STOP hommes battus 06 81 92 14 58

STOP hommes battus 06 81 92 14 58

NOUS AVONS DECIDE DE REPORTER PLAINTE CONTRE LE POUVOIR

 

 


NOUS AVONS DECIDE DEVANT LINACTION DU DEFENSEUR DES DROITS DE SAISIR LA JUSTICE PENALE, CIVILE ET ADMINISTRATIVE EN FRANCE CONCERNANT LES HOMMES MALTRAITES.

La Convention européenne des droits de l'homme est explicite : Article 14 : interdiction de discrimination

L'article 14 prohibe la discrimination. Cette interdiction est à la fois large et restreinte. En effet, d'une part, l'article interdit toute type de discrimination fondée sur n'importe quel critère. L'article énonce une liste de ces critères, dont le sexe, la race, la couleur, la langue, la religion, l'appartenance à une minorité nationale et plusieurs autres, et plus significativement indique que cette liste n'est pas exhaustive. D'autre part, le champ de cette interdiction est limité à la discrimination au regard des droits couverts par la Convention.

https://www.legifrance.gouv.fr/codes/section_lc/LEGITEXT000006070719/LEGISCTA000006136040/

LEGISLATION FRANCAISE POUR LES CRIMES CONTRE LHUMANITE : IL NOUS APPARAIT CLAIR QUE LAPPELLATION CRIMES EST BIEN INDIQUEE, COMME LES COMPLICITES.

ReplierPartie législative (Articles 111-1 à 727-3)

ReplierLivre II : Des crimes et délits contre les personnes (Articles 211-1 à 227-33)

Titre Ier : Des crimes contre l'humanité et contre l'espèce humaine (Articles 211-1 à 215-3)

Naviguer dans le sommaire du code

ReplierSous-titre Ier : Des crimes contre l'humanité (Articles 211-1 à 213-4-1)

ReplierChapitre Ier : Du génocide (Articles 211-1 à 211-2)

Article 211-1

Modifié par Loi n°2004-800 du 6 août 2004 - art. 28 () JORF 7 août 2004

Constitue un génocide le fait, en exécution d'un plan concerté tendant à la destruction totale ou partielle d'un groupe national, ethnique, racial ou religieux, ou d'un groupe déterminé à partir de tout autre critère arbitraire, de commettre ou de faire commettre, à l'encontre de membres de ce groupe, l'un des actes suivants :

– atteinte volontaire à la vie ;

– atteinte grave à l'intégrité physique ou psychique ;

– soumission à des conditions d'existence de nature à entraîner la destruction totale ou partielle du groupe ;

– mesures visant à entraver les naissances ;

– transfert forcé d'enfants.

Le génocide est puni de la réclusion criminelle à perpétuité.

Les deux premiers alinéas de l'article 132-23 relatif à la période de sûreté sont applicables au crime prévu par le présent article.


Versions

ReplierChapitre II : Des autres crimes contre l'humanité (Articles 212-1 à 212-3)

Article 212-1

Modifié par LOI n°2013-711 du 5 août 2013 - art. 15

Constitue également un crime contre l'humanité et est puni de la réclusion criminelle à perpétuité l'un des actes ci-après commis en exécution d'un plan concerté à l'encontre d'un groupe de population civile dans le cadre d'une attaque généralisée ou systématique :

1° L'atteinte volontaire à la vie ;

2° L'extermination ;

3° La réduction en esclavage ;

4° La déportation ou le transfert forcé de population ;

5° L'emprisonnement ou toute autre forme de privation grave de liberté physique en violation des dispositions fondamentales du droit international ;

6° La torture ;

7° Le viol, la prostitution forcée, la grossesse forcée, la stérilisation forcée ou toute autre forme de violence sexuelle de gravité comparable ;

8° La persécution de tout groupe ou de toute collectivité identifiable pour des motifs d'ordre politique, racial, national, ethnique, culturel, religieux ou sexiste ou en fonction d'autres critères universellement reconnus comme inadmissibles en droit international ;

9° La disparition forcée ;

10° Les actes de ségrégation commis dans le cadre d'un régime institutionnalisé d'oppression systématique et de domination d'un groupe racial sur tout autre groupe racial ou tous autres groupes raciaux et dans l'intention de maintenir ce régime ;

11° Les autres actes inhumains de caractère analogue causant intentionnellement de grandes souffrances ou des atteintes graves à l'intégrité physique ou psychique.

Les deux premiers alinéas de l'article 132-23 relatif à la période de sûreté sont applicables aux crimes prévus par le présent article.

EN CONSEQUENCE STOP HOMMES BATTUS ACCUSE LETAT ET LE GOUVERNEMENT DE CRIME CONTRE LHUMANITE ET DEMANDE AU CNCDH DE SAUTO SAISIR POUR AGIR ET NOUS AIDER EN JUSTICE FRANCAISE POUR LES MOTIFS SUIVANTS :

SOS PAPAS ESTIME 1300 SUICIDES FORCES CHEZ LES HOMMES MALTRAITES EN FRANCE ET STOP HOMMES BATTUS 1500 DEPUIS 15 ANS QUE LES CHIFFRES DES HOMMES BATTUS SONT CACHES

ET POUR LES RAISONS SUIVANTES :

Article 211-1

Constitue un génocide le fait, en exécution d'un plan concerté tendant à la destruction totale ou partielle d'un groupe national, ethnique, racial ou religieux, ou d'un groupe déterminé à partir de tout autre critère arbitraire, de commettre ou de faire commettre, à l'encontre de membres de ce groupe, l'un des actes suivants :

– atteinte volontaire à la vie ;
1500 SUICIDES FORCES PAR AN

– atteinte grave à l'intégrité physique ou psychique ; LEMPRISE SUR DES HOMMES ET ENFANTS VICTIMES NON RECONNUS PAR LETAT, CE QUI ENTRAINE 3 % DE PLAINTES DES HOMMES CONTRE 17 % POUR LES FEMMES (ONDRP 2019)
ET 3 % DE CONDAMNANTION CHEZ LES FEMMES MALTRAITANTES CONTRE 50 % CHEZ LES HOMMES MALTRAITANTS.

– soumission à des conditions d'existence de nature à entraîner la destruction totale ou partielle du groupe ; LES SUICIDES FORCES SUR 15 ANS DE MANIPULATION DES CHIFFRES : 15 × 1500 = 22 500 SUICIDES FORCES

– transfert forcé d'enfants.
LES HOMMES VICTIMES PERDENT LEUR ENFANTS LORS DE LA SEPARATION DU COUPLE CAR 97 % PERDENT LEUR PROCES. PUISQUE 3 % DES FEMMES MALTRAITANTES SONT CONDAMNEES.

