STOP Hommes Battus

STOP Hommes Battus

PRESIDENT ASSOCIATION

 

 

 

 

 

 

img-20201118-105404.jpg

 

 

Cette page évolue pour vous rendre compte des nouveautés dans notre lutte pour faire reconnaitre en France les hommes maltraites et leurs enfants victimes.

 

 

debat-1024x512.jpg

 

 

 

Pour les medias, professionnels, associations, étudiants, vous pouvez me contacter :

 

Pascal Combe

Tel : 06 81 92 14 58

Email : pascal2_2007@live.fr

 

----------------

 

DOSSIER OU NOUS PROUVONS QUE LES HOMMES BATTUS EN FRANCE FONT L'OBJET DUNE VIOLATION DES DROITS DE LHOMME

 

https://stop-hommes-battus-france-association.blog4ever.com/violation-des-droits-de-l-homme-1

 

 

-------------------

 

 

JOURNAL LA REPUBLIQUE SEINE et MARNE

Julien Van Caeyseele

Publié le 

 

LA TRIPLE PEINE DES HOMMES MALTRAITES 

PASCAL COMBE de STOP HOMMES BATTUS

CLIC CE LIEN 

---------------

Vidéo, interview Pascal Combe, Président de l'association Emission Elles refont la télé de le chaine C8

 

Pascal Combe explique sur le plateau que l'Etat refuse de reconnaître les hommes battus et qu'il n'y a pas de contres d'hébergements d'urgence en France pour ces hommes et ces enfants. Seuls 5 %portent plainte.

 

https://www.canalplus.com/divertissement/battu-par-sa-femme-il-temoigne-dans-tpmp-elles/h/15064245_50013

 

--------------------

 

 

Pascal COMBE,

président de l'association Stop Hommes Battus

 

Situé en Région Parisienne, près de Melun, 

en Seine et Marne.

 

Retraité, 63 ans. Artiste Peintre.

 

Expérience dans les violences conjugales :


10 000 écoutes d'hommes maltraites et 500 écoutes de femmes maltraitees. 7 ans d'expérience.

 

Integre dans un programme de recherche sur la

reinsertion professionnelle d'hommes et femmes maltraites dans une Ecole Nationale.

 

Partenaire avec :

Le chercheur et écrivain Patrick Guillot

dans le domaine de l'étude des genres et des sexismes

 

Partenaire avec une association de psychologues issus du milieu psychiatrique.

Hommes et femmes maltraites.

Ecoutes et therapies.  50 ans d'expérience.

 

Passe :


Enseignant en Public Pôle Emploi,

public en difficultés et en détention

 

École Tabarly sur Pen Duick III

 

 

---------

 

 

Ancien homme maltraité par son  ex-compagne.

Vctime de violences physiques, morales, sexuelles, administratives et financières.

 

La plus pernicieuse est la violence morale car elle est continue et journalière.

 

Exposition aux violences conjugales et sujet à des violences scolaires.

 

Nous avons une Page Facebook pour renseigner les

femmes battues, Stop Femmes Battues.

 

Notre association est apolitique.

Notre vocation est de faire reconnaitre les hommes maltraites par le Ministere de l'egalite hommes femmes, qui s'occuppe de la violence conjugale, et qui refuse les hommes maltraites depuis deux ans.

 

Nous sommes feministes car le feminisme lutte pour l'egalite de tous. C'est pourquoi nous voulons être reconnus par les pouvoirs publics. 

 

Le Ministere de l'egalite hommes femmes nous a convoque pour le Grenelle des Violences conjugales avec deux autres associations. Il nous a ete dit que nous ne pouvions être reconnus car notre cause est defavorable à la cause des femmes battues.

 

Nous étions cinq representants des hommes battus au rendez-vous.

 

Notre liste de demande pour les hommes battus a ete transmise au Grenelle des violences conjugales, et sur une vingtaine de propositions dont un numero national pour les hommes battus et des centres d'hebergements d'urgences. Pas une de nos propositions n'a ete retenue.

