STOP Hommes Battus

STOP Hommes Battus

LA THEORIE DU GENRE APPLIQUEE A LA VIOLENCE CONJUGALE

 

 

 

 

 

 

 
 
LA THEORIE DU GENRE APPLIQUEE A LA VIOLENCE CONJUGALE
 
EXTRAIT :
 
 HCE n’a pas vocation à être en relation directe avec les associations, il a pour mission réglementaire « d'assurer la concertation avec la société civile et d'animer le débat public sur les grandes orientations de la politique des droits des femmes et de l'égalité, notamment en ce qui concerne la lutte contre les violences de genre, la place des femmes dans les médias et la diffusion de stéréotypes sexistes
 
CE QUE DIT LE HCE :
 
 
La commission « Violences de genre » est en charge de l’évaluation des plans nationaux de lutte contre les violences faites aux femmes. Par ailleurs, elle attire l’attention des pouvoirs publics sur des problématiques encore trop méconnues et tolérées pour rendre plus efficace la lutte contre les violences, par exemple le harcèlement sexiste et les violences sexuelles dans les transports en commun, ou encore le viol et autres agressions sexuelles. 
 
Notre commentaire :
 
Pour le HCE n'existe que la violence contre les femmes en oubliant 28 % de victimes hommes.
 
 
MEME CHOSE ICI 
 
 
 
LES VIOLENCES DE GENRE VEUT DONC DIRE
QUE SEUL LHOMME EST MALTRAITANT
ET LA FEMME VICTIME
MALGRE 28 % DHOMMES VICTIMES
 
 
AUTRE DEFINITION :
 
 
 

e terme « violence à l’égard des femmes fondée sur le genre » désigne toute violence faite à l’égard d’une femme parce qu’elle est une femme ou affectant les femmes de manière disproportionnée5.

De telles définitions s’appliquent dans les cas où le genre est le fondement de la violence exercée à l’encontre d’une personne. Cependant, le genre ne se limite pas au fait d’être un homme ou une femme : une personne peut naître avec des caractéristiques sexuelles féminines, mais s’identifier comme étant un homme, ou un homme et une femme en même temps, ou parfois ni un homme ni une femme. Les personnes LGBT+ (lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et autres personnes qui ne correspondent pas à la norme hétérosexuelle ou aux traditionnelles catégories de genre, dites binaires) souffrent également de violence fondée sur leur orientation sexuelle réelle ou perçue et/ou leur identité de genre. C’est pourquoi la violence à l’égard de ces personnes relève de la violence fondée sur le genre. En outre, les hommes peuvent également être victimes de violence fondée sur le genre : statistiquement, le nombre de ces cas est beaucoup plus faible, mais il ne faut pas le négliger pour autant.
 

Définir la violence à l’égard des femmes fondée sur le genre

En nous basant sur la définition de « violence à l’égard des femmes fondée sur le genre » tirée du rapport explicatif de la Convention d’Istanbul6, nous pouvons dire que :

imagela violence fondée sur le genre désigne tout type d’acte préjudiciable perpétré contre une personne ou un groupe de personnes en raison de leur sexe, de leur genre, de leur orientation sexuelle et/ou de leur identité de genre, réels ou perçus.

 

NOS COMMENTAIRES :

 

La on précise :

 

 En outre, les hommes peuvent également être victimes de violence fondée sur le genre : statistiquement, le nombre de ces cas est beaucoup plus faible, mais il ne faut pas le négliger pour autant.

 

On admet que l'homme peut ette touche

28 % de victimes hommes est il faible : NON

Pourquoi le HCE a til ignore les hommes victimes

En amerique du Nord et en Angleterre il y a egalite des victimes hommes et femmes

LA VIOLENCE CONJUGALE NA DONC PAS DE GENRE

 

------

 

AUTRE DEFINITION 

 

.https://www.huffingtonpost.fr/pascal-huguet/explications-theorie-du-genre_b_4759264.html

 

 

 

 

 
LES BLOGS

La "théorie du genre" pour les nuls

SEXUALITÉ - Il ne s'agit pas de nier les différences biologiques entre hommes et femmes, mais de dévoiler l'origine éminemment sociale et donc le caractère en réalité arbitraire de l'inégalité des sexes dans de multiples domaines.
Par 
Pascal Huguet
Docteur en Psychologie, Directeur de Recherche au CNRS
 