Article 212-1


1° L'atteinte volontaire à la vie ;
1500 SUICIDES FORCES PAR AN

3° La réduction en esclavage ;
LES HOMMES MALTRAITES NETANT PAS RECONNUS EN FRANCE NOUS AVONS DES SITUATIONS DRAMATIQUES OU LES HOMMES MALTRAITES SE RETROUVENT DANS DES CAS DE MALTRAITANCE EXTREMES ET LEURS BOURREAUX EN ABUSENT.

5° L'emprisonnement ou toute autre forme de privation grave de liberté physique en violation des dispositions fondamentales du droit international ;
BEAUCOUP DHOMMES MALTRAITES SE RETROUVENT CONDAMNES A DE LA PRISON.

6° La torture ;
ELLE FAIT PARTIE DU JEU DU BOURREAU : PHYSIQUE, MORALE, ET OU SEXUELLE.
FINANCIERE OU ADMINISTRATIVE.

7° Le viol, la prostitution forcée, la grossesse forcée, la stérilisation forcée ou toute autre forme de violence sexuelle de gravité comparable ;
LE VIOL FAIT PARTIE DES VIOLENCES SEXUELLES.

8° La persécution de tout groupe ou de toute collectivité identifiable pour des motifs d'ordre politique, racial, national, ethnique, culturel, religieux ou sexiste ou en fonction d'autres critères universellement reconnus comme inadmissibles en droit international ;
NOUS AVONS ETE EXCLU AU GRENELLE DES VIOLENCES CONJUGALES CAR IL NOUS A ETE DIT QUE " QUAND LHOMME ARRIVE, LA FEMME DISPARAIT".

10° Les actes de ségrégation commis dans le cadre d'un régime institutionnalisé d'oppression systématique et de domination d'un groupe racial sur tout autre groupe racial ou tous autres groupes raciaux et dans l'intention de maintenir ce régime ; LE SEXE MASCULIN A ETE DECRETE VIOLENT EN FRANCE PAR LES VIILENCES DE GENRES QUI AFFIRMENT QUE LA FEMME EST MALTRAITEE EN TANT QUE FEMME. CEST FAUX CAR SI CETAIT LE CAS, NOUS AURIONS 100 % DHOMMES MALTRAITANTS ET NON PAS 2 % COMME CEST LE CAS.
ET QUE FAIRE DES 28 % DHOMMES MALTRAITANTS QUI ONT ETE EFFACES DE LONDRP 2019 ?

11° Les autres actes inhumains de caractère analogue causant intentionnellement de grandes souffrances ou des atteintes graves à l'intégrité physique ou psychique.
CEST LE CAS AUSSI.

NOUS NOUS PREPARONS A ATTAQUER EN JUSTICE SOUS LES ACCUSATIONS SUIVANTES :

DELITS ET CRIMES
COMPLICITE DE DELITS ET CRIMES

DELITS : ET COMPLICITES :
DISCRIMINATION ENVERS UN SEXE
DISCRIMINATION ENVERS DES ENFANTS
DISSIMULATION DE PREUVES
NON ASSISTANCE A PERSONNE EN DANGER

CRIMES CONTRE LHUMANITE
ET COMPLICITES



Nous avons informé des centaines de personnalités politiques, médias, intellectuels, associations féministes et du monde civil. Rien. Personne n'a bouge en France pour nous aider concrètement à obliger l'Etat a reconnaitre les hommes battus. Même les grands avocats n'ont pas répondu.

Marlène Schiappa déclare le 5 octobre 2018 que « En France, rien n'existe pour les hommes victimes de violences sexuelles, même les numéros spéciaux sont réservés aux femmes »94.

Elle déclare aussi : "Des hommes sont aussi agressés et violés, et c'est un tabou que #MeToo n'a pas réussi à lever. Il s'agit d'un sujet gravissime, et ce n'est pas parce qu'il touche une minorité qu'il ne faut pas s'en occuper. En France, rien n'existe pour les hommes victimes de violences sexuelles, même les numéros spéciaux sont réservés aux femmes. Cela me choque, et je souhaite travailler là-dessus durant l'année à venir." https://www.lepoint.fr/societe/marlene-schiappa-metoo-n-a-pas-reussi-a-lever-le-tabou-des-hommes-agresses-sexuellement-05-10-2018-2260676_23.php#

Elle déclare aussi : Les violences contre les hommes, en particulier conjugales, ne sont ni reconnues, ni combattues par les pouvoirs publics95 https://fr.wikipedia.org/wiki/In%C3%A9galit%C3%A9s_homme-femme#cite_note-express-82

ALORS POURQUOI MARLENE SCHIAPPA N'A T'ELLE RIEN FAIT POUR LES HOMMES BATTUS ?

Elisabeth MORENO vient de faire un discours sur la protection des LGBT en France. Donc le Ministère de l'égalité hommes femmes s'occupe des femmes et des LGBT, mais rien pour les hommes battus

Pourquoi ?

Voir lien suivant :

https://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/discours-de-madame-elisabeth-moreno-lancement-du-plan-national-dactions-lgbt-14-10-2020/

Enfin, dans un contexte de critiques récurrentes sur le financement de la lutte contre les violences faites aux femmes, Elisabeth Moreno rappelle que le programme budgétaire de son ministère a grimpé de 40 % pour 2021. 

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/lutte-contre-les-violences-conjugales-elisabeth-moreno-et-la-logique-du-resultat-20201013

Si ces 40% d'augmentation de budget avait été donné aux hommes battus, ceux-ci étaient sortis d'affaire. Mais RIEN.

AVEC 40% D'AUGMENTATION DE SON BUDGET, POURQUOI ELISABETH MORENO N'A T'ELLE RIEN FAIT POUR LES HOMMES BATTUS ?

Les deux femmes ministres n'ont rien voulu faire. Elles savaient pourtant.

RIEN aussi sur les HOMMES BATTUS sur les Sites du Gouvernement :

Page du Ministère de l'égalité homme femme A aucun moment on ne parle d'hommes, sauf dans le titre du Ministère.

https://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/category/grenelle-des-violences-conjugales/

RIEN AUSSI sur le SITE du GOUVERNEMENT, aux violences conjugales. https://www.gouvernement.fr/sites/default/files/contenu/piece-jointe/2017/03/rapport_-_evaluation_de_la_politique_publique_-_violences_conjugales.pdf

DONC RIEN SUR LES HOMMES BATTUS QUI REPRENTENT PRESQUE UN TIERS DES VIOLENCES CONJUGALES en FRANCE ! 

