STOP Hommes Battus France Association

STOP Hommes Battus France Association

Interview dans VALEURS ACTUELLES

×
Valeurs ActuellesValeurs Actuelles
Afficher
Photo © JACQUES DEMARTHON / AFP
Photo © JACQUES DEMARTHON / AFP

Les hommes battus, ces victimes trop souvent ignorées

 
Chapô

Plus de 70 000 hommes sont victimes de violences conjugales chaque année en France. Une réalité occultée, qui laisse les individus concernés sans prise en charge.

Le 30 avril dernier, la députée Claire O’Petit mentionne le phénomène des hommes battus en France lors d’une déclaration à l’Assemblée nationale : « Une femme meurt tous les deux jours sous les coups d’un homme […] les rôles peuvent s’inverser et le cas des hommes battus ou maltraités n’est si pas si exceptionnel. Dans plus d’un quart des violences conjugales, l’homme est une victime. Ainsi, un homme meurt tous les 13 jours sous les coups d’une femme. » Mais la presse et les politiques ne retiennent qu’une chose … Elle s’est trompée dans les chiffres. S’il est vrai que ces propos ne sont pas tout à fait corrects, que ce n’est plus tous les 13, mais tous les 17 jours qu’un homme décède dans le cadre de violences conjugales, le phénomène des hommes battus ne demeure pas moins une triste réalité, hélas trop souvent occultée car bien moins fréquente que chez les femmes : « Le nombre de décès est faible par rapport au nombre de victimes de violences conjugales » souligne Sylvianne Spitzer, psychologue criminologue et créatrice de l’association « Sos Hommes Battus ». Pascal Combe,...

 
 
 

COMMENTAIRES

Vous devez être abonné pour réagir.CONNEXIONJE M'ABONNE

Ces hommes vivent l'horreur, ne sont pas défendus et sont plus nombreux qu'on l'imagine.

Afficher plus de commentaires
 
 
 

Confidentialité

×
Valeurs ActuellesValeurs Actuelles
Afficher
Photo © JACQUES DEMARTHON / AFP
Photo © JACQUES DEMARTHON / AFP

Les hommes battus, ces victimes trop souvent ignorées

 
Chapô

Plus de 70 000 hommes sont victimes de violences conjugales chaque année en France. Une réalité occultée, qui laisse les individus concernés sans prise en charge.

Le 30 avril dernier, la députée Claire O’Petit mentionne le phénomène des hommes battus en France lors d’une déclaration à l’Assemblée nationale : « Une femme meurt tous les deux jours sous les coups d’un homme […] les rôles peuvent s’inverser et le cas des hommes battus ou maltraités n’est si pas si exceptionnel. Dans plus d’un quart des violences conjugales, l’homme est une victime. Ainsi, un homme meurt tous les 13 jours sous les coups d’une femme. » Mais la presse et les politiques ne retiennent qu’une chose … Elle s’est trompée dans les chiffres. S’il est vrai que ces propos ne sont pas tout à fait corrects, que ce n’est plus tous les 13, mais tous les 17 jours qu’un homme décède dans le cadre de violences conjugales, le phénomène des hommes battus ne demeure pas moins une triste réalité, hélas trop souvent occultée car bien moins fréquente que chez les femmes : « Le nombre de décès est faible par rapport au nombre de victimes de violences conjugales » souligne Sylvianne Spitzer, psychologue criminologue et créatrice de l’association « Sos Hommes Battus ». Pascal Combe,...

 
 
 

COMMENTAIRES

Vous devez être abonné pour réagir.CONNEXION JE M'ABONNE

Ces hommes vivent l'horreur, ne sont pas défendus et sont plus nombreux qu'on l'imagine.