Tout d'abord la rumeur : une "théorie du genre" serait enseignée à l'école pour nier les différences sexuelles entre filles et garçons, si possible dès la maternelle. Avec quel objectif ? Détruire le modèle traditionnel (hétérosexuel) de la famille et encourager l'homosexualité, la bisexualité et la transsexualité. D'où un appel à boycotter les salles de classe, relayé par SMS et sur les réseaux sociaux. Facile aujourd'hui de savoir que cet appel et cette rumeur proviennent de personnes proches de l'extrême droite. Mais rien n'y fera : les rumeurs ont la peau dure à défaut d'être fondées. Même à l'heure de la société de l'information il demeure difficile de s'en débarrasser. Au contraire, les rumeurs se propagent désormais sans aucune limite physique grâce aux nouvelles technologies de l'information et de la communication. D'où parfois leur nature explosive : d'un jour à l'autre la rumeur surgit et occupe les esprits. Et plus elle gagne du terrain, plus elle peut donner l'illusion de l'objectivité.

Mais de quoi parle t-on au juste dans le cas présent ? D'une théorie du genre qui n'existe pas. Ce qui existe, en revanche, c'est une distinction entre "sexe biologique" et "genre". Le genre est un concept issu des sciences humaines et sociales pour affirmer l'importance de l'environnement social et culturel dans la construction de l'identité sexuelle de chacun. En effet, au moment de l'enfance nous ne faisons pas qu'apprendre notre appartenance à l'un des deux sexes. Nous intégrons aussi--souvent de manière implicite--les valeurs et les rôles sociaux associés par les adultes à cette appartenance. En gros et pour faire vite : je "joue aux petites voitures et non à la poupée" parce que je suis un garçon. Je "joue à la poupée et non aux petites voitures" parce que je suis une fille. Construites très tôt au cours du développement mental, de telles associations conduisent à la fois à une identité sexuelle (perception d'être soi-même de genre masculin ou féminin) et à des "rôles de genre" qui contrairement au sexe biologique sont socialement et culturellement construits. De ce fait, les rôles de genre et l'identité sexuelle (ou identité de genre) permettent à l'âge adulte la reproduction de certaines inégalités inscrites de longue date entre hommes et femmes, aujourd'hui encore en matière par exemple de salaire, d'accès à certaines professions et à certains statuts. Et c'est bien là tout le problème et aussi tout l'intérêt des travaux consacrés depuis une soixantaine d'années aux "constructions genrées" et aux "rapports de sexe" sous l'impulsion historique des "études de genre" ("gender studies") inspirées notamment de Simone de Beauvoir--et de son célèbre "On ne naît pas femme, on le devient". Il ne s'agit pas de nier les différences biologiques entre hommes et femmes, mais de dévoiler l'origine éminemment sociale et donc le caractère en réalité arbitraire de l'inégalité des sexes dans de multiples domaines. 

 

 

De nombreuses connaissances ont été accumulées dans ce cadre dont on s'efforce aujourd'hui de faire la synthèse, avec difficulté en raison de la diversité des disciplines impliquées (historiquement la littérature, la philosophie, l'histoire, la psychologie, la sociologie et l'anthropologie, plus récemment les neurosciences sociales, les sciences politiques, la linguistique, l'éthique, l'esthétique, la géographie, l'économie, le droit). Même morcelés, les travaux sur le genre donnent cependant une vraie légitimité à la lutte contre les inégalités de sexe.

