STOP Hommes Battus

STOP Hommes Battus

TRIBUNE : ETAT EN CAUSE

 

 


img_Tabou_logo.jpg



LE TABOU DES HOMMES BATTUS EN FRANCE

Hommes et Femmes battues sont des termes commodes.
La violence conjugale est physique, morale, sexuelle, administrative ou financière.
Un personne maltraitée peut être touchée par une ou plusieurs violences.
Il y a à peu près autant de violence morale que de violence physique.
Il se peut qu'une victime ne soit touchée que par la violence morale.
La violence physique est toujours accompagnée par la violence morale.

Cette page est en construction sans limitation de temps.
Chaque année de nouvelles découvertes se font sur la violence conjugale.

La violence conjugale est un phénomène complexe.
D'autant plus complexe que cette violence touche  :
A des tabous,
A des idées reçues,
A la condition des femmes et des hommes.
Au comportement délictueux en France du pouvoir responsable du traitement de la violence conjugale et touchant donc à la non reconnaissance volontaire des hommes battus.

 

En effet l'Etat refuse de reconnaitre les hommes battus en France.

Nous tenons à jour cette page qui résume les découvertes que nous faisons dans l'actualité.

 

 

----------------

 

En France, une femme battue sur quatre est un homme.

J'ai suivi une thérapie de 5 ans suite à ma maltraitance. C'est efficace.
Sans thérapie, pas d'issue. Les hommes maltraités sont sujets à une baisse de l'estime de soi importante, qui remonte souvent à l'enfance.

 

Cette baisse de l'estime de soi est souvent due à l'exposition enfant à des violences physiques, morales ou sexuelles. Ce manque de confiance en soi ne permet pas de s'opppser à l'age adulte aux maltraitances du bourreau domestique. Ce phenomene touche les hommes battus comme les femmes battues, sans distinction de sexe ou autre distinction.

 

Les bourreaux ont une aptitude pour reconnaître les victimes, et les mettre sous emprise.

 

Un psychologue libéral coûte environ 50 euros par séance.
Un psychiatre libéral qui se déclare thérapeute en secteur 1 ne vous coûte rien. Vous êtes remboursés.
Les centres CMP ont des psychiatres et psychologues gratuits.
https://www.solidarites-usagerspsy.fr/se-soigner/structures-medicales-et-medico-sociales/cmp-et-cmpp/

 

 

 

 

 



NOTRE VISION DES FEMMES EN FRANCE

 

Nous sommes favorables a l'égalite hommes femmes

Donc en premier lieu nous sommes favorables à la reconnaissance des hommes maltraités.

Sans hommes maltraités, l'égalité devient une illusion.

 

Les femmes en France se declarent féministes pour une moitié.
Nous pensons que ce féminisme est de nature a favoriser l'égalité des droits.

Donc nous sommes féministes.

 

Par contre, ceux ou celles qui s'opposent aux hommes battus s'opposent à la démocratie,
car il ne peut exister de démocratie en pratiquant une discrimination de masse.

 

Ceux ou celles qui pratiquent la discrimination à grande échelle, ne sont ni démocrates,
ni féministes, ce sont des délinquants qui font un délit de discrimination envers un genre,
délit passible de 5 ans de prison et 75 000 euros d'amende.

 

C'est indiqué sur le site du Ministère de l'égalité hommes femmes,
Ministère qui ne nous a jamais répondu. C'est un comble.

 

Ceux ou celles-là ne peuvent représenter ni la démocratie, ni le féminisme.

 

Car avec le temps, le féminisme serait menacé.

Il n'est pas possible dans une democratie de revendiquer l'égalité
et en même temps conduire une discrimination de masse.

 

C'est un non sens.

Un insulte au bon sens.

Et un délit.

 

Car l'Histoire est là pour juger de la pertinence des luttes,
et l'Histoire ne saurait cautionner une lutte pour l'égalité qui pratique
une discrimination et violerait ses propres principes d'égalité.

 

Dans un siècle, nos descendants nous jugerons.

L'histoire nous jugera.

