STOP Hommes Battus

STOP Hommes Battus

70 SUICIDES FORCES CHEZ LES HOMMES MALTRAITES

 

 

 

LES SUICIDES FORCES CHEZ LES HOMMES BATTUS

PRES D'UNE CENTAINE EN FRANCE

 

CES CHIFFRES SONT CACHES

 

 

ERREUR DU MINISTERE DE L'INTERIEUR

CONCERNANT LES DECES EN VIOLENCE CONJUGALE

 

LE MINISTERE A OUBLIE LES HOMMES SUICIDES FORCES CAR L'ETUDE NE PORTE QUE SUR LES FEMMES MALTRAITEES.

 

UNE FOIS ENCORE ON NOUS FAIT CROIRE QUE L'HOMME EST DANGEREUX ET LA FEMMES VICTIMES. LES HOMMES MALTRAITES ONT ETE DEBOUTES AVEC NOUS DU GRENELLE DES VIOLENCES CONJUGALES,

 

CE QUI FAIT DISPARAITRE 80 000 HOMMES MALTRAITES ET 80 000 FEMMES MALTRAITANTES.

 

IL NE RESTE PLUS QUE LES HOMMES VIOLENTS ET LES FEMMES VICTIMES.

 

CET OUBLI EST VOLONTAIRE ET ASSUME PAR LE GRENELLE ET LE MINISTERE DE LA SOIT DISANTE EGALITE HOMMES FEMMES.

 

CET OUBLI VOLONTAIRE  EST UN DELIT DE DISCRIMINATION ENVERS UN SEXE, DELIT PASSIBLE DE 5 ANS DE PRISON ET DE 75 000 EUROS D'AMENDE.

 

LE JT DE FRANCE 2 DU SOIR A PUBLIE LES CHIFFRES DE LA VIOLENCE CONJUGALE LE 16 NOVEMBRE 2020. IL MANQUE LES SUICIDES FORCES, LES HOMMES MALTRAITES ET LES FEMMES MALTRAITANTES.

 

 

 

 

--------

 

Peut-être avez vous vu le JT de France 2 le soir du 16 Novembre 2020 indiquant qu'en 2019 le nombre de morts en violences conjugales concernant les femmes étaient de 88 %... (chiffres Ministère de l'Intérieur)...

 

Les chiffres sont faux sur les nombres de deces.

 

Nous avons une etude en fin de page qui demontre qu'il y a 217 suicides forces en France chez les femmes battues, et donc en proportion 110 suicides forces chez les hommes. En tenant compte qu'il y a 72 % de victimes femmes en violence conjugale (chiffres ONDRP)

 

Ces chiffres bouleversent la donne.

 

Le journal de France 2 comme le Ministere ne parlent pas des suicides forces.

 

Nous mettons plus bas notre estimation des chiffres,

Les vrais.

 

---------

 

En 2019, 173 personnes ont été tuées par leur partenaire ou leur ex partenaire de vie (contre 149 en 2018). Parmi ces victimes, on dénombre 146 femmes (contre 121 en 2018) et 27 hommes (contre 28 en 2018). En moyenne, un décès est enregistré tous les deux jours. L’étude précise également les circonstances du passage à l’acte, à savoir que l’auteur des faits est le plus souvent un homme (88 % des cas) et que le recours à une arme, quelle que soit sa nature, est largement majoritaire (68 % des cas). La dispute et le refus de la séparation demeurent les principaux mobiles du passage à l’acte (51 % des cas).

 

 

https://mobile.interieur.gouv.fr/Actualites/Communiques/Etude-nationale-r

 

 

LES CHIFFRES DES SUICIDES FORCES  :

 

Article sur les suicides forces :

 

Violences faites aux femmes : des experts évaluent à 217 le nombre de femmes victimes de "suicides forcés" : voir ce lien :

https://mobile.francetvinfo.fr/societe/violences-faites-aux-femmes/violences-faites-aux-femmes-des-experts-evaluent-a-217-le-nombre-de-femmes-victimes-de-suicides-forces_3679901.html#xtref=acc_dir

 

 

 Extrait de l'article :

 

338 femmes victimes de violences au sein du couple en 2018 selon le rapport

Toujours selon ce rapport, en France, en 2018, "les violences au sein du couple ont fait 397 victimes, dont 338 femmes (soit 85%), soit plus d'une victime par jour et non une tous les trois jours, comme il est rapporté habituellement si l'on considère restrictivement les seules féminicides". Les deux experts appellent "donc les autorités politiques, les médias et les associations à se référer à ce chiffre qui est bien plus élevé, et hélas plus proche de la réalité, que les chiffres, déjà insupportables habituellement cités."

 

Dans un entretien au journal La Croix publié mardi 29 octobre, Marlène Schiappa se prononce pour une clarification de la loi sur la notion d’emprise psychologique, notamment sur la question des "suicides forcés".

 

 

 

 

 



27/11/2020
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 212 autres membres