LE TABOU TOTAL en FRANCE ! C'est unique dans le monde occidental.

Nous mettons dans cette page un dossier complet sur le rejet des hommes battus.

Une telle résistance, appelée TABOU, signifie que dans la société française, les idées recues montrent les femmes comme fragiles, non violentes et victimes, et les hommes forts, violents et agresseurs. 
La plus part des français refusent d'admettre qu'il peut y avoir des hommes battus, et même en leur amenant les preuves, personne n'est prêt à réagir. 

LE SUICIDE FORCE des MALTRAITE(E)S :

Certaines associations de femmes battues estiment qu'il y aurait un millier de suicides de femmes maltraitées par an en France. Les sites internet qui parlent de ces suicides sont nombreux. Ce sont des suicides appelés "forcés". Rien sur le suicide des hommes maltraités. Ils seraient des centaines.

https://www.marieclaire.fr/de-la-necessite-de-reconnaitre-le-suicide-force-pour-les-victimes-de-violences-conjugales,1283918.asp

Violences faites aux femmes : des experts évaluent à 217 le nombre de femmes victimes de "suicides forcés"

https://mobile.francetvinfo.fr/societe/violences-faites-aux-femmes/violences-faites-aux-femmes-des-experts-evaluent-a-217-le-nombre-de-femmes-victimes-de-suicides-forces_3679901.html#xtref=acc_dir

ON NE PARLE PAS DES CENTAINES D'HOMMES BATTUS SUICIDES AU MINISTERE DE LEGALITE HOMMES FEMMES. POURQUOI ?

LA VIE D'UN HOMME VAUT T-ELLE MOINS QUE CELLE D'UNE FEMME EN FRANCE ?


LE STATUT de VICTIMES CONJUGALES des FEMMES en France  :

En effet certaines femmes comme au Ministère de l'égalité hommes femmes, dans leur conquête pour l'égalité, ne veulent pas abandonner leur statut UNIQUE de victimes concernant les violences conjugales, statut fédérateur pour ces femmes.


CE STATUT PARAIT ETRE un MONOPOLE au GRENELLE des VIOLENCES CONJUGALES : Nous avons été reçus officiellement au Grenelle des Violences conjugales par Catherine LESTERPT,

adjointe à la cheffe de service Droits des femmes et égalité femmes hommes chez la Direction de la cohésion sociale, adjointe sous directrice. Voir ici son CV. https://jorfsearch.steinertriples.fr/name/Catherine%20Lesterpt

féministe assumée nous a t-elle dit, et auteure d'un livre sur la condition des femmes, voir le lien : https://www.amazon.fr/Lovaire-dose-France-Colloque-1988-Paris/dp/2867384591
Aucun de nos désirs écrits pour les hommes battus n'a été retenu par la suite, et Catherine LESTERPT nous a même dit devant 5 témoins qu'il n'était pas question de parler des hommes battus au Grenelle des violences conjugales, car cela nuirait à la cause des femmes battues. Sans commentaires. 

Le STATUT de la VIRILITE des HOMMES en France

De la même manière, l'homme en France ne veut pas perdre son statut de virilité et admettre que des hommes puissent être maltraités par des femmes. Nous avons contacté de nombreux hommes. Personne ne nous aide.
Selon Jean-Jacques Courtine, professeur à la Sorbonne, le sentiment de virilité s'est historiquement construit sur trois valeurs, la force physique, puis le courage, l'héroïsme guerrier, la masculinité hégémonique et enfin la puissance sexuelle.

C'est ainsi que tout un pays devient aveugle, hommes et femmes confondus, paralysés par la réalité des hommes battus, une réalité qui dérange autant les femmes que les hommes en France.

L'HOMME, LE COUPABLE IDEAL ?

À une époque où les pères sont bombardés de messages sur les effets profondément délétères de la « masculinité toxique », ils doivent aussi faire face, en matière d'affaires familiales, à un système truffé de préjugés tout aussi sexistes et caducs que ceux que subissaient et subissent encore les femmes dans d'autres domaines.

Aujourd'hui, les outils conçus pour protéger les femmes se transforment trop facilement en armes littéralement mortelles pour les hommes. Les statistiques sur le suicide doivent être analysées avec le plus grand soin, mais aucun chiffre n'en dit plus long. Toutes choses égales par ailleurs, les hommes américains se tuent presque quatre fois plus que les femmes. Les pères englués dans des divorces conflictuels sont huit fois plus nombreux

Les données indiquent que les femmes sont aussi, voire plus, susceptibles que les hommes d'introduire de la violence dans une relation. Par exemple, des enquêtes récentes révèlent qu'un pourcentage équivalent d'hommes et de femmes déclare avoir été victime de violences conjugales au cours de l'année précédente. 

La violence unidirectionnelle vise des hommes dans 70 % des cas. Des enfants sont tués par leur mère ou par leur père à peu près à la même fréquence.

Aux États-Unis, ce sont les mères qui initient le divorce dans 69 % des cas (90 % pour les femmes ayant fait des études) et elles obtiennent la garde des enfants dans au minimum 82,5 % des cas.

Plus les chercheurs en sciences sociales étudient la violence entre partenaires intimes, plus il devient manifeste qu'il s'agit d'un problème humain, pas d'un problème de genre.

Suite :

https://www.lepoint.fr/debats/fausses-accusations-de-maltraitances-conjugales-ett-infantiles-l-arme-fatale-des-divorces-16-11-2019-2347785_2.php

------

JOURNAL LA REPUBLIQUE SEINE et MARNE

Julien Van Caeyseele

Publié le 24 Nov 2020

LA TRIPLE PEINE DES HOMMES MALTRAITES 

PASCAL COMBE de STOP HOMMES BATTUS

CLIC CE LIEN 

--------

Lettre du President : 

https://stop-hommes-battus-france-association.blog4ever.com/cv-du-president-pascal-combe

----------

TOUTES LES ETUDES CONCERNANT LA VIOLENCE

CONJUGALE ET LES ETUDES DE GENRE SONT FAUSSEES :

EN EFFET L'ETAT REFUSE DE RECONNAITRE

80 000 HOMMES BATTUS, SOIT 28 % DES CAS

80 000 FEMMES MALTRAITANTES

DONC L'HOMME EST PERCU COMME VIOLENT

ET LA FEMME COMME VICTIME EXCLUSIVE

VOIR CE LIEN 

https://www.cvfe.be/publications/analyses/70-violences-conjugales-et-genre-quels-lien

NOTRE AVIS :

Cette étude reflete le discours dominant 

Et conforte les stereotypes :

L'homme est fort et violent dans le domaine conjugal

La femme est faible et victime

Ce sont ces analyses que nous voulons infirmer

Les analyses sont toutes faussees

VOICI LA CONCLUSION DE L'ANALYSE ;

SEULE LES FEMMES VICTIMES SONT CITEES :

C’est pourquoi, en matière de violences au sein du couple, cette analyse de genre est indispensable : a) pour éviter que soient niés, oubliés ou sous-estimés les rapports de pouvoir qui prennent racine avant le couple, dans la socialisation des unes et des autres[24], et se jouent ensuite dans la relation conjugale ; b) pour maintenir en éveil notre attention et notre esprit critique face aux inévitables mouvements sociaux qui tentent et tenteront à l’avenir de remettre en question les apports d’une approche politique des violences faites aux femmes

-------------

QUE CACHE LE TABOU DES HOMMES BATTUS ?