 

Si le féminisme veut l'égalité, il ne peut en même temps devenir délinquant.

 

Ceux qui pratiquent la discrimination sont une menace pour le féminisme.
Une menace pour la démocratie.

 

Il existe toujours des inégalités envers les femmes,

et ceux ou celles qui pratiqueraient la discrimination, seraient contradictoires
avec la lutte pour l'égalité.

Et le féminisme serait menacé dans ses principes les plus sacrés.
Les principes de la démocratie.

 

Car c'est au nom de la démocratie que les luttes sont pertinentes,
et donc vouées à triompher.

 

Nous sommes féministes.

Parceque nous sommes démocrates.

 

 

 

L'ETAT REFUSE DE RECONNAITRE LES HOMMES BATTUS DEPUIS 15 ANS

NOUS AVONS CONSTATE UN TABOU SUR LES HOMMES BATTUS
MAIS NOUS  AVONS CONSTATE AUSSI DEPUIS CES 15 ANS :

UN COMPORTEMENT DELICTUEL DU POUVOIR RESPONSABLE DE LA VIOLENNE CONJUGALE

EN EFFET INGNORER 80 000 HOMMES BATTUS VOLONTAIREMENT EST PUNI DE 5 ANS DE PRISON

DES STATISTIQUES DES HOMMES BATTUS ONT ETE PUREMENT EFFACES
SUR CELLES QUE NOUS PRESENTONS DANS CETTE PAGE

NOUS ASSISTONS A L'ENTRETIEN D'IDEES RECUES SUR LES GENRES

 

Comme exemple de comportement délictuel, il nous a été refusé de faire partie du Grenelle
des Violences conjugales sous prétexte que la cause des hommes battus gêne les femmes battues.
Nous étions cinq membres au rendez-vous dont une doctorante sur le thème des hommes battus (maltraités) Voir plus bas. Cela est un délit de discrimination envers un genre.

Des statistiques hommes battus effacées. Pas de statistiques, pas d'existence.
Voir plus bas.

 

LE COUT DE LA VIOLENCE CONJUGALE EN FRANCE  :

Il est faramineux.
Des études ont montré que le coût de la violence conjugale, maladies, pathologies,
arrêts de travail ect était bien supérieur à ce qui est donné aux femmes battues en France.
Nous travaillons sur ce sujet pour faire des publications.

 

C'EST POURQUOI IL FAUT ENCOURAGER L'ETAT A FAIRE DE LA PREVENTION EN FRANCE
ET AUGMENTER FORTEMENT LE BUDGET DES FEMMES BATTUES
Et ne pas oublier au demeurant les hommes battus.

L'ENTRTIEN DES IDEES RECUES :

L'Homme est montré comme fort et violent, et la femme faible et victime.
Nous montrons que la violence n'a pas de genre dans le domaine de la violence conjugale.
Avec plusieurs découvertes. Voir dans cette page.

Il y a environ 150 femmes battues qui meurent sous les coups, et une quinzaine du côté des hommes.
Cette différence a été très utilisée pour montrer que l'homme est violent, et pas la femme.
Une étude récente que nous publions ici montre que 250 femmes sont sujettes à des suicides forcés par an.
Donc en proportion il y a environ 70 suicides forcés chez les hommes maltraités.
250 victimes d'un côté et 70 de l'autre.

Nous ne pouvons plus dire que la violence mortelle ne touche pas les hommes. Voir ici :
https://stop-hommes-battus-france-association.blog4ever.com/chiffrage-des-suicides-forces-des-victimes

Les hommes battus prouvent que les femmes violentes existent aussi.
Sans hommes battus, pas de réalité, et cela conduit donc aux idées reçues.

Le progrès dans le domaine scientifique, comme social consiste à se défaire
des idées reçues et à mieux percevoir la réalité.
Cela n'est pas appliqué en France aux hommes battus.
L'exclusion ne peut conduire qu'à l'entretien de  difficultés sociales.