 

Nous estimons  les hommes maltraites entre 80 000 et 250 000. Leurs enfants sont exposes a la violence conjugale et sont soumis a des pathologies. Ce sont des victimes aussi.

 

Nous avons constaté que les maltraitant(e)s sont souvent soumis à des violences enfants, et ensuite soumis à des pathologies psychiatriques, des raisons psychologiques, addictions, conditions sociales ect.

Des études etrangeres le démontrent.

 

C'est cet ensemble complexe qui genere la domination du bourreau sur sa victime.

 

Le patriarcat, comme le Matriarcat, ne sont pas en cause.

 

Les hommes maltraites et leurs enfants exposes a la violence sont tous des victimes.

 

Ils n'ont aucun moyen pour fuir leur bourreau, ni aucune ressource pour porter plainte ou se renseigner.

Ce sont eux qui nous le disent.

ils ne sont pas reconnus.

 

Beaucoup sont inquietes car ils n'existent pas sur le plan officiel. Seulement 5 % portent plainte contre 15 % pour les femmes battues.

 

Souvent leurs femmes maltraitantes déposent des plaintes mensongeres pour se defendre quand l'homme battu porte plainte. Nous avons souvent des cas où les hommes maltraites sont condamnes.

 

Du fait que le Ministere de l'egalite hommes femmes refuse de les reconnaitre, et du fait que leur statut d'homme est remis en cause car ils ne peuvent se defendre contre des femmes jugees plus faibles que les hommes, ces hommes sont aneantis sur le plan psychique.

 

Sur 250 000 hommes battus seuls une cinquantaine ont eu la force de nous rejoindre dans notre association. Les autres ont ete aneantis par le Ministere de l'egalite hommes femmes et leurs deux ministres Elisabeth Moreno et Marlene Schiappa.

Nous avons fait un appel à defiler sur notre site internet qui a fait l'objet de 35 000 visites. Nous n'avons eu qu'un seul candidat.

 

Nous avons des victimes qui peuvent en temoigner.

Dont des personnes ayant eu des responsabites professionnelles de haut niveau.

 

Un commandant de Police et Elu de sa commune,

Et un colonel qui était generalisable,

sont venus recemment se mettre sous notre protection,

Condamnes, exclus par leur hiérarchie et poursuivis par leur bourreau en justice,

 

car le Système d'exclusion SCHIAPPA a mis la parole des hommes maltraites en disgrâce, en les refusant au Grenelle des Violences conjugales et en les privant de TOUS MOYENS pour se defendre.

Son ancien Ministere indique sur son site internet que cette exclusion est une discrimination envers un sexe, et un delit passible de 5 ANS DE PRISON et 75 000 euros d'amende.

 

Nous avons des médecins, des ingénieurs, des chefs d'entreprise qui sont venus aussi se mettre sous notre protection.

 

Le système d'exclusion de ces victimes est sans pitié.

 

Ces conditions, associées au fait que leurs droits soient aussi aneantis, provoquent pour ces hommes et enfants victimes une situation comparable aux victimes dans les Pays totalitaires.

 

Nous pesons nos mots.

 

Nous avons contacte toutes les forces politiques et toutes les institutions des droits de l'homme en France, Personne n'a reagi sauf une trentaine de personnes issus du monde politique.

 

Deux sont intervenus. Ils n'ont pas eu de reponse.

 

A l'etranger, dans les pays modernes, les hommes battus sont reconnus ou en phase de reconnaissance.

Quatre pays, les USA, le Canada, l'Angleterre et la Belgique, ont des études qui démontrent un nombre sensiblement égal entre les hommes et femmes battues.

 

Si notre hypothèse soulevée précédemment concernant l'origine de la violence des maltraitant(e) est exacte, nous obtenons aussi une egalite dans le nombre des maltraite(e)s.

 

En effet les bourreaux ont une aptitude pour repérer les victimes hommes ou femmes, qui manquent souvent d'estime de soi, et qui sont facilement manipulables par le bourreau.

 

Ces victimes hommes et femmes ont souvent ete exposees aussi à la violence enfants.

 

Les victimes hommes et femmes tombent ensuite sous emprise et ne peuvent plus réagir.

