STOP hommes battus 06 81 92 14 58

STOP hommes battus 06 81 92 14 58

HALTE AU SEXISME

 

 


HALTE AU SEXISME

https://www.forumfr.com/sujet923031-lettre-au-garde-des-sceaux-page-facebook-de-halteausexisme.html

Confidentialité




France

Lettre au garde des sceaux-page Facebook de Halteausexisme

sexisme

 

violence conjugale

 

égalité des sexes

 

iniquités

 

égalité en droits

 

égalité hetero-homo

Noter ce sujet

Par MarcThor,
le 4 février dans France

Répondre à ce sujet

 MarcThor

Membre 46ansPosté(e) le 4 février

Page facebook de Halteausexisme:

Sur sa page Facebook, le Garde des Sceaux

Eric Dupond-Moretti

rend compte des chiffres définitifs concernant les homicides conjugaux en 2020.

Voici ce que nous venons de lui répondre :

­

­

"Monsieur Le Garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti ,

­

­

Trois points que nous souhaiterions aborder avec vous :

­

- Premièrement, environ 3000 places d'hébergements sont destinées aux victimes de violences conjugales, mais uniquement lorsque ces victimes sont des femmes. A ce jour il n'existe aucun, 0, centre d'hébergement spécifiquement dédié aux hommes et aux personnes transgenres victimes de telles violences. A savoir aussi que les femmes lesbiennes victimes de telles violences de la part de leur conjointe sont orientées vers des centres pour femmes, et donc qu'au quotidien elles se retrouvent dans un environnement qui peut leur rappeler les violences qu'elles ont subi.

­

Rappel : 1 victime sur 3 de violences conjugales est un homme, 1 personne homosexuelle sur 9 est victime de violences de la part de son/sa conjointe ou ex (11%), 1 personne bisexuelle sur 5 (20%) est victime de ces mêmes violences. Proportionnellement, les personnes transgenres, gays, lesbiennes, sont plus frappées par le fléau des violences conjugales que les femmes hétérosexuelles (7%).

­

Quelles mesures comptez-vous prendre pour assurer l'égalité de bienveillance de notre société envers toutes les victimes de violences conjugales, femmes, hommes, personnes transgenres, et donc entre autre pour attribuer des hébergement d'urgence aux personnes dont le sexe ou le genre est aujourd'hui un frein à cette obtention ?

­

- Deuxièmement, vous n'êtes pas sans savoir que nombre de plaintes déposées contre un conjoint pour des "faits de violences" sont soit fantaisistes, soit des outils de pression utilisés par la personne plaignante à destination du conjoint. Souvent ces plaintes sans fondement servent dans le cadre de séparations, de divorces, pour aussi manipuler l'administration et obtenir plus facilement une garde, une pension. Pendant toute la période de traitement de ces plaintes, qui aboutissent heureusement à des non-lieux, la victime de ces dénonciations calomnieuses et infamantes vit un véritable calvaire sociétal et administratif. La présomption d'innocence, droit fondamental dans notre démocratie, lui est de fait spoliée. Souvent même, lorsque l'avenir d'un enfant est en jeu, celui-ci est retiré à la victime de telles dénonciations calomnieuses pour être confiée à la plaignante aux objectifs égoïstes. L'enfant fait alors l'objet d'actes d'aliénation parentale, souvent de la part de sa mère, les tribunaux ayant fréquemment à déplorer la complexité d'établir ensuite la vérité des faits.

­

Que comptez-vous faire pour garantir la présomption d'innocence à tout parent se retrouvant accusé à tort de violences conjugales, intra-familiales, mais pourtant quasi-systématiquement présumé, désigné, coupable sociétalement, médiatiquement et administrativement ?

­

- Troisièmement, depuis quelques années, des organisations qui se réclament d'un féminisme radical ont mis en place des compteurs dits de "féminicides". Sur la base de ragots, d'hypothèses, elles incrémentent ces compteurs systématiquement avant la fin de toute investigation policière, avant tout verdict prononcé par les tribunaux de la République. Dans nombre de cas les affaires qu'elles désignent comme relevant d'un crime commis sur la victime par son conjoint relèvent en fait d'un accident domestique, d'un suicide, d'un meurtre commis par un tiers à la famille. Or, l'incrémentation à la hâte, pour faire le buzz, de ces compteurs présume systématiquement de la culpabilité du conjoint de la victime, ceci avant même que la vérité judiciaire ne soit prononcée. ces compteurs ne sont jamais corrigés par les administrateurs lorsque la vérité des faits éclate bien plus tard. Le conjoint désigné ainsi à tort comme un assassin vivra le reste de sa vie avec la présomption sociétale qu'il est un meurtrier.