Nous montrons que la violence des maltraitants et maltraitantes ne l'est pas pour des raisons
de Patriarcat ou de Matriarcat, mais à cause de combinaisons de différents facteurs :
Pathologies, raisons psychologiques, addictions, exposition à la violence jeune, conditions sociales,
intérêts personnels, etc. Voir ici :
https://stop-hommes-battus-france-association.blog4ever.com/enquete-profils-possibles-possibles-de-votre-femme-maltraitante

Les hommes battus représentent 28 % des cas de violences conjugales.
Il a souvent été dit que les hommes battus en nombre étaient insignifiants.

Ils deviennent d'autant plus insignifiants que leur statistiques sont effacées.
Et que nous sommes, Stop Hommes Battus, déboutés du Grenelle des violences conjugales,
en tant que représentants des hommes battus en France avec deux autres associations.

EN REALITE UNE FEMME BATTUE SUR QUATRE EST UN HOMME.

Les hommes battus sont inconnus parce que l'Etat veut bien en France qu'ils soient inconnus.
Pas de statistiques, Notre refus auprès de toutes les autorités, par exemple.

Ils remettent en cause des idées reçues, et aussi de ce fait des intérêts.

Les hommes battus remettent en cause le statut de virilité de l'homme en France.
Ce statut a par le passé été remis en cause par la lutte des femmes, des homosexuels, des LGBT.
Le statut de virilité de l'homme a été un frein.
Il l'est aussi pour les hommes battus.
Voir notre exposé plus bas.

 

LES BARAGES DE L'ETAT AUX HOMMES BATTUS :

NOUS AVONS ETE INVITES AU GRENELLE DES VIOLENCES CONJUGALES

ET IL NOUS A ETE DIT QUE LA CAUSE DES HOMMES BATTUS GENAIT LES FEMMES BATTUES

ET QUE PARTOUT OU ARRIVE L'HOMME, LA FEMME DISPARAIT.
Nous étions cinq. Non, nous n'avons pas rêvé, hélas.

En l'occurrence, c'est nous, hommes battus qui avons disparu du Grenelle des Violences conjugales.
Donc ceux ou celles du Grenelle ne font pas mieux que les hommes à qui ils font ces reproches.

L'EXCLUSION N'A DONC PAS DE GENRE.
Nous en avons fait les frais au Grenelle.

 

NOUS AVONS ENVOYE UN DOSSIER A MARLENE SCHIAPPA QUI N'A PAS REPONDU

 

NOUS AVONS ENVOYE UN DOSSIER A ELISABETH MORENO QUI N'A PAS REPONDU

 

NOUS AVONS ENVOYE UN DOSSIER AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

ET AU PREMIER MINISTRE QUI N'ONT PAS REPONDU

 

LES STATISTIQUES DE L'ONDRP AUX VIOLENCES CONJUGALES NE CITENT PAS LES CHIFFRES

LES HOMMES BATTUS ONT ETE EFFACES DES STATISTIQUES

 
AUTRES DIFFICULTES  POUR LES HOMMES BATTUS :

 

GRANDES DIFFICULTES DES HOMMES BATTUS POUR SE DEFENDRE :

https://stop-hommes-battus-france-association.blog4ever.com/difficultes-administratives-des-hommes-battus

 

DE NOMBREUX OBSTACLES EMPECHENT LES HOMMES BATTUS DE PARLER :

https://stop-hommes-battus-france-association.blog4ever.com/les-obstacles-pour-denoncer-sa-maltraitance-d-homme

 

 

 

LES HOMMES BATTUS SONT
TRES IMPACTES SUR LE PLAN PSYCHIQUE :

 

Les violences sont physiques, morales, sexuelles, administratives ou financières.

Non seulement les hommes battus sont autant impactés que les femmes battues, mais de plus :

Le tabou des hommes battus brise leurs espérances.

Les hommes battus perdent leur statut d'hommes dans la représentation
que les hommes ont de leur statut de virilité, parce qu'ils sont battus par une femme.