POURQUOI Y A T'IL UN TABOU ?

LE MINISTERE DE L'EGALITE HOMMES FEMMES

NE VEUT PAS RECONNAITRE LES HOMMES BATTUS

EST-CE UNE VIOLATION DES DROITS DE L'HOMME POUR DISCRIMATION ENVERS LES HOMMES ?

ET LEURS ENFANTS ? 

NOUS PENSONS L'AVOIR LU SUR LE SITE INTERNET DU MEME MINISTERE.

LES COURRIERS QUE NOUS ENVOYONS AUX

AUTORITES POUR PROTESTER RESTENT SANS REPONSE.

DES STATISTIQUES QUI FONT DISPARAITRE LES HOMMES BATTUS.

UN MINISTERE QUI EXCLUE UN SEXE.

UN STATUT DE FEMME QUI OBTIENT UN ETAT

DE VICTIME EXCLUSIVE.

UN STATUT DE LA VIRILITE DE L'HOMME QUI CADRE

MAL AVEC LES HOMMES BATTUS

CELA PEUT-IL ENCOURAGER DES TABOUS ?

LE TABOU DES FEMMES MALTRAITANTES ?

LE TABOU DES HOMMES BATTUS ?

LES ENFANTS EXPOSES AUX VIOLENCES CONJUGALES.

UNE VIOLATION DES DROITS HUMAINS A GRANDE ECHELLE ? !!! OUI.

 

--------

 





Une amie m'a dit que je procede de la mauvaise manière et que je devrai être diplomate. Mais on nous a refuse.


Voici ma réponse a cette amie.


J'ai réfléchi à ce que tu m'as dit : je procéderai de la mauvaise façon.


Quand un tueur en série assassinée des femmes et enfants, des dizaines de flics sont capables de chercher des années pour coincer le tueur.


J'ai les noms d'une quonzaine de tueurs et tueuses qui ont laissé faire 22 500 suicides forces de papas et 7500 de mamans sur 15 ans et qui ont planque les chiffres.


J'ai une quinzaine de flics, gendarmes et militaires dans mon équipe, dont un colonel militaire, un commandant de police, et une colonel de la gendarmerie.


Ils se sont tous degonfles.


J'ai prévenu les droits de lhomme en France. Ils se sont degonfles.


J'ai prévenu les medias. Ils se sont degonfles.


J'ai prévenu l'école superieure de la magistrature et les juges. Ils se sont degonfles.


J'ai prévenu le ministere de la défense et l'état major des armées.

Ils se sont degonfles.


J'ai prévenu une dizaine d'avocats de mon équipe. Ils se sont degonfles.


J'ai prévenu le gouvernement. Seul Macron et Moreno m'ont répondu : démerdez vous.


J'ai prévenu les grandes organisations de feministes. Elles se sont degonflees.

L'un d'eux m'a insulte et menace. J'ai sa lettre. C'était un homme.


J'ai fait appel a de grands intellectuels. Ils se sont degonfles.


J'ai fait appel aux partis politiques. Ils se sont degonfles.


J'ai fait appel aux grandes organisations humanitaires. Elles se sont degonflees.


Je traque donc une quinzaine de tueurs en série dont j'ai les noms.


Elisabeth Moreno

Marlene Schiappa

Ministre interieur

Ministre Justice

Premier Ministre

Ministre de la Sante

Directeur du HAS

Macron

Directrice du HCE

Directeur de lONDRP

Directeur du MIPROF

Directeur du CNRS

Directeur du GIP Recherche Justice

Et pour complicité plusieurs centaines de fonctionnaires a déterminer.

La plus part dans des organismes de chercheurs.


Qui suis je ?


Je suis la mémoire de 22 500 + 7500 = 30 000 papas et mamans suicides.


Je suis...


UN JUSTICIER INCONNU ET SOLITAIRE

LES LOIS SONT AVEC MOI

LES CRIMINELS TIENNENT LES RENNES


NOUS SOMMES DANS UNE DICTATURE

Je suis aussi un grand chercheur scientifique.


------


MA RECONNAISSANCE EST HISTORIQUE DANS LHISTOIRE DES DROITS DE LHOMME


Pascal Combe <pascal20072015@gmail.com>

Réponse automatique : Réponse automatique : MISE EN DEMEURE DU HAUT CONSEIL DE L'EGALITE
CNCDH Communication <communication.cncdh@cncdh.fr>18 décembre 2020 à 18:02

À : Pascal Combe <pascal20072015@gmail.com>

Bonjour,

L'équipe de communication a bien reçu votre message et nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

En cas de demandes urgentes, vous pouvez contacter:

Céline Roche, Responsable Communication, au 06.45.18.72.87

-------

Le ven. 18 déc. 2020 à 20:48, CNCDH Communication <communication.cncdh@cncdh.fr> a écrit :

Cher Monsieur,

Nous nous excusons de ne pas avoir pu répondre à vos différents messages.

Cela est dû à une surcharge conséquente de travail – en témoigne encore l’heure à laquelle je vous écris ce message.

La question des violences conjugales doit être traitée de la manière que ce soit des femmes ou des hommes qui soient victimes, car le ressort est le même, l’emprise et la non-respect de l’autre, l’impact est le même sur la personne victime et, le cas échéant, sur les enfants du couple.

Nous ne manquerons pas de vous auditionner lorsque nous reprendrons des travaux sur les violences conjugales.

Cordialement

Céline Branaa

Responsable communication


---------



LES 8 FACTEURS DE L'HUMANITE

PROPOSITION DE PAIX : 

NOTRE DECOUVERTE LA PLUS IMPORTANTE DE TOUTES

Lhumanite a 8 facteurs :

A - Deux idees recues :

1 - L'homme est fort. Car depuis la préhistoire celui ci s'occupe de la chasse et de la politique de la tribu. La femme participait aussi un peu à la politique de la chasse.

