STOP Hommes Battus

STOP Hommes Battus

NOS PREMIERES PROPOSITIONS POUR LES PRESIDENTIELLES

 

 

NOUS SOUTENONS VALERIE PECRESSE
JE ME PRESENTE AUX ELECTIONS PRESIDENTIELLES DE 2022

Nous soutenons Valérie Pecresse dans sa candidature aux élections presidentielles car elle s'est opposée en public à la theorie du genre et qu'elle a reconnu notre existence.
Plus bas Valerie Pecresse demande un confinement strict sur l'île de France.
Nous demandons un confinement strict sur la France et alterne depuis janvier 2021 car nous aurions pu eviter 25 000 morts pour rien car nous avons averti le pouvoir.
 
J'ai décidé Pascal Combe de me presenter aux élections presidentielles de 2022.
Avec létiquette 
A droite pour sauver la France
 
Première proposition :
Reconnaître les hommes maltraites et porter à 20 milliards le budget de legalite hommes femme et y intégrer les enfants victimes de violences : En tout 2 a 5 millions de victimes.
Au lieu des 540 millions actuels.
Abroger les violences de genres qui creent des millions de pathologies en France puisque l'homme est considere comme violent alors que cela ne dépasse pas 2 %.
Actuellement tous les hommes et leurs enfants ont perdu leurs droits face a une femme maltraitante.
C'est le cas aussi sur la planete.
Et pour les femmes aussi.
Les économies en santé sont fantastiques car cela touche la santé, le couplé, le travail ect.
 
Proposition 2
Une democratie n'assure pas que les peuples soient proteges. En France Macron a installé une dictature Misandre Marxiste  en refusant de nous reconnaitre alors que Marlene Schiappa nous a deboute.
Si nous passons au pouvoir, seul le President sera inquiète par la Justice et certains membres du gouvernement.
Un referendum sera lancé pour désigner les responsables du gouvernement, pas plus de 4 ministres et le premier Ministre.
Nous demanderons a faire gracier par referandum par le peuple les autres responsables de la non reconnaissance et de la disparition des hommes maltraites dans les statistiques et sans qu'il y ait d'enquête ouverte pour la paix civile.
 
D'autres propositions suivront chaque jour.
 
Nous avons avec nos partenaires 50 ans davance sur le plan economique, sante, éducation et formation, recherche ect.
Nous sommes au meme niveau que les USA.
 
Proposition 3
Notre objectif est de faire remonter très vite la France en peloton de tête dans les grandes puissances. Comme après la derniere guerre mondiale.
 
Proposition 4
Dinscrire le referendum dans la constitution et créer un site internet d'état surveille par la justice et les partis politiques.
Chacun peut lancer un referendum et proposer des solutions. Passe un chiffre le referendum est declenche.
Le pouvoir doit agir.
Il y a un suivi des actions et des nouvelles lois.
Le site donne accès à une base de donnees en droit gratuite et aux avocats et associations.
Le pouvoir peut aussi declencher des référendums.
Nous pensons a un referendum tous les deux mois, et qui comprendra plusieurs questions en ligne.
Le pouvoir a ainsi un outil permanent pour suivre en temps direct les problématiques de la société. 
Et le peuple de s'exprimer en temps réels.
Donc la capacité pour tous d'évoluer très rapidement et pas une fois tous les 5 ans.
Car le monde évolue sur une pente exponentielle sur le plan technologique.
 
Proposition 5
Maîtriser notre technologie.
Maîtriser la bio ethique
Maitriser l'écologie.
Maitriser les virus et la santé.
Maitriser la surpopulation.
Maitriser nos ressources : investissement très lourds dans le solaire, et dans la production d'énergie à partir de l'hydrogène et de la fusion nucléaire controlee.
Développement des moteurs électriques pour le transport.
Ect.
 
Propisition 6
Revoir entièrement les educations publiques et privées en France,
Y intégrer les sciences humaines, et de façon optionnelles toutes les religions pouvant être étudiées une par une par des représentants religieux choisis par l'état et aussi un enseignement optionnel enseignant toutes les religions reconnues.
 
En tant que scientifique de haut niveau je defis quiconque de me prouver que Dieu n'existe pas, et en public, c'est impossible, nos connaissances sont insuffisantes.
Donc les démocraties doivent permettre aux mineurs de facon optionnelle d'apprendre une ou plusieurs religions. Dans le public.
Chaque école privée pouvant enseigner la religion qu'elle décide.
Pour que la laicite soit supportable aux croyants, il faut qu'elle soit tolérante, a condition de respecter les lois.
Et de faite davoir qu'il est possible que Diau existe  ou non. Et lexpliquer.
Les humains viennent de démarrer une civilisation moderne depuis trois siècles.
C'est une poussière par rapport aux milliards d'années qui nous attendent demain.
Ceux qui pretendent que la science est développée se trompent. Elle est balbutiante, comme nos démocraties.
Et les religions nous ont mené à la démocratie. Et beaucoup de dictatures ont persecute les religions.
Les religions sont utiles.
Les sciences aussi.
Et cela peut se démontrer.
 