 

 

ONCERNANT LES CHIFFES DeS HOMMES BATTUS :

CHIFFRES des HOMMES BATTUS :
Rapport ffchier PDF de l'ONDRP à télécharger à cette adresse :

https://inhesj.fr/publications/rapport-annuel-ondrp/victimation-2018-et-perceptions-de-la-securite


Page 92 et 93 il est expliqué que les femmes battues représentent un peu plus de 70% des cas, 
puis 72%. Il n'est pas cité dans ces pages le pourcentage des hommes battus. 

Il faut faire un calcul mental.
Sans commentaires.

 

 

LE DROIT DE DIRE QUE L'ETAT REFUSE LES HOMMES BATTUS :

POUR LA PREMIERE FOIS EN FRANCE, UN MEDIA PERMET AUX HOMMES BATTUS
D'ACCUSER L'ETAT DE REFUS :

Vidéo, interview Pascal Combe, Président de l'association
Emission Elles refont la télé de le chaine C8

NOUS EXPLIQUONS AUSSI QUE LES HOMMES BATTUS N'ONT
PAS DE CENTRES D'HEBERGEMENT D'URGENCE

https://www.canalplus.com/divertissement/battu-par-sa-femme-il-temoigne-dans-tpmp-elles/h/15064245_50013

 

LES FEMMES BATTUES ONT LE 3919 EN LIGNE

Les Hommes battus n'ont pas d'aide mais

nous avons une permanence nationale.

 

EN REALITE LES HOMMES BATTUS N'ONT RIEN DE L'ETAT

C'EST POURQUOI SEULEMENT 5 % PORTENT PLAINTE

95 % RESTENT EN ENFER AVEC LEURS ENFANTS VICTIMES

 
Cette discrimination est interdite par les lois de l'Europe
Et contraire à la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.
Cela fait 15 ans que cela dure et l'Etat n'a pas réagi.

 
LES ENFANTS EXPOSES AUX VIOLENCES CONJUGALES : ILS SONT ABSENTS
 

80 000 hommes battus en France et 160 000 enfants exposés aux violences développent
des pathologies graves, et SONT tous abandonnés VOLONTAIREMENT par l'Etat. 
Voir ce lien pour les enfants :

https://stop-hommes-battus-france-association.blog4ever.com/l-enfant-expose-aux-violences-conjugales


LE TABOU DES HOMMES BATTUS et ses conséquences :

 
Le tabou remet en cause :

Le statut de virilité de l'homme en France, comme l'ont fait la lutte pour les femmes,
puis la lutte des  homosexuels.

Le tabou des hommes battus est une sérieuse remise en cause de ce statut
car l'homme battu se fait battre ou maltraiter par une femme,
et il devient donc "inférieur" à la femme, remettant en cause ce statut.

L'homme battu devient une "mauviette", l'objet de moqueries et même parfois d'insultes.
Il devient un paria. Et la seule solution est de l'ignorer.
Il fait honte.

L'homme battu remet aussi en cause le statut de victime de la femme en France,
statut qui est exclusif car les hommes maltraités sont inconnus.

D'autant qu'ils ont été effacés des chiffres officiels,
du Ministère de l'égalité Hommes Femmes,
Et des autres Ministères.

Les hommes battus sont inconnus par les administrations,
les Ministères, le Gournement, le President de la Republique.
 
Pourtant les medias français publient régulièrement
sur la question du tabou des hommes battus :
 
Il n'y a donc en France en matière de violence conjugale que les hommes maltraitants
et les femmes victimes qui sont "exclusives".

Ce statut de victime des femmes est donc devenu exclusif,
puisque les hommes battus sont inconnus.
En conséquence, les hommes battus ne sont pas compatibles avec ce statut exclusif.
C'est un cercle vicieux.

Le tabou des hommes battus touche deux statuts et remettent en cause
les idées recues sur les femmes et les hommes dans le domaine des violences conjugales.

C'est pourquoi l'Etat et les Ministères ne veulent pas nous reconnaître.
C'est notre humble avis.

Les hommes battus dérangent tous les acteurs car ils remettent en cause
les idées recues en matière de violence conjugale,
Et par extension les idées recues sur les femmes et les hommes.
C'est notre humble avis.