­­

Est-ce normal ?

­­­

Que comptez-vous faire pour forcer ces associations à respecter le droit républicain ? Que comptez-vous prendre comme mesure pour forcer ces organisations à respecter la présomption d'innocence de toutes les personnes qu'elles désignent publiquement comme coupables d'assassinat avant toute décision rendue par l'institution judiciaire ?

­

­

­

Merci Monsieur Le Garde des Sceaux.


 1

 

Citer

 

Signaler

 

Partager

Annonces

Maintenant

Contenus Sponsorisés

Recommandé Pour Vous

Les prêts personnels sont maintenant disponibles en ligne à ParisPrêts personnels | Liens de recherche

Bonne nouvelle 2021 - l'État aide à acheter un monte-escalierConseil Conso

par Taboola

 Beltégeuse

Membre   100ansPosté(e) le 4 février

Coucou Marco, EDM ne sera plus ministre d'ici quelques mois, je serais étonnée qu'il fasse quelque chose en faveur des hommes battus (par exemple). Mais bon, c'est très bien de l'avoir interpellé par courrier.

A mon avis, il faudrait mener des actions "coup de poing" pour informer le public.... je ne pensais pas qu'il puisse y avoir des hommes battus avant d'avoir lu tes liens sur ce sujet très grave. Alors tu vois, plus vos actions seront médiatisées, plus vous serez entendus.

En tout cas bravo pour cette pugnacité à défendre les hommes battus, continue et tiens nous au courant,

Bises Marco


@MarcThor

 

Citer

 

Signaler

 

Partager

 MarcThor

Membre 46ansPosté(e) le 4 février

  Le 04/02/2021 à 15:56, Beltégeuse a dit :

Coucou Marco, EDM ne sera plus ministre d'ici quelques mois, je serais étonnée qu'il fasse quelque chose en faveur des hommes battus (par exemple). Mais bon, c'est très bien de l'avoir interpellé par courrier.

A mon avis, il faudrait mener des actions "coup de poing" pour informer le public.... je ne pensais pas qu'il puisse y avoir des hommes battus avant d'avoir lu tes liens sur ce sujet très grave. Alors tu vois, plus vos actions seront médiatisées, plus vous serez entendus.

En tout cas bravo pour cette pugnacité à défendre les hommes battus, continue et tiens nous au courant,

Bises Marco


@MarcThor

Développer  

Re-coucou ma belle!

Tu es formidable, tu fais preuve de compassion envers toutes les victimes. Malheureusement, tout le monde n'est pas comme toi... Tu as pu lire, ici même récemment, certaines dire que les violences conjugales ne sont qu'un problème de femmes, qu'il ne faut pas évoquer les victimes hommes( 32 pour cent des victimes pourtant d'après la dernière enquête de l' ONDRP)...

 

INHESJ /ONDRP 2019 de l’ONDRP parue en 2019, INTEGRALITE de l’enquête :

https://inhesj.fr/sites/default/files/publications/files/2019-12/RA_ONDRP_2019.pdf

 

 

Extrait:

ONDRP-Page 88 (violences conjugales) :

ÉLÉMENTS DE PROFIL DES VICTIMES

68% des victimes sont des femmes (donc 32 % des victimes sont des hommes-page 88).

 

Extrait:

ONDRP-Page 88 (violences sexuelles):

On observe ainsi que les femmes sont davantage victimes de violences sexuelles hors ménage au moment des faits que les hommes. Plus précisément, 0,5% des femmes âgées de 18 à 76 ans en ont été victimes en moyenne chaque année sur la période 2011-2018 contre 0,2% des hommes

Dans les deux cas ( 32 pour cent de victimes de violences conjugales qui sont des hommes/  28 pour cent de victimes de violences sexuelles qui sont des hommes), il n'y a aucun centre d'accueil pour ces victimes, aucune centrale d'appel, aucune formation spécifique les concernant chez les policiers  etc. Voilà ce que dénonce notamment "Hale au sexisme" dans cette lettre. Ils rappellent qu'il en est de même pour les gay, bi ,lesbiennes, qui ne sont pas pris en compte en tant que victimes...c'est chez les lesbiennes justement que l'on trouve la plus grande prévalence de présence de violences conjugales.

Tu as raison , EDM ne fera rien pour les hommes battus. Je crois que cette lettre est une bonne manière de rappeler au monde politique qu'une victime sur trois est bien moins prise en compte que les autres.

En outre, ce n'est pas à EDM d'intervenir sur certains points; concernant le financement de centres d'accueil, c'est au secrétariat à l'égalité de décider, avec notamment le financement décidé au Grenelle...