Pascal Combe
Tel 06 81 92 14 58
Stop hommes battus
Stop Covid
 

https://www.sudouest.fr/sante/coronavirus/covid-19-en-ile-de-france-la-region-en-sursis-selon-pecresse-risque-de-confinement-strict-1674223.php


S'ABONNER

Covid-19 en Île-de-France : la région « en sursis » selon Pécresse, risque de « confinement strict »

  Lecture 2 min

Accueil Santé Covid


« À l’automne, il y avait 30 % de personnes seulement dans les transports ; aujourd’hui, il y en a 55 % », a regretté Valérie Pécresse © Crédit photo : FRANCK FIFE AFP

Par SudOuest avec AFP
Publié le 15/03/2021 à 10h11
Mis à jour à 10h12

    

Valérie Pécresse a évoqué une « troisième vague très violente » en Île-de-France. L’hypothèse d’un « confinement strict » reste en sursis

La présidente (Libres !) de l’Île-de-France Valérie Pécresse a estimé lundi que sa région était « en sursis » à cause d’une « troisième vague très violente » du Covid, avec le risque d’un « confinement strict » pour la députée LREM Aurore Bergé.

« Je ne crois pas à ce débat de savoir s’il faut reconfiner ou une partie de la semaine ou le week-end. S’il faut reconfiner, je crains que ce soit un confinement strict auquel on doive se préparer », a averti la présidente déléguée des députés En Marche sur Radio J.

PUBLICITÉ

« C’est la raison pour laquelle ça doit rester une solution ultime et je l’espère, pas un confinement qui ressemblerait au tout premier, c’est-à-dire un confinement qui permette que nos enfants notamment puissent continuer à aller à l’école », a-t-elle précisé.

« En sursis »

Face à l’hypothèse d’un reconfinement, l « 'Île-de-France est clairement en sursis » car « le variant anglais, majoritaire, n’est pas seulement plus contagieux, il est aussi plus mortel », et « nos capacités de réanimation sont saturées », a expliqué pour sa part sur France 2 Valérie Pécresse.

« C’est au gouvernement de décider » mais « aujourd’hui, on ne peut plus rien exclure » et « en responsabilité, si les mesures sont justifiées, si elles sont proportionnées et accompagnées, je ne m’y opposerai pas », a-t-elle ajouté.

55 % de travailleurs dans les transports

« Je comprends la lassitude immense de tous les Français face à cette pandémie qui n’en finit pas mais nous sommes l’objet d’une troisième vague très violente qui va prendre des vies et il faut freiner », a-t-elle justifié, en demandant aussi au gouvernement « d’accélérer la vaccination dans tous les départements » les plus touchés.

Elle a « exhorté les Franciliens qui peuvent ne pas aller travailler cette semaine à télétravailler », car « aujourd’hui le télétravail n’est pas suffisamment pratiqué ». « À l’automne, il y avait 30 % de personnes seulement dans les transports ; aujourd’hui, il y en a 55 % », a-t-elle regretté.

Quel seuil ?

Invité par Samuel Etienne sur Twitch, le Premier ministre Jean Castex a évoqué un nouveau seuil d’alerte sur lequel se baser pour décider des restrictions. Il a comparé la situation avec celle Pas-de-Calais où un confinement le week-end a été instauré. « On ne peut pas prendre les mêmes mesures. On a démarré (le confinement le week-end) dans ces départements, quand le taux d’incidence était à 400 pour 100 000 habitants. Il est encore en dessous », en Île-de-France a précisé Jean Castex. Mais ce taux n’est plus très loin. Selon les données de Santé Publique France, il est actuellement de 391 pour 100 000 habitants en Île-de-France.

Dans les hôpitaux parisiens, la tension reste élevée. Bruno Riou, le directeur médical de crise de l’APHP a expliqué sur France Inter que la situation dans les hôpitaux est proche de craquer. « J’entends beaucoup dire qu’une semaine sans confinement est une semaine de gagnée. Pour moi, c’est une semaine de perdue », a-t-il affirmé.

Soutenez Sud Ouest et le journalisme de proximité : abonnez-vous à partir de 1€ par mois.

JE M'ABONNE

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

LES SUJETS ASSOCIÉS

Coronavirus Santé France

   




Recevez la newsletter Coronavirus, le point quotidien

Tous les jours, retrouvez les dernières informations, expertises et témoignages autour du coronavirus dans la région et le monde

S'INSCRIRE

A LIRE AUSSI


SponsoriséLe secret des actrices pour retrouver une peau ferme

En savoir plus

LABORATOIRES OLLISCIENCE


SponsoriséCe nouveau livret d'épargne à 4,80% disponible partout en FranceINVESTLOGIC.LINK


Sponsorisé« C’était un monstre » : l’ex de Jacques Martin révèle sa face cachéeL'ACTU




sponsorisé par VERISURE

Caméra de sécurité OFFERTE* jusqu'au 04/04/2021


Sans fil, discrète & efficace : l’alarme Verisure répond à tous les besoins


Caméra de sécurité OFFERTE* jusqu'au 04/04/2021


Commencer mon devis >>

Demander un devis

LES DERNIÈRES VIDÉOS

Covid 19 Chu de Bordeaux

vidéo en cours




Covid-19: Le témoignage de...




Covid 19, quelles aides pour les entreprises...




Un an après le confinement, le...




Patients zéro du Covid en Lot-et-Garonne,...




France 3 donne ses archives vidéos aux...




 Aucun commentaire

Ys 
 
 
 
 
Téléchargez Outlook pour Android
 
 


15/03/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 209 autres membres