2 - La femme est faible. puisqu'elle a ete releguee a la politique de la famille et des enfants.

A - Entraînants deux tabous :

3 - Tabou de lhomme maltaitant :
Puisque lhomme est fort mais brave, il ne peut frapper une femme donc l'homme maltraitant est devenu un tabou.

4 - Tabou de la femme maltraitee :
Comme lhomme maltraitant ne peut exister, alors la femme maltraitee devient un tabou aussi. Il faudra attendre le droit de vote des femmes pour faire reconnaitre ces deux tabous.

B - Apparitions des deux sexismes qui peuvent aller jusqu'à la phobie de l'autre sexe, et d'une ideologie.
La Misandrie : haine des hommes.
La Mysogynie : haine des femmes.

5 - Certains hommes deviennent mysogynes de façon plus ou moins importantes. Puisque la femme est faible.

6 - Certaines femmes deviennent plus ou moins Misandres, puisque lhomme est fort, et la femme maltraitee.

Ce sont les deux sexismes.

C - De la même manière apparaissent deux super tabous :

7 - les hommes maltraites. Tabous car les hommes sont forts, et donc ils ne peuvent être maltraites par des femmes jugées plus faibles que les hommes.

Cela va aussi a l'encontre des theories des Misandres et des feministes en France.

8 - les femmes maltraitantes. On ne peut imaginer une homme fort se faire battre par une femme réputée faible. Une femme faible ne peut etre plus forte qu'un homme.

----

Lhomme est fort et c'est un humain.

Si la femme est faible, elle est sous l'humain : donc elle devient un animal.

Si homme est maltraite, il devient une mauviette, tout le monde rit de lui (essai filme en Angleterre), donc il est placé sous la femme. Et sous la femme, l'animal il y a le végétal : donc aucune droits. Ils nexistent pas.

Et si les hommes sont maltraites, et nexistent pas, alors les femmes maltraitantes deviennent impossibles.


-------


LES VIOLENCES DE GENRE

Le HCE : Le haut conseil de l'egalite hommes femmes enseigne les violences de genres : la femme serait maltraitee en tant que femme, et non pas à cause de facteurs pathologiques qui touchent les hommes maltraitants.

Donc lhomme serait violent a cause du Patriarcat et / ou de sa nature dhomme, ce qui ferait que tous les hommes sont violents. Or ils ne sont que 2 % a être violents au lieu de 100 %.

C'est donc un mensonge.

La première étude sur les violences conjugales en France n'a été faite que sur les femmes, soit disant par manque de moyens financiers.

Quand l'étude a été fait aussi sur les hommes il y a 15 ans en France, les chiffres indiquaient une moyenne de 30 % et ils ont ete cachés du public par l'ONDRP, le MIPROF soit deux organismes statistiques, et par le HCE, Haut Conseil de l'Egalite Hommes Femmes et le Ministere de l'Egalite hommes femmes. 

Les chiffres concernant les suicides forces des victimes hommes et femmes ont ete cachés du public aussi. Nous les estimons à 1500 pour les hommes et 500 pour les femmes par an.

Nous avons du menacer le HCE de procès pour que le CNCDH (Droits de lhomme en France) nous reconnaisse et reconnaisse que lemprise n'a pas de genre. 


Or si lemprise n'a pas de genre, alors les violences conjugales n'ont pas de genres. Et il y a alors autant de victimes hommes et femmes. Ce qui est logique car la violence des bourreaux feminins et masculins provenant de facteurs pathologiques ect ceux ci sont donc distribues dans la population à égalité de facon statistique.

Les etudes montrent que les victimes ont ete maltraitees enfants, et quelles ont perdu une partie de leur estime de soi : elle sont trop gentilles, et de plus sont devenues tolérances a la violence.

C'est par leur gentillesse que les bourreaux masculins ou feminins répèrent leur victimes hommes ou femmes.

Les bourreaux ont aussi été maltraites enfants : ils développent ensuite un ou plusieurs facteurs : psycho pathologies, problèmes psychologiques, addictions, facteurs environnementaux, divers.

Les bourreaux sont souvent pervers.

Ils créent le phenomene de lemprise du bourreau sur la victime.

La victime se culpabilise, a peur et finit par donner raison au bourreau. 

La victime a peur aussi de perdre ses enfants dans un divorce éventuel.



--------


HOMMES BATTUS MOQUERIE

COMME LHOMME EST SUPPOSE FORT, UN HOMME MALTRAITE DECLENCHE LA MOQUERIE OU LE DESINTERET

VIDEO JOUEE PAR DEUX ACTEURS EN PUBLIC : ASSOCIATION MANKING EN ANGLETERRE OU LES HOMMES MALTRAITES SONT RECONNUS A 40 % ET NON PAS A 28 % COMME EN FRANCE

VIDEO CHOC en ANGLETERRE : Un Homme se FAIT Battre en PUBLIC par une FEMME : INDIFFERENCE ou MOQUERIES de TOUS et TOUTES

http://tempsreel.nouvelobs.com/video/20140530.OBS9017/violences-conjugales-une-video-virale-pour-defendre-les-hommes-battus.html

VOIR CE LIEN POUR LA VIDEO :

https://www.youtube.com/watch?v=u3PgH86OyEM

Violences conjugales : une vidéo virale pour défendre les hommes battus

Comment auriez-vous réagi si vous aviez été témoin de cette scène ? (YouTube/ManKind Initiative)

VIDEO. En Angleterre, une campagne de sensibilisation rappelle que 40% des victimes de violences conjugales sont des hommes.

L'ObsPublié le 30 mai 2014 à 17h41

Maltraitée par son conjoint en pleine rue, une femme peut sans doute compter sur la solidarité des passants indignés. Mais quand les rôles s’inversent, et que l’homme se retrouve victime, il s’attire au mieux de l’indifférence, au pire, des moqueries. C’est le triste constat d’une expérience menée récemment par l’association anglaise "Mankind Initiative", qui soutient les hommes victimes de violences conjugales.

Dans une vidéo diffusée sur le web cette semaine, et qui compte déjà plus de 6 millions de visionnages, un couple se dispute dans un parc londonien, filmé par trois caméras cachées.

Dans la première partie de la vidéo, l’homme qui commence à brusquer sa compagne est rapidement pris à partie par des témoins de la scène qui s’interposent dans la dispute

Dans la deuxième partie, la même scène est rejouée, mais cette fois c’est la femme qui va maltraiter son compagnon en public. Malgré la violence de l’altercation, les réactions des témoins sont passives.


