STOP Hommes Battus France Association

STOP Hommes Battus France Association

L'ÉPANOUISSEMENT SEXUEL APRÈS TROIS ANS DE COUPLE

 

 

L'épanouissement sexuel après trois ans de couple

L'épanouissement sexuel après trois ans de couple

Quels sont les paramètres qui maintiennent la vie sexuelle épanouissante dans les couples de plus de trois ans? Des chercheurs de quatre universités américaines se sont penchés sur la question.

Ceux qui estiment avoir une vie sexuelle tout à fait épanouissante ne seront peut-être pas intéressés par ces travaux menées par des chercheurs de quatre universités américaines (Chapman, California State, Sonoma State, Indiana). Ils auront tort. Car en explorant les statistiques concernant 38.746 hommes et femmes âgées de 18 à 65 ans, le Pr David Frederik et ses collègues en ont déduit les facteurs prédictifs d'épanouissement sexuel du couple. Les insatisfaits seront peut-être rassurés de voir que bien des choses qu'ils interprètent comme un signe de déclin de leur vie intime sont en réalité fréquentes dans les couples sexuellement épanouis.

Une vie sexuelle «prévisible» mais épanouissante

«Notre vie sexuelle est prévisible», une plainte fréquente parmi les couples qui consultent en sexologie. Mais c'est aussi ce que pensent 71% des hommes et 65% des femmes du groupe des sexuellement satisfaits. C'est certes moins que dans le groupe des insatisfaits (respectivement 85% et 86%), mais ça n'en reste pas moins une majorité. C'est surtout la confirmation qu'une vie sexuelle prévisible peut être parfaitement épanouissante (à partir du moment où les deux partenaires en conviennent), même si elle peut sembler moins excitante a priori... D'autant qu'avoir atteint un haut niveau d'intimité et de confiance avec son partenaire facilite en général le lâcher-prise indispensable au plaisir.

La nostalgie des débuts du couple

Et si les satisfaits n'étaient au fond que des couples pour qui le sexe n'a pas tant d'importance que cela? «Pour moi c'est important d'avoir une vie sexuelle excitante», disent de nombreux insatisfaits. Soit, mais c'est le cas de 9 hommes sur dix et de huit femmes sur dix, satisfaits ou pas! Autant dire que tout le monde est d'accord. En réalité, lorsque des différences apparaissent entre les satisfaits et les insatisfaits, deux thèmes émergent: l'un concerne la nostalgie du passé, l'autre la communication dans le couple.

Nostalgie de la passion des premiers mois? En effet, moins de 7% des hommes et femmes insatisfaits trouvent leur vie sexuelle actuelle aussi passionnante qu'au début, contre 61% de ceux et celles qui sont satisfaits. Notons tout de même au passage que cela signifie qu'il est tout à fait possible d'être satisfait d'une vie sexuelle moins excitante qu'au début du couple, puisque c'est le cas d'un tiers de ceux qui sont épanouis.

Moins beau, et alors?

«Je trouve mon/ma partenaire moins attirant physiquement qu'au début», est l'explication spontanée de beaucoup pour justifier du désintérêt pour la chose érotique. Du moins pour la moitié du groupe «insatisfait». Là encore, c'est un raccourci. En effet, les «satisfaits» pensent la même chose pour un homme sur trois et une femme sur quatre. Inversons à nouveau la lecture des chiffres, on peut dire alors que la moitié des insatisfaits trouvent leur partenaire aussi attirant physiquement qu'au début. Logique, car la sexualité ne se résume pas au seul corps: l'alchimie érotique est aussi ce que l'esprit, le comportements, les paroles en font.

Savoir exciter l'autre

D'ailleurs la communication est un ingrédient à considérer. La preuve, neuf épanouis sur dix «sont à l'aise pour demander à leur partenaire ce qu'ils veulent au lit», alors que ça n'est vrai que pour la moitié des insatisfaits. Sans surprise, 75% des hommes et 87% des femmes épanouis se «disent satisfaits de la variétés des positions amoureuses pratiquées dans leur couple». Ce qui n'est le cas que pour 25% des hommes et 38% des femmes frustrés. D'ailleurs, les deux tiers des insatisfaits l'avouent: «J'ai l'impression que mon partenaire ne sait pas comment m'exciter». Après trois années de couple, c'est effectivement un problème qu'il est temps d'aborder.



10/11/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 106 autres membres