STOP hommes battus 06 81 92 14 58

STOP hommes battus 06 81 92 14 58

DES MILLIERS DE SUICIDES CHEZ LES HOMMES BATTUS  ?

 

 

 

DES MILLIERS DE SUICIDES CHEZ LES HOMMES BATTUS
 
75 % DE SUICIDES D'HOMMES INEXPLIQUES EN FRANCE
 
 
Pascal Combe
 
 
 
-----
 
 
 
 

Les Blogs de Causeur : Antidote • Asiledeblog •Bonnet d'âne • La voix de nos maîtres

image
 
image
La voix de nos maîtres

MENU PRINCIPAL

NAVIGATION DES ARTICLES

QUAND LES FEMMES BATTENT LEUR FEMME… OU LEUR MARI

Publié le 21 novembre 2017

mégère matrone

Si un homme maltraite sa femme, on dit : « ce monstre maltraite sa femme, il faut faire quelque chose ». Si une femme maltraite son mari, on dit : « ils ont des problèmes de couple, cela ne nous regarde pas. »

Il existe certainement, et j’ai déjà eu l’occasion d’y faire allusion au début d’un précédent texte, des femmes qui se comportent comme des Weinstein ; mais c’est un fait que les rôles de pouvoir sont majoritairement tenus par des hommes, raison pour laquelle les abus en ce domaine, notamment les pressions visant à obtenir des faveurs sexuelles, sont principalement le fait des hommes.

Cependant, sous l’étiquette de « violences faites aux femmes », on met également les violences conjugales. Les Cantat avec les Weinstein, comme c’est pratique.

Or, les hommes n’ont pas du tout le monopole de la violence conjugale, ni les femmes l’exclusivité du statut de victimes en la matière. Et comme il n’y a pas de journée internationale de la lutte contre les violences conjugales, on absorbe celles-ci dans les violences faites aux femmes et cela, c’est simplement de la manipulation. Une manipulation criminelle puisque, n’ayant entendu parler que des violences dont les femmes sont victimes, nous ne sommes même pas en mesure de détecter, y compris quand elles sautent aux yeux, les situations dans lesquelles c’est une femme qui est coupable. Or, bien souvent, cela se termine très mal.

Encore une fois, je ne nie point, ni la réalité, ni la gravité, ni la spécificité des violences dont sont victimes les femmes dans le cadre de la vie de couple. J’ai moi-même, à mon modeste niveau, participé à la préparation d’une exposition sur ce thème pour ce 25 novembre (journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes) : ma mission a été de mettre en forme les textes de femmes ayant choisi de témoigner à visage découvert en se laissant photographier, mais dont beaucoup ne sont pas francophones de naissance et éprouvaient donc des difficultés à trouver les mots pour raconter le cauchemar qu’elles avaient vécu. Il faut avoir le cœur bien accroché pour lire ce qu’elles écrivent et pour aller ensuite leur demander de préciser ce qu’elles ont voulu dire en telle ou telle phrase, quand on sent tout ce que cela remue en elles.

Mais justement, tandis que je m’appliquais à cette tâche, je pensais aux personnes à qui l’on ne demandera jamais de témoigner alors qu’elles sont, elles-aussi, victimes de violences conjugales.

MALTRAITANCE CONJUGALE CHEZ LES LESBIENNES

Je me souvenais avoir vu il y a quelques années un sujet sur la violence conjugale dans les couples lesbiens. J’ai retrouvé cette vidéo :

image

Le commentaire de l’experte est intéressant et mérite d’être cité :

Le sujet de la violence conjugale dans les couples lesbiens remet en cause deux mythes fondamentaux : 1) un mythe partagé dans la société selon lequel la femme serait un être naturellement doux, gentil et non-violent. 2) un mythe plutôt diffusé dans les milieux communautaires qui tend à présenter le couple homosexuel, et lesbien en particulier, comme nécessairement plus égalitaire et situé à l’abri des rapports de pouvoir qui existeraient dans les couples hétérosexuels.

 

LA VIOLENCE CONJUGALE VISANT LES HOMMES

Mais précisément, les rapports de pouvoir dans les couples hétérosexuels ne sont pas nécessairement ceux que l’on croit. Paradoxalement, c’est dans les milieux les plus « femmes soyez soumises à vos maris » (les milieux cathos tradis pour faire simple) que l’on croise le plus de grosses matrones à moustache flanquées d’un tout petit mari fluet ayant manifestement abdiqué tout ce qui ressemblerait à de l’autorité ou même à de la virilité.
image

Mais ce n’est là qu’un exemple caricatural.