----------


CRIME COLLECTIF HOMMES BATTUS ENCORE IMPUNI

Nous vous informons que le crime collectif pour avoir laisse sans aides depuis 2006, soit 15 ans, 80 000 papas et 160 000 enfants victimes, au nom de la liberté des femmes,

que ce crime est toujours impuni,

et que nos 4 plaintes a la defenseure des droits nont pas été suivies d'effets,

et que l'enquête prise par le cncdh droits de lhomme en France n'a pas été faite non plus.

Nous avons donc décidé d'épuiser tous les recours en France pour porter ensuite l'affaire devant la Cour de Justice de l'Europe et de l'ONU afin que les françaises et français sachent les crimes qui ont ete faits au nom de la liberation des femmes en France et que les coupables soient punis et les hommes et leurs enfants maltraites reconnus.

Nous en profitons pour vous signaler que nous avons calculé 1500 suicides forces par an (1300 selon Sos papas) chez les papas maltraites, soit sur 15 ans de crime collectif le nombre 1500 x 15 = 22 500 victimes qu'on aurait pu essayer de réduire.

Les papas n'ayant aucun droits, n'étant pas reconnus, leurs femmes maltraitantes n'étant condamnees qua hauteur de 3 % contre 50 % pour les hommes maltraitants,

Les enfants victimes sont donc le plus souvent confiees à la femme maltraitante.

Ce qui est une double peine pour les papas et enfants.

Nous vous tiendrons au courant.

Pascal Combe
Tel 06 81 92 14 58
Stop Hommes Battus


--------


COMMENT ON A PU CACHER LES HOMMES BATTUS AUSSI LONGTEMPS

Nous avons retrouvé des chiffres existant en Allemagne concernant les hommes maltraites qui datent de plus de 15 ans.
Comment ces chiffres ont pu disparaître en France ?

Nous savons que l'ONDRP 2019 donne 72 % de femmes maltraites. Rien sur le pourcentage et le nombre des hommes maltraites. Il fait faire une soustraction puis une règle de trois pour arriver a 82 000 hommes victimes. Page 92 a 94.


Rien sur les enfants victimes qui sont en moyenne 2 par couplé, soit 160 000 enfants victimes qui disparaissent donc aussi des radars, et qui n'ont ni protection juridique comme leurs pères, ni centres d'hebergements durgence. Rien.


C'est pourquoi nous dénombrons 1500 suicides forces chez les papas contre 500 suicides forces chez les mamans bien quelles soient selon l'ONDRP 3 fois plus nombreuses.

L'organisme statistique MIPROF lui fait disparaitre complètement les hommes victimes. Ces deux organismes n'ont jamais remondu à nos emails et nous ont blakiste. Comme l'ONU : a l'ONU les hommes maltraites nexistent pas non plus.
Ni en Europe.


Bien que l'Europe ne pouvait ignorer qu'en Angleterre les hommes maltraites sont reconnus aussi.

Au Haut Conseil de legalite hommes femmes et au Ministere de legalite hommes femmes même chose aucun homme maltraite bien que sur le fronton il est bien specifie que le genre masculin est dangereux car cette violence viendrait du Patriarcat : tiens comme cest bien pratique politiquement d'accuser tous les hommes de violences patriarcales : car non seulement la Justice n'a rien vu, mais au HCE, on nous répond qu'il est impossible qu'il y ait des hommes maltraites car depuis qu'on s'occupe des femmes battues, il a ete decrete que ces violences de genre affirment que la femme est maltraitee en tant que femme.


Donc la violence serait d'origine patriarcale et il ne peut donc y avoir des femmes maltraitantes. Et l'affaire est faite.

Nous savons que c'est un mensonge dEtat.

Nous sommes tout de même des scientifiques, et nous avons pu démontrer tout cela assez vite, et meme calculé ce que nous constations au téléphone sur les ecoutes des papas maltraites : beaucoup de papas sont attaques en justice par leur femme maltraitante. Cela a été mon cas aussi. 


Et comme les forces de lordre et les magistrats ne sont pas formes aux hommes maltraites, et bien souvent c'est le papa victime qui est condamné ou sa plainte mise a la corbeille. Et il perd la garde de ses enfants.

En allant chercher les chiffres incomplets de l'ONDRP et du HCE, nous avons pu reconstituer les vrais chiffres :
3 % des femmes maltraitantes sont condamnees contre 50 % pour les hommes maltraitants. Nous vous mettons en fin de texte ces calculs.

Mais c'est que tous les medias ont compris le truc depuis longtemps.
Les medias informent. Mais n'alertent pas.

Ceux qui calculent ces violences sont la plus part des sociologues, psychologues, et statisticiens d'état ou faisant partie d'université. Pas besoin de sondages pour savoir que la plus part de ces professionnels du social et chercheurs.

Donc notre question est de savoir comment un tel disposisitif de cache cache a été possible sans laval de hauts responsables d'état, voir d'organismes tout entiers. Comme l"ONDRP, le MIPROF, Le HCE, le Ministere de legalite hommes femmes, le Ministere de la Sante ect.

Il nous a ete dit que l'époque n'était pas propice à attaquer en justice les responsables de ces crimes contre lhumanite et nottamment celle des enfants, car comment se remettre de voir un parent d'être maltraite sans qu'il ait la moindre petite chance de s'en sortir et surtout d'emmener ses enfants avec lui.

Les enfant auront non seulement vu leur père se faire détruire avec la bénédiction de pseudos scientifiques français, mais encore la femme maltraitante aura a coup sur la garde de ses enfants maltraites et va recidiver sur un nouveau concubin, pour parachever la destruction lente et terrible de ces enfants victimes et abandonnes de la Justice. AU PAYS DES DROITS DE LHOMME.

Il se passe donc en France ce qu'il ne s'est pas passé ailleurs. Ailleurs les hommes maltraites ont ete reconnus ou sont en phase de reconnaissance.

EN FRANCE ON VIENT DE LES INTERDIRE ET EN PUBLIC, ET AUCUN HOMME OU FEMME NE VIENT NOUS AIDER.

SI JE NAI PAS FUIT CE PAYS QUI NEST PLUS UNE DEMOCRATIE, CEST QUE JE NE PEUX PAS HUMAINEMENT RESTER INSENSIBLE A CE MILLION DE VICTIMES. Hommes et enfants.

En effet les USA ont decouverts en 1980 qu'il y avait autant de femmes et hommes victimes. C'était simple ils ont pris une gros échantillon et nessayaient pas de cacher quoi que ce soit.
Par la suite il a ete découvert que les bourreaux masculins et feminins avaient des pathologies pyschiatriques, psycholigiques, addictions ect.
Pas de Patriarcat. Ni de Matriarcat.

