE.htm

 

Enfin, les hommes victimes de violences au sein du couple bénéficient comme toutes les victimes d'infractions pénales d'un soutien auprès des 130 associations d'aide aux victimes réparties sur le territoire national.

 

DE QUI SE MOQUE ELISABETH MORENO ?

NOUS SOMMES UNE SEULE ASSOCIATION STOP HOMMES BATTUS AVEC ZERO EUROS ET UN SMARTPHONE

 

Résultat, 3 % des hommes victimes portent plainte et 17 % les femmes victimes. 5 fois moins.

 

Le texte ne parle pas des centres d'hébergements d'urgence. Pourquoi ?

Suite

Suite

 

Pourquoi Marlene Schiappa n'a telle pas répondu pendant un an ?


A la question de Corinne Vignon ?

 

Et pourquoi Elisabeth Moreno nous a répondu ?

 

Paceque que j'ai mis 4 ministres, le Premier Ministre, et le HCE en demeure sous peine de poursuites pour violations des droits de l'homme...

 

Madame Valerie Pecresse, pourquoi les politiques en France n'ont ils pas fait mon travail ?

 

Vous avez fait le votre en refusant la theorie du genre et vous avez montré votre vraie dimension Morale.

 

C'est ce qu'il faut à la France, Madame.

Nous sommes avec mes membres prêts à vous soutenir aux prochaines élections de Juin 2021, et aux élections Presidentielles, et vous reconnaitre,

 

Pascal Combe
Stop hommes battus
Stop femmes battues
Stop enfants battus
Battu = Maltraite.

 

La suite du message d'Élisabeth Moreno :

 

Par ailleurs, en 2016, l'enquête « Violences et rapports de genre » (VIRAGE) menée par l'INED, a permis de mesurer le nombre de personnes ayant subi des violences sexuelles (viols, tentatives de viol, attouchements du sexe, des seins ou des fesses, baisers imposés par la force, pelotage) au cours de leur vie. Ces violences ont concerné 14,5% des femmes et 3,6% des hommes âgés de 20 à 69 ans. Ainsi, bien que les violences sexistes et sexuelles touchent tous les genres, les femmes en sont les premières victimes.

 

3,6 + 14,5 = 18,1

(3,6 / 18,1) x 100 = 19,89 % d'hommes victimes en 2020.

En 2019, nous étions 28 %.

 

Vous avez compris ?

 

Madame Valerie Pecresse, ce n'est pas moi le criminel, mais le President qui peut changer la loi non ?

Et qui ne le fait pas, non ?

 

Et s'il ne veut pas, qui donc peut à part vous ?

 

----------

 

PLUS BAS MESSAGES OU LE CNCDH DROITS DE LHOMME EN FRANCE RECONNAIT QUE LEMPRISE REPOND AUX MEMES CRITERES HOMMES FEMMES, QUE DONC LEMPRISE NA PAS DE GENRES

DONC LES VIOLENCES CONJUGALES NONT PAS DE GENRES : IL Y A DONC AUTANT DE FEMMES ET DHOMMES VICTIMES

 

--

 

Le ven. 18 déc. 2020 à 20:48, CNCDH Communication <communication.cncdh@cncdh.fr> a écrit

 

Cher Monsieur,

Nous nous excusons de ne pas avoir pu répondre à vos différents messages.

 

Cela est dû à une surcharge conséquente de travail – en témoigne encore l’heure à laquelle je vous écris ce message.

 

La question des violences conjugales doit être traitée de la manière que ce soit des femmes ou des hommes qui soient victimes, car le ressort est le même, l’emprise et la non-respect de l’autre, l’impact est le même sur la personne victime et, le cas échéant, sur les enfants du couple.

 

Nous ne manquerons pas de vous auditionner lorsque nous reprendrons des travaux sur les violences conjugales.

 

Cordialement

 

Céline Branaa

 

Responsable communication

 

 



21/02/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 201 autres membres