SPÉCIFICITÉS DE LA MALTRAITANCE FÉMININE

C’est un fait bien connu que les hommes victimes de maltraitances conjugales appartiennent souvent aux classes sociales favorisées et aux professions intellectuelles supérieures : ils sont médecins, professeurs, chefs d’entreprise, ou de manière générale, exercent des postes à responsabilités. Les faire douter de leur légitimité et de leur compétence constitue un leitmotiv dans le discours des compagnes maltraitantes. « Tu ne t’en sors pas, tout le monde voit bien que tu n’es pas à la hauteur, tu ne te rends même pas compte que les gens se moquent de toi, etc. ».

Le problème c’est que si l’on parle souvent de « femmes battues », on peut plus difficilement employer l’expression « hommes battus » : une femme ne frappe pas, elle lance des objets ; elle ne tue pas, elle pousse au suicide ; elle fait du chantage un moyen de domination permanent ; elle séquestre sans avoir besoin de fermer la porte, par la seule menace du scandale maquillé en une jalousie factice qui lui donne le beau rôle (« tu vas encore voir ta salope ! »). Fatigué d’avoir à se défendre, redoutant la prochaine crise, monsieur renonce à sortir. Elle a recours à l’humiliation, en impliquant les proches ou même des gens extérieurs au cercle familial et amical : elle adresse des messages aux collègues de son conjoint, au voisinage, se plaignant d’être malheureuse, prétendant (de manière très grandiloquente, y compris auprès de gens qu’elle connaît à peine, c’est cela qui est louche) être victime de violences, ou mettant tout le monde en garde contre ce « médiocre », ce « minable », qui n’est « pas à la hauteur » (ces mots sont des indices qui ne trompent pas). C’est très malin, car le jour où monsieur cherchera un confident, un soutien, de l’aide, personne ne sera là pour lui. Les gens se diront : « et si ce qu’elle m’a dit était vrai ? Je ne veux pas prendre parti dans cette histoire ».

Toutefois, en général, monsieur n’ira pas chercher de l’aide. Parce qu’il sera effectivement persuadé qu’il est « minable », « médiocre », « pas à la hauteur » : elle le lui aura tellement répété. Il n’ira pas chercher de l’aide parce que les violences subies sont souvent de nature sexuelle ou scatologique, impossibles à raconter. Il n’ira pas chercher de l’aide parce qu’il se dira : j’ai accepté cela, j’ai laissé les choses en venir là, je ne suis pas un homme, je suis nul.

A quelqu’un qui essaierait de savoir ce qui se passe, il répondra seulement : « Parfois, elle est dure. Mais en ce moment, ça va » (la violence conjugale, masculine ou féminine, est toujours cyclique, jamais permanente, c’est pour cela que l’autre reste et endure). Ou bien : « De toute façon, personne ne me croira ».

Tous les quinze jours, un homme meurt sous les coups de sa compagne. Mais cela ne représente qu’une petite proportion des drames que cause la violence conjugale exercée par les femmes. En France aujourd’hui, 75% des personnes qui se suicident sont des hommes et nombre de ces suicides demeurent inexpliqués.

Comble de l’ironie: si, après avoir trop enduré, abandonné de tous, de vos amis, de vos enfants, n’osant plus vous regarder dans la glace tant vous mourez de honte en pensant à ce que vous subissez en silence, épuisé de vivre dans l’angoisse de la prochaine crise, prêt à tout accepter plutôt que de risquer le moindre conflit avec elle, si donc vous décidez, monsieur, d’assassiner votre femme avant de mettre fin à vos jours, sachez que vous viendrez grossir les chiffres des violences faites aux femmes. Mais, que voulez-vous, la « présomption de légitime défense différée » est réservée aux Jacqueline Sauvage.

Parlez, monsieur : c’est à elle, pas à vous, de mourir de honte.

 

 

À PROPOS DE L’AUTEUR

Ingrid Riocreux
Ingrid Riocreux
agrégée de lettres modernes, spécialiste de grammaire, rhétorique et stylistique
image

LES MARCHANDS DE NOUVELLES

image

LES MARCHANDS DE NOUVELLES

Ingrid Riocreux
20,00 €

LES BLOGS DE CAUSEUR

MOTS-CLEFS

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARTICLES RÉCENTS

image

SOUTENIR CAUSEUR

image
FIN DE L'ARTICLE
 
--------
 
 
 
 
 
 
 
--------
 
 


Le Ministere de l'egalite hommes femmes a deboute les hommes battus, après les avoir convoques. Il ne reste plus que les hommes violents (violeurs ect) et les femmes gentilles et victimes.