 

DONC LES TRAVAUX ETABLISSENT QUE LA VIOLENCE CONJUGALE EST DETERMINEE PAR LE ROLE SOCIAL : LA FEMME EST VICTIME DE LHOMME

OR AUX USA, CANADA ET ANGLETERRE

CETTE VIOLENCE NA PAS DE GENRE

DAUTRE PART NOUS AVONS REUNI DES ARTICLES QUI MONTRENT :

QUE LES VICTIMES ET MALTRAITANTS ONT ETE EXPOSES A LA VIOLENCE CONJUGALE OU LONT RECUE

ET QUE SAJOUTE POUR LES MALTRAITANTS ET MALTRAITANTS DES FACTEURS :

PSYCHO PATHOLOGIES

ADDICTIONS

CONDITIONS INDIVIDUELLES

CONDITIONS SOCIALES

 

La realite est que la violence conjugale est une combinaison de facteurs sociaux et biologiques

Et que la violence est partagée par les deux sexes

 

LE HCE ET LE MINISTERE DE LEGALITE HOMMES FEMMES AFFIRMENT QUE SEULE LA FEMME EST VICTIME

 

IL SAGIT BIEN DUNE THEORIE DU GENRE CONCERNANT LA VIOLENCE CONJUGALE

AU NOM DE LA QUELLE 700 000 VICTIMES HOMMES ET ENFANTS ONT ETE SACRIFIES

 

VOIR CES ARTICLES :

 

STOP HOMMES BATTUS

 
 
 
 
 
 
 
 


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Téléchargez Outlook pour Android
 

De : pascal combe <pascal2_2007@live.fr>
Envoyé : lundi 28 décembre 2020 à 05:37
À : Couppey Auréliane; Avocar Robert Badinter; antoine.hulot@en-marche.fradrien.quatennens@assemblee-nationale.franne.kacki@en-marche.frariane.komorn@en-marche.fr; BORDIER Sophie; Benoît de Villeneuve; berang massigon bon; blogmorandini@gmail.combelkhir.belhaddad@assemblee-nationale.frbernard.brochand@assemblee-nationale.fr; BIOSSE-DUPLAN Alexandre; Cloé Leclercq; ODENT Charlotte; culture@humanite.frcontact.lyon@latribune.frclaire.bouchet@assemblee-nationale.frchristophe.castaner@assemblee-nationale.fr; CHEBILI Fadila; Région Île-de-France; ddcs-associations@seine-et-marne.gouv.frdaniel.delahais@hotmail.comdir-collections@ined.frdpo.enm@justice.frdpd@justice.gouv.frdamien.abad@assemblee-nationale.frdigital@france-victimes.frelise.lucet@francetv.fr; Emmanuelle Graciet; emilie.prade@en-marche.fr; Eric AUBAGUE; Emmanuelle ANTHOINE; edith.audibert@assemblee-nationale.frfederation@parti-socialiste.paris; Mobilisation PS �; francois.grolier@hubertine.frgeorges.leblanc54@orange.fr; Sugethan Gunaratnam; gerard.cherpion@assemblee-nationale.frhugo.lattard@laposte.nethaut-conseil-egalite@pm.gouv.frian.boucard@assemblee-nationale.fr; JIMMY JIMMY; Julien.vancaeyseele@larepublique.com; SAKKRIOU Jean-Salem - DDCS 77/DIR; Julien Van Caeyseele; jt13h@tf1.frjt20h@tf1.fr; jean-luc FORTIER; jean-claude.riehl@iledefrance.frjean-luc.melenchon@assemblee-nationale.frjean-jacques.bridey@assemblee-nationale.frjobs@senscritique.comjean-jacques.gaultier@assemblee-nationale.frjacques.cattin@assemblee-nationale.frjean-yves.bony@assemblee-nationale.fr; Laurent-Pierre LE CHANJOUR; latribunelibre@latribune.frmediateur@lemonde.fr; Mediapart; Movember; mickael.labarrere@en-marche.frmission@gip-recherche-justice.frmartin-chenut@gip-recherche-justice.frmaquet@gip-recherche-justice.frmarieclaude.george@orange.frnabil.benbouha@en-marche.frofaure@assemblee-nationale.fr; Patrick GUILLOT; pref-courriels@seine-et-marne.pref.gouv.frpms-consulting@laposte.netpresse-seefh@pm.gouv.frredaction.lyon@latribune.frredaction@journaldesfemmes.comredaction@lecanardenchaine.frrichard.ferrand@assemblee-nationale.frrenaud.delpech@en-marche.frsylvain_gras@yahoo.frstephanie.atger@assemblee-nationale.frsaf@conseil-constitutionnel.fr; Thérèse ZANATTA; thibault.bazin@assemblee-nationale.frvanneau@gip-recherche-justice.frvie-publique.frvalerie.sagant@justice.gouv.frvalerie.bazin-malgras@assemblee-nationale.fr; Wikipédia; webmestre.enm@justice.frxavier.batut@assemblee-nationale.frxabi.velazquez@conseil-etat.fr; Yannick Kerlogot; yves.blein@assemblee-nationale.fr; Ziad Mrayah
Objet : LA SCIENCE FRANCAISE REACTIONNAIRE - STOP HOMMES BATTUS