 

DONC IL EST PROBABLE QUE LA VIOLENCE CONJUGALE N'A PAS DE GENRE.

 

A L'ETRANGER CELA EST RECONNU OU EN PHASE D'HYPOTHESE.

 

EN FRANCE, LES HOMMES VICTIMES ET LES FEMMES MALTRAITANTES N'ONT PAS LE DROIT D'EXISTER ET ONT ETE RAYES DE LA PLUS PART DES STATISTIQUES.

 

LES CHIFFRES FRANCAIS SONT FAUX CAR ILS NE TIENNENT PAS COMPTE DE LA SITUATION QUE NOUS AVONS CONSTATE DEPUIS SEPT ANS. ET QUE NOUS DECRIVONS ICI.

 

UNE ETUDE DU JOURNAL LE MONDE ABORDE LE SUJET. VOIR NOTRE TRIBUNE.

VOIT AUSSI NOTRE DOSSIER : DESINFORMATION DE L'ETAT

 

------------------

 

En France, une femme battue sur quatre est un homme.

Le terme Homme Battu correspond à 4 types  de violences :

 

Physique

Morale (psychologique)

Sexuelle

Administrative ou Financière.

 

Les mécanismes psychologiques sont les mêmes  pour les deux sexes.

 

Sauf que l'homme battu est impacté de plus  :

 

En tant qu'homme car il perd une partie de son statut

de virilite, puisqu'il devient plus faible que la femme qui le maltraite.

 

Et l'Etat francais ne voulant pas reconnaitre les hommes

battus, le phénomene reste tabou, et rien n'existe pour

les renseigner, pour partir ou faire partir leur bourreau.


Apres la Maltraitance :


Sans thérapie, pas d'issue.
Les hommes maltraités sont sujets à une baisse de l'estime de soi importante,
qui remonte souvent à l'enfance.

Soit les enfants ont été exposés a la violence conjugale,

soit ils ont été maltraités.

 

D'autre part, la maltraitance du bourreau laisse des blessures psychiques aux hommes maltraites et à leurs enfants.

 

Il faut donc faire une therapie sur l'enfance et sur la maltraitance conjugale. Et pour les enfants une therapie sur leur exposition a la violence.

 

---------

 

Un psychologue libéral coûte environ 50 euros par séance.

Un psychiatre libéral thérapeute en secteur 1 ne vous coûte rien. Vous êtes remboursés.

Les centres CMP ont des psychiatres et psychologues gratuits.
https://www.solidarites-usagerspsy.fr/se-soigner/structures-medicales-et-medico-sociales/cmp-et-cmpp/

 

----------

 

Nous sommes partenaires avec une association reconnue qui écoute et fait des thérapies sur les hommes et femmes battus, association animée par deux psychologues qui ont 50 ans d'expérience dans le domaine et qui proviennent du secteur psychiatrique.

 

Et nous faisons un partenariat a trois partenaires avec une grande ecole nationale  pour proposer des formations pour hommes et femmes battus,

afin de trouver un emploi ou créer une entreprise.

Les victimes sont suivies par des psychologues.

 

Nous militons pour faire un collaboration en France

avec les hommes et femmes battus, et leurs enfants exposés aux violences conjugales, qui sont victimes aussi car ils developpent des pathologies.

Pour realiser une synergie.

 

Toutes ces victimes pourraient etre au nombre d'un million environ.

 

Le Grenelle des violences conjugales n'a pas voulu nous reconnaitre, ainsi que le Ministère de l'égalité hommes femmes.

 

Une centaine d'hommes décèdent par an, une quinzaine par blessures et les autres par suicides forcés.

Nous mettons sur notre site ces études.

 

Sans oublier 160 000 enfants exposés a la violence conjugale, Peut-etre le double  et qui sont frappés  par des pathologies.

 

Cette exclusion est un délit de discrimination envers les hommes et leurs enfants.

 

Cela est une violation de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, et des Droits des enfants.

 

Au Pays des Droits de l'Homme.

 

 

 

 

 

 

 



14/11/2019
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 177 autres membres