...d'après STOP hommes battus (https://stop-hommes-battus-france-association.blog4ever.com/ ). LE SE à l’égalité, tenu par les féministes Mmes SCIAPPA puis MORENO,  refuse malgré de nombreuses demandes ( y compris de députés) de financer les asso d’hommes battus pour leur permettre de créer des refuges, d’avoir un numéro d’appel, d’organiser des formations, de communiquer (SOURCE :https://www.facebook.com/search/top?q=halteausexisme  ).

Un extrait:

 

Dans un récent article l'association explique avoir dû envoyer pas moins d'une cinquantaine de mails à Marlène Schiappa et à son équipe pour être considérée digne d'être reçue par une cadre du ministère de la Santé, Catherine Lesterpt , La délégation dépêchée par l'association était composée de quatre étudiants hommes et femmes en sociologie, psychologie sociale et familiale, ainsi que de son président Pascal Combe. Deux autres associations d'hommes battus étaient aussi présentes pour remettre ensemble un courrier comportant une vingtaine de propositions pour faire avancer la lutte contre les violences conjugales.

Les trois associations demanderont évidemment à être intégrées soit au Grenelle soit aux travaux dirigés par le Ministère de l’Égalité Femmes-Hommes. La réponse obtenue sera négative, mais ce qui fait froid dans le dos c'est l'explication que Pascal Combe explique avoir obtenu de la représentante de l'État français : « La cause des hommes battus n'est pas bonne pour la cause des femmes battues, parce que quand l'homme arrive alors la femme disparait. » Le comble d'un gouvernement qui jour après jour fait son autopromotion en prétendant se battre pour l'égalité entre tous ! Les honneurs de notre République : Liberté, Egalité, Fraternité, violés par un gouvernement sous la 5ème, Marianne en a l’habitude, mais sans préservatif c'est plus gênant. 

Et ce n'est pas tout. Dépêchée par les associations d'hommes battus, la députée Corinne Vignon posera à la Représentation Nationale une question sur le sujet. Pendant une année, elle n'obtiendra aucune réponse. L'équipe de STOP Hommes Battus sollicitera à plus d'une cinquantaine de reprises la Ministre Elisabeth Moreno sur le sujet, toujours aucune réponse. C'est lorsqu'un député interrogera l'équipe de la Ministre qu'une réponse sera obtenue au sujet de la mise en place d'un numéro de téléphone d'aide aux hommes battus. Dépitée, l'Association STOP Hommes Battus nous dévoile les mots du Ministère : « Un téléphone national pour les hommes battus, ça coûte très cher. » Enfin, l'association procèdera à la saisine de trois Ministères, Intérieur, Justice, et Santé, pour demander qu'Elisabeth Moreno reconnaisse le vécu quotidien des hommes battus, un député écrira même une lettre au Ministre de l'Intérieur. STOP Hommes Battus explique avoir reçu comme réponse d'Elisabeth Moreno : « Il y a 150 décès chez les femmes maltraitées, les hommes battus n'ont qu'à se satisfaire de ce qui existe. »

Dépitée mais l'esprit plus combatif que jamais, l'association STOP Hommes battus fait ce constat au sujet de la discrimination systémique opérée par l’État au quotidien contre les hommes battus : « Les hommes battus n'ont pas de téléphone national dédié car, malgré les coups et les violences qu'ils subissent au quotidien, leurs "problèmes" sont officiellement perçus comme différents de ceux des femmes battues. Aucune ressource juridique, aucun centre d'hébergement d'urgence pour eux et leurs enfants, aucune formation spécifique  auprès des Forces de l'Ordre. Sur 100 hommes battus seulement 3 portent plainte car ils sont incités à se taire et à souffrir en silence. Les femmes maltraitantes ne sont que 3% à être condamnées car les violences subies par les hommes battus ne sont pas reconnues par la justice. »

Voilà ou en sont les néoféministes au pouvoir...

Bises ma BEL !



 


 1

 

Citer

 

Signaler

 

Partager

 Plouj

Membre  66ansPosté(e) le 4 février

  Le 04/02/2021 à 13:18, MarcThor a dit :

Voici ce que nous venons de lui répondre

C'est qui nous ?

 

Citer

 

Signaler

 

Partager

 MarcThor

Membre 46ansPosté(e) le 4 février

  Le 04/02/2021 à 17:31, Plouj a dit :

C'est qui nous ?

Le collectif " halte au sexisme " qui a répondu à la déclaration que le garde des sceaux a faite sur sa page Facebook. 

 

Citer

 

Signaler

 

Partager



07/08/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 224 autres membres