LA SCIENCE FRANCAISE REACTIONNAIRE - STOP HOMMES BATTUS
 
Bonjour,

Le discours de cette chercheuse au lien plus bas reflete l'incapacité des sciences touchant au psychisme en France d'accepter les statistiques et les chiffres, les neuro sciences, internet ect et de reconnaître l'utilité et l'intérêt pour le public pour internet de : 

trouver des articles, des livres, des vidéos, des etudes, des psycho therapeutes et conseils pour les choisir, les études étrangères, des formations, des forums, des associations, ect

Ou comment ces chercheurs veulent s'accaparer un savoir immobile qui a conduit la France a ignorer environ 700 000 hommes et enfants victimes de la violence conjugale au Grenelle des violences conjugales,

qui n'a pas compris que la theorie du genre, qui désigne l'homme comme violent, dresse les hommes contre les femmes, induisant des millions de souffrances et de pathologies, 

plongeant la psychiatrie, la psychologie et la psychanalyse dans un drame scientifique.

Sans internet Stop hommes battus n'aurait pas decouvert que la theorie du genre est une infamie, et qu'elle est contraire aux droits des humains et des enfants.

Ainsi, la France a pris 30 ans de retard sur les sciences touchant à la violence conjugale, familiale, et sur les rapports entre les hommes et les femmes, plongent 70 millions de français dans l'ignorance la plus totale.

Ce qui a conduit une cadre de Marlene Schiappa à virer après les avoir convoquees, nos 3 associations représentant 700 000 victimes hommes et femmes au nom de la theorie du genre,

qui est enseignee dans les universites en France et par le HCE, le Haut Conseil de l'egalite.

Et de nous dire : quand l'homme arrive la femme disparait

Et on fait disparaitre 28 % des victimes,

En réalité 50 %.

PLONGRANT 700 000 VICTIMES DANS UN NEANT JURIDIQUE

ET HUMANITAIRE

Sans parler d'un de nos partenaire qui a 100 000 ecoutes et therapies sur les deux sexes qui a ete traine devant les renseignements généraux sous accusation d'être une secte.

COMME SOUS L'INQUISITION

SI LA FRANCE NE SE RESAISIT PAS,

ELLE EST CONDAMNEE A UN DECLIN

ET A UNE MORT ECONOMIQUE, SOCIALE ET CULTURELLE, SCIENTIFIQUE 

ET PSYCHIQUE.

NOUS CHOISIRONS ALORS UN ROUTEUR 

D'ENVOYER 20 MILLIONS DEMAILS 

POUR INFORMER LES FRANCAIS SUR LA THEORIE DU GENRE. 

ET NOUS IRONS VOIR LE PAPE

L'EUROPE

ET L'ONU

SI NOUS NE SOMMES PAS RECONNUS 

ET SI LA THEORIE DU GENRE N'EST INTERDITE PAR LA CONSTITUTION FRANCAISE AU MEME TITRE QUE LE CRIME CONTRE L'HUMANITE

LA VIOLENCE CONJUGALE A DEUX SEXES EN AMERIQUE DU NORD

ET EN ANGLETERRE.

NOUS AVONS EU 

MOLIERE, VOLTAIRE 

PASTEUR 

VICTOR HUGO EMILE ZOLA

ET TOUTES LES FEMMES QUI VALENT LES HOMMES

Pascal Combe

Chercheur amateur

Stop hommes battus

https://www.franceculture.fr/conferences/bibliotheque-publique-dinformation/quelle-psychiatrie-alheure-de-lexpertise-scientifique-dinternet

 
 
 
 
 
 
 
Téléchargez Outlook pour Android

 



28/12/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 212 autres membres