STOP Hommes Battus France

STOP Hommes Battus France

CRISE DE LA MASCULINITÉ

 

 

CRISE DE LA MASCULINITÉ

 
 
Sauter à la navigationSauter à la recherche

La crise de la masculinité est un concept[réf. nécessaire] qualifiant l'ensemble de doutes et de remises en cause du rôle traditionnel des hommes, souvent associé à la progression du féminisme. Certains chercheurs comme Francis Dupuis-Déri notent cependant que la problématique n'est pas nouvelle et « qu'il y aurait eu à répétition des crises semblables depuis au moins cinq siècles en Occident »1.

Crise hypothétique[modifier | modifier le code]

Les hommes auraient à subir un ensemble de doutes et de remises en cause depuis quelques décennies, en particulier depuis la libération sexuelle et la libération de la femme qu'auraient permises la généralisation de la contraception et la légalisation de l'avortement dans certains pays[réf. nécessaire].

Ces mouvements auraient entraîné une redéfinition dialectique du rôle social des individus de sexe masculin à l'origine d'une évolution des normes attachées à la virilité et la paternité, notamment2.

Cause selon une journaliste[modifier | modifier le code]

Susan Faludi, une journaliste, rejette l'hypothèse de la crise de la masculinité comme conséquence du féminisme et propose que la crise de la masculinité est la conséquence de la société de consommation : "La consommation a envahi l'univers de la sexualité : le sexe commercialisé détruit tout sens de l'intimité, du secret. Dans l'économie moderne, les hommes, du moins ceux qui ne sont pas en haut de l'échelle, ne voient plus ce qu'ils produisent. Leur valeur n'est plus mesurée que par des faux-semblants : leur corps musclé, leur voiture, leur compte en banque..." et du nihilisme qu'elle entraine : "Les hommes n'ont plus le sentiment de participer à un projet qui dépasse leur petit monde."3

Crise de la masculinité à l'étranger, selon une journaliste[modifier | modifier le code]

Au Moyen-Orient[modifier | modifier le code]

Dans une étude menée en ÉgypteMarocLibanPalestine sur 4 937 femmes et 4 830 hommes de 18 à 59 ans vivant dans des zones urbaines et rurales, et représentatifs de la démographie nationale respective des pays sélectionnés, la journaliste Shereen El Feki conclut qu'il existe une crise de la masculinité aussi dans le Monde Arabe4. En particulier, elle attribue cette crise au rôle traditionnel de l'homme "aux conflits, au chômage, aux déplacements, à l'exil ou encore à l'emprisonnement alors que la pression sur les hommes pour subvenir aux besoins de leur famille (...) ne se relâche pas"5.

Une réthorique antiféministe[modifier | modifier le code]

Selon le chercheur en sciences politiques Francis Dupuis-Déri1, la « crise de la masculinité » est un thème récurrent dans les ouvrages traitant de la masculinité qu'il interprète comme « un refus de la part des hommes de l’égalité et leur réaffirmation de l’importance d’une différence hiérarchique entre les sexes ». Il considère le thème d'une crise de la masculinité comme une rhétorique antiféministe.

Le sociologue Abdessamad Dialmy propose la crise de la masculinité comme prérequis pour l'égalité entre les sexes : « Ce sont donc les hommes marocains qui sont en retard, n'ayant pas encore fait leurs preuves dans le partage des tâches reproductives de l'espace privé. Pour cela, ils doivent interroger la masculinité, la mettre en crise, refuser son acception patriarcale. »6.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]



07/11/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 122 autres membres