LES CHERCHEURS FRANCAIS SONT MAL FORMES ET ONT AU MOINS 20 ANS DECART AVEC LES CHERCHEURS ANGLOPHONES

MAIS CEUX QUI ONT CACHE LES CHIFFRES SAVENT CE QUILS ONT FAIT :
EN 15 ANS ON AURAIT PU SAUVER 1500 PAPAS + 500 MAMANS SUICIDES FORCES X 15 = 30 000 PERSONNES ET SAUVE LEURS 60 000 ENFANTS.

CEUX LA QUI ONT CACHE LES CHIFFRES ET QUI SAVAIENT SONT DES CRIMINELS MONSTRUEUX.

QUAND AU GOUVERNEMENT ACTUEL, LE DROIT DE L'ONU ME DONNE LE DROIT DE REFUSER LA CONSTITUTION ACTUELLE CAR CONTRAIRE AUX DROITS DES HUMAINS.

ET CE NEST PAS FAUTE DAVOIR VOULU PRENDRE LES ARMES CONTRE LELYSEE, NOUS ETIONS PRETS A LE FAIRE, MAIS NOUS NETIONS QUE 3 VOLONTAIRES.

NOUS POURSUIVRONS CES CRIMINELS TANT QUILS NE SERONT PAS PUNIS ET TANT QUE NOS PARTENAIRES ET NOUS NE SERONS PAS RECONNUS ET INCORPORES DANS UN MINISTERE DUNE VRAIE EGALITE AVEC DEUX BRANCHES HOMMES ET FEMMES AVEC DEUX TELEPHONES DISTINCTS, LE 3919 ET LE 39XX.

AVEC UNE PREVENTION DES ADULTES ET DES ENFANTS EN ECOLE ET LYCEE.
POUR CASSER LA CHAINE DES VIOLENCES CONJUGALES.

NOUBLIONS PAS : LES ENFANTS MALTRAITES DEVIENNENT VICTIMES OU BOURREAUX.

LE BOURREAU RECONNAIT SA VICTIME CAR ELLE MANQUE DE CONFIANCE EN SOI : ON EST TROP GENTIL.

--------



PARTIE 2 - CHIFFRES HOMMES BATTUS

LES VRAIS CHIFFRES DES HOMMES BATTUS


LES HOMMES BATTUS ABSENTS DES STATISTIQUES A L'ONDRP

CHIFFRES des HOMMES BATTUS en France : 
Rapport fichier PDF de l'ONDRP à télécharger à cette adresse en bas de le page :

Violences dans le couple :

https://inhesj.fr/publications/rapport-annuel-ondrp/victimation-2018-et-perceptions-de-la-securite

Page 92 et 93 il est expliqué que les femmes battues représentent plus de 70% des cas, 
puis 72%. Il n'est pas cité dans ces pages le pourcentage des hommes battus. 

Il faut faire un calcul mental.
Sans commentaires.

Page 92 :

Il est indiqué que le total des victimes est de 295 000 victimes, et les femmes 213 000.

Le nombre d'hommes victimes ne sont pas indiquées.

Donc les hommes victimes sont :

295 000 - 213 000 = 82 000

Pourcentage des hommes victimes :

(82 000 / 295 000 ) x 100 = 28 %.

Il est indique page 94 :

3 % des victimes hommes portent plainte

17 % des victimes femmes portent plainte

Il est explique qu'une partie des victimes ne portent pas plainte par peur des représailles ou parce que cela ne sert a rien.

A AUCUN MOMENT LA QUESTION EST POSEE DE SAVOIR POURQUOI LES HOMMES VICTIMES DEPOSENT 5 FOIS MOINS DE PLAINTE QUE LES FEMMES.

PARCE QU'ILS NE VEULENT PAS RECONNAITRE QUE COMME LES HOMMES MALTRAITES NE SONT PAS RECONNUS, ILS N'ONT PAS D'AIDE PAR TELEPHONE NI DE CENTRES D'HEBERGEMENTS POUR FUIR.

ET BEAUCOUP SONT REFOULES PAR LES FORCES DE L'ORDRE.

---------

OMISSION DES HOMMES MALTRAITES AU HCE

https://stop-hommes-battus-france-association.blog4ever.com/delit-de-discrimination-du-haut-conseil-de-l-egalite

https://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/violences-de-genre/reperes-statistiques/

----------------

LES STATISTIQUES DES HOMMES MALTRAITES ET DES FEMMES MALTRAITANTES ONT DISPARU

IL EST IMPOSSIBLE QUE CELA SOIT UNE ERREUR

LA DITECTRICE DU HCE EST UNE FEMME, ANCIEN JUGE DE HAUT NIVEAU

https://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/violences-de-genre/reperes-statistiques/

Caractéristiques des violences

 QUE DIT LE HCE SUR SONT SITE INTERNET :

En France

En 2017, 219 000 femmes majeures déclarent avoir été victimes de violences physiques et/ou sexuelles par leur conjoint ou ex-conjoint sur une année. Les femmes qui sont victimes de violences conjugales, physiques ou sexuelles, ont souvent subi plusieurs fois ce type de violence au cours de l’année : 3 femmes sur 4 déclarent avoir sui des faits répétés. Et 8 femmes sur 10 déclarent avoir été également soumises à des atteintes psychologiques et/ou des agressions verbales. Source : La lettre de l’Observatoire national des violences faites aux femmes, n°13, Novembre 2018

En 2017, 12 380 cas de menaces de mort commis par le partenaire ont été enregistrés par les forces de sécurité. Dans 90% des cas, la victime était une femme. Source : Ministère de l’Intérieur - SSMSI - Base des crimes et délits enregistrés par la police et la gendarmerie - extraction janvier 2018, données provisoires, in La lettre de l’Observatoire national des violences faites aux femmes, n°13, Novembre 2018

En 2017, 16 829 hommes et 730 femmes ont été condamné.e.s pour violences entre partenaires. Parmi ces condamnations, on compte notamment : 51 pour viol, uniquement des hommes condamnés ; 1469 pour violences ayant entrainé plus de 8 jours d’incapacité totale de travail, dont 1416 hommes condamnés et 52 femmes condamnées ; 1438 pour menaces/harcèlement, dont 1413 hommes condamnés et 25 femmes condamnées ; 205 pour agressions sexuelles hors viol, dont 204 hommes condamnés et 1 femme condamnée ; 42 pour non-respect d’une ordonnance de protection, uniquement des hommes condamnés. Source : Ministère de la Justice, SG/SEM/SDSE/RGC, exploitation DACS/PEJC, in La lettre de l’Observatoire national des violences faites aux femmes, n°13, Novembre 2018