Afficher plus de commentaires
 
 
 
Confidentialité
ShareThis Copy and Paste
× Valeurs Actuelles Valeurs Actuelles Afficher LE CLUB 10/10/2019 LE GRAND AVEUGLEMENT Abonnement ACCUEIL ESPACE ABONNÉ BOUTIQUE JOURNAL Rubriques POLITIQUE SOCIÉTÉ L’INCORRECT MONDE ÉCONOMIE CULTURE HISTOIRE Photo © JACQUES DEMARTHON / AFP Les hommes battus, ces victimes trop souvent ignorées Par Anne-Claire Lefetz Publié le 23/05/2019 à 13:42 Chapô Plus de 70 000 hommes sont victimes de violences conjugales chaque année en France. Une réalité occultée, qui laisse les individus concernés sans prise en charge. Le 30 avril dernier, la députée Claire O’Petit mentionne le phénomène des hommes battus en France lors d’une déclaration à l’Assemblée nationale : « Une femme meurt tous les deux jours sous les coups d’un homme […] les rôles peuvent s’inverser et le cas des hommes battus ou maltraités n’est si pas si exceptionnel. Dans plus d’un quart des violences conjugales, l’homme est une victime. Ainsi, un homme meurt tous les 13 jours sous les coups d’une femme. » Mais la presse et les politiques ne retiennent qu’une chose … Elle s’est trompée dans les chiffres. S’il est vrai que ces propos ne sont pas tout à fait corrects, que ce n’est plus tous les 13, mais tous les 17 jours qu’un homme décède dans le cadre de violences conjugales, le phénomène des hommes battus ne demeure pas moins une triste réalité, hélas trop souvent occultée car bien moins fréquente que chez les femmes : « Le nombre de décès est faible par rapport au nombre de victimes de violences conjugales » souligne Sylvianne Spitzer, psychologue criminologue et créatrice de l’association « Sos Hommes Battus ». Pascal Combe,... COMMENTAIRES Vous devez être abonné pour réagir. CONNEXION JE M'ABONNE KTI - 24/05/2019 À 11H05 00 Signaler un abus Ces hommes vivent l'horreur, ne sont pas défendus et sont plus nombreux qu'on l'imagine. Afficher plus de commentaires LE CLUB Confidentialité × Valeurs Actuelles Valeurs Actuelles Afficher Aller au contenu principal LE CLUB 10/10/2019 LE GRAND AVEUGLEMENT Abonnement ACCUEIL ESPACE ABONNÉ BOUTIQUE JOURNAL Rubriques POLITIQUE SOCIÉTÉ L’INCORRECT MONDE ÉCONOMIE CULTURE HISTOIRE Photo © JACQUES DEMARTHON / AFP Les hommes battus, ces victimes trop souvent ignorées Par Anne-Claire Lefetz Publié le 23/05/2019 à 13:42 Chapô Plus de 70 000 hommes sont victimes de violences conjugales chaque année en France. Une réalité occultée, qui laisse les individus concernés sans prise en charge. Le 30 avril dernier, la députée Claire O’Petit mentionne le phénomène des hommes battus en France lors d’une déclaration à l’Assemblée nationale : « Une femme meurt tous les deux jours sous les coups d’un homme […] les rôles peuvent s’inverser et le cas des hommes battus ou maltraités n’est si pas si exceptionnel. Dans plus d’un quart des violences conjugales, l’homme est une victime. Ainsi, un homme meurt tous les 13 jours sous les coups d’une femme. » Mais la presse et les politiques ne retiennent qu’une chose … Elle s’est trompée dans les chiffres. S’il est vrai que ces propos ne sont pas tout à fait corrects, que ce n’est plus tous les 13, mais tous les 17 jours qu’un homme décède dans le cadre de violences conjugales, le phénomène des hommes battus ne demeure pas moins une triste réalité, hélas trop souvent occultée car bien moins fréquente que chez les femmes : « Le nombre de décès est faible par rapport au nombre de victimes de violences conjugales » souligne Sylvianne Spitzer, psychologue criminologue et créatrice de l’association « Sos Hommes Battus ». Pascal Combe,... COMMENTAIRES Vous devez être abonné pour réagir. CONNEXION JE M'ABONNE KTI - 24/05/2019 À 11H05 00 Signaler un abus Ces hommes vivent l'horreur, ne sont pas défendus et sont plus nombreux qu'on l'imagine. Afficher plus de commentaires LE CLUB ConfidentialitéShareThis Copy and Paste


13/10/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 106 autres membres