Une arme parfaite pour les Misandres du Ministere de l'egalite qui veulent combattre le Patriarcat. Car cela permet aux misandres de faire croire aux feministes, qui ne savent pas ce qu'il s'est passe, de penser que le Patriarcat est violent. Il y a 2 % de la population masculine qui est violent.

Si le Patriarcat ou le statut de virilite de l'homme rendait violent, nous n'aurions pas 2 %, mais 100 %.

Nous travaillons sur les deux sexes ainsi que deux de nos partenaires qui totalisons 150 000 ecoutes et therapies.

Nous sommes les seuls en France a nous trois a travailler a grande echelle sur les deux sexes. Les maltraitant(e)s et les victimes dependent d'un phénomène appelé emprise. 

En réalité il y a officiellement 28 % d'hommes maltraites.

Les maltraitant(e)s et les victimes ont tous subi de la violence enfants.

Une bonne partie peuvent recevoir des soins.

La vraie violence vient des deux responsables successifs du Ministere de l'egalite, Marlene Schiappa et Elisabeth Moreno qui envoient dans un neant juridique 250 000 victimes hommes et enfants en les refusant. Sans centres d'hebergement pour fuir.

Et comme il existe aussi des hommes maltraites n'ayant pas subi de violences enfants, 30 millions d'hommes et enfants ont perdu tous leurs droits face a une femme maltraitante.

De plus comme les forces de l'ordre et la Justice ne connaissent pas l'existence des hommes maltraites et des femmes maltraitantes, la parole des hommes maltraites est donc logiquement affaiblie.

C'est ce que nous disent les hommes maltraites. Si le Ministere nous avais reconnu, la situation serait devenue démocratique : les deux sexes étaient proteges. Donc nous soutenons la Police, la Gendarmerie et la Justice qui manquent de moyens, et qui n'ont pas ete informés de l'existence de 85 000 hommes maltraites, et donc de 85 000 femmes maltraitantes.

Ceux et celles-ci ont ete refuses par Marlene Schiappa, puis par Elisabeth Moreno, et tous ont ete retires des statistiques de l'ONDRP, le MIPROF et le HCE. Nous avons donc demandé à être reconnus et les statistiques corrigees avant le 30 decembre, sous peine de poursuites.

Dans les faits, le Ministere de l'egalite efface les hommes maltraites, commettant un delit de discrimination dénonce sur son propre site internet, effaçant en meme temps les femmes maltraitantes, tout en ouvrant des centres de soins pour les hommes maltraitants, ou nous retrouvons dans ces centres aussi des hommes maltraites condamnes car souvent le bourreau fait une plainte mensongere pour se protéger quand la victime porte plaine. Au vu que la situation des victimes est un CAUCHEMAR : plus de droits, pas de possibilités de fuir car pas de centres d'hebergements , plaintes mensongeres de leur bourreau, nous pensons qu'il y a des MILLIERS DE SUICIDES chez les hommes maltraites.

Elisabeth Moreno ne veut pas intégrer les hommes maltraites pour qu'ils aient un budget comme les femmes maltraitees, alors nous adressons un message à son Ministere de l'egalite hommes femmes de la TV France 3. Un homme victime a été condamné et témoigne. Nous pensons que beaucoup sont dans ce cas. Video sur la page :

https://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/paris/grand-paris/violences-conjugales-encontre-hommes-sujet-encore-tabou-1905154.html

 

 

 

 

FB_IMG_1606962739661.jpg

 

 

Marguerite Stern, née le 24 novembre 1990, est une activiste féministe française. Ancienne FEMEN, elle est à l'origine du mouvement des collages contre les féminicides, mouvement féministe international visant à visibiliser et dénoncer les assassinats de femmes par leurs conjoints ou ex-conjoints. Wikipédia
 
----------
 

Les feminicides font apparaitre un homme peu reluisant.

La violence morale est pourtant la plus dangereuse :

Cette etude permet de suppiser l'existence de 70 suicides forces par an chez les hommes (217 chez les femmes).

Si 50 % d'hommes sont maltraites, et non 28 %, 217 suicides forces par an chez ces hommes peuvent etre supposes, soit un deces tous les 1,68 jours.

VOIR ICI :

https://stop-hommes-battus-france-association.blog4ever.com/80-suicides-forces-chez-les-hommes-maltraites

 
 
 

 

STOP HOMMES BATTUS 

NOUS PENSONS QU'IL Y A EN FRANCE LES TABOUS SUIVANTS :

 

HOMMES MALTRAITES

FEMMES MALTRAITANTES

ABUS SEXUELS SUR LES HOMMES

FEMMES ABUSANT SEXUELLEMENT DES HOMMES

FEMMES MEURTIERES

STATUT DE VIRILITE DE L'HOMME

STATUT DE VICTIME EXCLUSIF DE LA FEMME

 

C'EST POURQUOI IL EST PREFERE DE LAISSER SANS DROITS 500 000 VICTIMES HOMMES ET ENFANTS.