En 2017, 130 femmes sont décédées, victimes de leur conjoint ou ex-conjoint. En moyenne, une femme décède tous les 3 jours, victime de son conjoint ou ex-conjoint. En 2017, 25 enfants ont également été tués dans le cadre de violences conjugales. Source : Ministère de l’Intérieur, Etude nationale sur les morts violentes au sein du couple 2017, Délégation aux victimes, novembre 2018

Pour la moitié des femmes tuées par leur conjoint ou ex-conjoint, les violences antérieures commises contre elles par l’auteur du meurtre étaient connues, soit par les forces de l’ordre, soit par leur entourage. Source : La lettre de l’Observatoire national des violences faites aux femmes, n°13, Novembre 2018

----------

AVIS DE STOP HOMMES BATTUS

Violences au sein du couple

LES OMMISIONS SONT FLAGRANTES :

LES HOMMES VICTIMES ONT DISPARU

SEULS LES HOMMES COUPABLES PARAISSENT

AUCUN HOMME MALTRAITE N'EST CITE

AVEC L'ONDRP :

LES HOMMES SONT 28 %

LES FEMMES SONT 72 %

3 % DES HOMMES PORTENT PLAINTE

17 % DES FEMMES PORTENT PLAINTE

-----

SELON LE HCE :

16 829 HOMMES ONT ETE CONDAMNES

ALORS QUE 730 FEMMES SEULEMENT SONT CONDAMNEES

DEJA N'IMPORTE QUI COMPRENDRAIT AVEC CES CHIFFRES QU'IL Y A UN SERIEUX PROBLEME

NOUS SAVONS QUE LA PLUS PART DES FEMMES

MALTRAITANTES NE SONT PAS CONDAMNEES

ET CELA EN EST LA PREUVE.

NOUS ALLONS ANALYSER

LE CHIFFRE DE 28 % DES HOMMES 

VICTIMES EST ABSENT, ET LES HOMMES ABSENTS 

NOUS ALLONS CALCULER LE NOMBRE DE D'HOMMES MALTRAITES.

NOMBRE DE FEMMES MALTRAITEES :

219 000

NOMBRE D"HOMMES MALTRAITES :

(219 000 / 72) X 28 = 85 000

NOMBRE DE FEMMES MALTRAITANTES :

85 000

NOMBRE DE PLAINTES D'HOMMES :

85 000 X 3 % = 2550

DONC 2550 FEMMES DEVRAIENT ETRE
CONDAMNEES :

SEULEMENT 730 FEMMES ONT ETE 
CONDAMNEES

DONC NOMBRE DE FEMMES MALTRAITANTES

AYANT ECHAPPE A UNE CONDAMNATION :

2550 - 730 = 1820 FEMMES NON
CONDAMNEES

POURCENTAGE NOMBRE DE FEMMES NON CONDAMNEES : 

( 1820 / 2550 ) x 100 = 71 %

POURCENTAGE DE FEMMES CONDAMNEES :

100 - 71 = 29 %

--------

NOMBRE DE FEMMES MALTRAITEES :

219 000

NOMBRE DE PLAINTES :

219 000 X 17 % = 37 230

NOMBRE D'HOMMES QUI DEVRAIENT ETRE CONDAMNES :

37 230

NOMBRE D'HOMMES AYANT ECHAPPE
A LA CONDAMNATION :

37 230 - 16 829 = 20 401

POURCENTAGE D'HOMMES CONDAMNEES :

( 16 829 /  37 320) X 100 = 45 %

POURCENTAGE D'HOMMES NON CONDAMNES :

100 - 45 = 55 %

---------

POURCENTAGE HOMMES CONDAMNES :

45 %

POURCENTAGE DE FEMMES CONDAMNEES :

29 %

POURCENTAGE HOMMES CONDAMNES

45 / 29 = 1,5 FOIS PLUS 

-----------

SUITE CHIFFRES PAGE SUIVANTE



PARTIE 2 BIS - CHIFFRES HOMMES BATTUS

LES CHIFFRES DU HCE NE MONTRENT PAS D'HOMMES MALTRAITES ET DE FEMMES MALTRAITANTES

LES HOMMES BATTUS SONT 28 %

SOIT PLUS D'UN QUART

SUFFISAMMENT POUR QU'ILS SOIENT RECONNUS

LES HOMMES VICTIMES ONT ETE EFFACES CAR ON SAVAIT QU'ILS N'ETAIENT PAS RECONNUS.

NON SEULEMENT STOP HOMMES BATTUS REVELE LES 28 % D'HOMMES BATTUS, MAIS MONTRE AUSSI QUE LES FEMMES MALTRAITANTES SONT MOINS CONDAMNEES QUE LES HOMMES. 3 %.

NOUS EXPLIQUONS AUSSI QUE SI 3 % DES HOMMES PORTENT PLAINTE CONTRE 17 % POUR LES FEMMES,

C'EST PARCE QUE LES HOMMES BATTUS NE SONT PAS RECONNUS.

NOUS EN PROUVONS ASSEZ POUR PORTER PLAINTE CONTRE LE HCE ET SA DIRECTRICE POUR DELIT DE DISCRIMINATION ENVERS LE SEXE MASCULIN

SI LES HOMMES VICTOMES ETAIENT RECONNUS, ILS SERAIENT AUSSI 17 % A PORTER PLAINTE :

NOMBRE D'HOMMES MALTRAITES :

85 000

NOMBRE DE PLAINTES :

85 000 X 17 % = 14 450

NOMBRE DE FEMMES QUI DEVRAIENT ETRE CONDAMNEES :

14 450

NOMBRE DE FEMMES CONDAMNEES :

730


NOMBRE DE FEMMES NON CONDAMNEES :

14 450 - 730 = 13 720

POURCENTAGE DE FEMMES CONDAMNEES

( 730 / 23 720 ) X 100 = 3 %


POURCENTAGE DES HOMMES CONDAMNES :

45 %

RAPPORT HOMMES FEMMES :

45 / 3 = 15

LES HOMMES SONT DONC CONDAMNES 15 FOIS PLUS QUE LES FEMMES

COMME LES HOMMES MALTRAITES NE SONT PAS RECONNUS, QUAND ILS PORTENT PLAINTE, LEUR BOURREAU N'EST PAS CONDAMNE : 3 %.

 


Téléchargez Outlook pour Android






Téléchargez Outlook pour Android







Téléchargez Outlook pour Android

 



20/05/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 224 autres membres