LA REALITE : ELLE DERANGE

Un homme peut être faible et victime.
Une femme peut être violente et forte.
Ceci est une remise en cause des statuts des femmes et des hommes.

Avec les hommes battus, les idées recues sont alors remises en cause,
idées qui sont partagées par un nombre importants de citoyens,
puisque les hommes battus sont inconnus.

Nous sommes alors dans un cercle vicieux, crée par l'ignorance de la réalité,
et par les mauvaises volontés. Les idées recues s'opposent à la réalité.

Le travail que nous faisons pour faire comprendre ce phénomène est long,,
et beaucoup de portes nous ont été fermées.

Le journal LE MONDE a bien voulu publier notre tribune, sur "la double peine"

NOTRE TRIBUNE PUBLIEE DANS LE JOURNAL LE MONDE

« Violences conjugales faites aux hommes : la double peine »

https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/08/07/violences-conjugales-faites-aux-hommes-la-double-peine_6048343_3232.html

 .
 
La réalité veut que la violence conjugale n'a pas de genre en matière de violence conjugale..
Et que l'homme peut être faible et victime.
Et la femme forte et violente.

C'est une remise en cause des idées recues dans le domaine des violences conjugales.
Et une remise en cause importante car sous le terme "homme battu",
apparaissent les violences physiques, morales, sexuelles, et administratives.

Le tabou des hommes battus touche donc toutes les représentations
existantes sur l'homme et la femme dans le domaine des violences conjugales.
Et par extension les hommes et les femmes.

L'homme peut être victime d'une femme.
Sur tous les plans.

Et la femme peut être maltraitante..
Sur tous les plans.

ET SI LES HOMMES BATTUS ETAIENT LE DOUBLE EN NOMBRE EN FRANCE ?
ET LES ENFANTS VICTIMES AUSSI ,
CELA FERAIT UN DEMI MILLION DE VICTIMES ABANDONNEES EN FRANCE
 
La question de savoir si la violence conjugale n'a pas de genre se pose
dans le Monde. La France n'a pas encore reconnu ses hommes battus.
Contrairement aux autres pays modernes. Donc la question ne se pose pas en France.

Les méthodes statistiques pour comptabiliser les victimes ne sont pas les mêmes d'un
pays à l'autre et ces méthodes sont complexes.
De plus les victimes femmes ou hommes vivent dans la culpabilité et ne parlent pas.

Pourtant dans quatre pays modernes, la violence conjugale n'a pas de genre, car
il y a sensiblement le même nombre de victimes hommes et femmes.

Comme il est probable que la violence conjugale ne vienne ni du patriarcat,
ni du matriarcat, les explications de la violence s'expliquent pour des raisons diverses
que nous avons évoquées auparavant.

Comme ces raisons s'appliquent aussi bien aux hommes qu'aux femmes, nous devrions
avoir partout dans le Monde le même nombre de victimes de part et d'autre.

C'est le cas de ces quatre pays : USA, Canada, Angleterre et Belgique :
 
En France, non seulement la question n'est pas posée, mais les statistiques
ont oublié la moitié du genre humain.



CONCLUSION
:
 
Le Grenelle des violences conjugales nous a débouté
 
Elisabeth Moreno et Marlene Schiappa n'ont rien fait
 
Le President de la Republique et son Premier Ministre ne nous repondent pas.
 
Pourtant la non reconnaissance de 80 000 hommes battus est un delit de discrimination
sur le genre masculin.  Puni par la loi. Contraire aux Droits de l'Homme.

Droits de l'Homme où la France pense exceller.

L'ETAT FRANCAIS FRANCAIS PARAIT REMIS EN CAUSE
 
Beaucoup savent. Personne ne bouge.
Ou presque :

Question écrite sur les hommes battus posée à Marlène Schiappa
par la députée Corinne Vignon, et restée sans réponse :
 
 
Pascal Combe
Le president de l'association
 
 


04/02/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 201 autres membres