 

LA PLUS PART DES FRANCAIS NE SAVENT PAS

LES FORCES DE L'ORDRE ET LES JUGES NON PLUS.

 

PAR INTERET POLITIQUE, LES MISANDRES ELISABETH MORENO ET MARLENE SCHIAPPA (HAINE DES HOMMES) ONT FAIT DISPARAITRE LES HOMMES MALTRAITES. DONC LES FEMMES MALTRAITANTES DISPARAISSENT.

 

ET NOUS AVONS UNE ARME PARFAITE POUR METTRE EN CAUSE LE PATRIARCAT :

 

UN HOMME VIOLENT

 

UNE FEMME VICTIME

 

-------

 

Ce n'est pas la peine d'aller plus loin si vous ne lisez pas cette étude plus bas et les autres liens. Vous comprendrez mieux après avoir lu : 

France 3 a fait un reportage sur nous et une victime qui s'appelle Thierry. Il a ete condamne a de la prison avec sursis.

Se faire soigner comme maltraitant alors qu'on est maltraite, est une injonction paradoxale : cela peut détruire le psychisme. 

MON EXPERIENCE : IL M'A FALLU ATTENDRE DIX ANS POUR EN PARLER LA SEMAINE DERNIERE A MON BIOGRAPHE :

Cela a failli me rendre aphone. Car cela m'est arrivé. Il m'a fallu attendre 10 ans pour en parler. Quand j'ai fait cette thérapie pour maltraitants, ordonnee par ma maltraitante, il y en avait dix autres dans le même cas.

Quand j'en ai parlé aux deux psychologues qui animaient le groupe, elles n'ont pas pu me répondre. Pas un mot n'a pu sortir de leur bouche.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/paris/grand-paris/violences-conjugales-encontre-hommes-sujet-encore-tabou-1905154.html

Etude a ne pas manquer :

https://stop-hommes-battus-france-association.blog4ever.com/etude-du-cairn-la-violence-conjgale-n-a-pas-de-genre

Les hommes battus sont opprimes depuis la nuit des temps.

Car nous sommes un tabou soigneusement entretenu. Nous remettons en cause le statut de virilite de l'homme et le Patriarcat.

Aujourd'hul ce sont les Misandres.

Aujourd'hui, nous luttons contre les Misandres, pour survivre, nous sommes 500 000.

Nous sommes soutenus par le Ministere de la sante, les médias d'île de France, Le journal le Monde, Canal Plus, France 3, et deux députés.

Nous sommes soutenus par l'intelligence semi-artificielle Google : par sa pertinence à classer.

malgré que nous soyons un agrégateur d'articles medias existants déjà, Google nous a propulse aujourd'hui en première page aux mots clés : hommes battus, hommes maltraites, femmes maltraitantes.

Les hommes battus sont 28 %.

Probablement le double.

Les statistiques francaises nous ont effacees :

non seulement nous vous en apportons les preuves, mais nous vous apportons les vraies, un peu plus bas.

La France a 30 ans de retard dans ce domaine par rapport à certain de ses voisins.

Aux USA Canada, Angleterre, les statisticiens reconnaissent le même nombre de victimes hommes et femmes en violrnce conjugales. La violence conjugale est un fleau mondial.

La violence conjugale n'a pas de genre. La France ne le sait pas.

POUR COMBIEN DE TEMPS, CAR TOUT EVOLUE ?

Les hommes victimes ne sont pas reconnus en France, pire, Marlene Schiappa et Elisabeth Moreno ont bannis ces hommes et enfants victimes. Nous en avons les preuves.

Comme de leurs statistiques menteuses.

Leurs enfants aussi developpent des pathologies graves dues au stress, car ils sont exposes a ces violences.

Nous supposons 250 suicides forces chez les hommes victimes. Voir la page d'acgueil de notre site.

Amnesty International vient de se lancer dans la bataille contre les Misandres : voir notre page d'accueil.

Nous etions 4 étudiant(e)s en sociologie, psychologie, social et familial, deux femmes et deux hommes et moi-meme : ils nous ont exclus de leur Grenelle a sens unique, après nous avoir convoques.

Les Misandres nous ont exclus.

Officiellement.

Nous sommes les témoins de l'exclusion

 

Et trois associations dont la notre, toutes les trois travaillant sur les deux dexes.

Nous sommes officiellement 250 000 hommes et enfants maltraites.

Sans doute le double.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Téléchargez Outlook pour Android


17/12/2020
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 224 autres membres