STOP hommes battus 06 81 92 14 58

STOP hommes battus 06 81 92 14 58

APPEL A LAIDE A NOS LECTEURS ; NOUS ATTAQUONS

 

 

APPEL A LAIDE A NOS LECTEURS ; NOUS ATTAQUONS



Bonjour,

Nous avons envoye il y a un an et demi des dizaines demails à Marlene Schiappa et aux membres de son cabinet pour que les hommes maltraites soient intégrés au Gtenelle des violences conjugales.

Catherine Lesterpt, une feministe du Ministere de la Sante qui a écrit des livres sur la condition des femmes nous a contacte et nous a demandé des propositions ecrites.

Nous sommes montes à Paris à 5 personnes (4 étudiant(e)s et moi même représentant 3 associations).
Catherine Lesterpt a refusé les hommes maltraites au Grenelle en nous disant que notre lutte n'était pas bonne pour la lutte des femmes et parceque " quand lhomme arrive, la femme disparait ".

Et elle nous a fait disparaitre.

Nous somme réapparus avec le soutien de deux deputes LREM dont une a posé une question écrite à Marlene Schiappa restée sans réponse. Et avec une plainte déposée à la defenseure des droits.

Nous avons envoye environ 10 000 emails à 1500 correspondants VIP de France : medias, politiques, professionnels ect pour les informer que pour la premiere fois dans l'histoire des démocraties nos 240 000 victimes avaient été interdites (80 000 papas maltraites et leurs 160 000 enfants). Et selon les etudes anglo saxonnes 720 000 victimes en France au total avec les enfants.

Après 12 mois d'attente nous n'avons pas eu de réponses de la defenseure des droits.

Nous avons fait des saisines sur 4 ministeres et Elisabeth Moreno qui a remplacé Marlene Schiappa a sans doute pris peur et a répondu à la fameuse question écrite : elle nous dit que l'existence de l'association France victimes est suffisante selon elle.

Or d'après les chiffres de l'ONDRP 2019, 3 % des hommes maltraites portent plainte contre 17 % les femmes maltraitees.
Donc la situatipn reflete la realite : les hommes maltraites et leurs enfants nont ni droits, ni argent de lEtat, ni dhebergements durgence.

------

Nous avons découvert que les % et nombre des hommes maltraites avaient été omis de la brochure ONDRP 2019 et de tous les ministeres et le HCE haut conseil de legalite hommes femmes.

Nous avons découvert aussi que les chiffres des hommes maltraites sont caches depuis 15 ans au public de France.

Nous avons decouvert aussi que le HCE enseigne que les violences de genres affirment que la femme est maltraitee en tant que femme. Et non pas en tant que victime. Donc que les hommes maltraitants le sont a cause du Patriatcat.
Or si c'était le cas nous naurions pas 2 % dhommes maltraitants comme cest le cas, mais 100 % dhommes maltraitants non ?
Et les 28 % dhommes maltraites le seraient a cause du Matriarcat non ?
Or il n'y a pas de Matriarcat en France non ?

Au bout de 10 000 ecoutes de victimes, nous avons découvert que les enfants qui recevaient des violences (conjugales, scolaires ect) devenaient soit victimes, soit maltraitant(e)s à l'âge adulte.
Les bourreaux a cause de pathologies psychiatriques et psychologiques, et daddiction a lalcool et aux drogues.
Les victimes adultes elles manquent destime de soi et compensent par une extrême gentillesse. C'est ainsi qu'ils sont repères par les bourreaux.

Nous avons écrit au CNCDH droits de lhomme en France pour les informer et ceux ci ont reconnu par écrit que le phenomene de lemprise en violences conjugales répondait aux mêmes critères pour les hommes et pour les femmes.
Ce qui veut dire implicitement qu'il y a autant de femmes que dhommes maltraites.
C'est ce quont établi les anglo saxons aux USA, Canada, Australie, Angleterre et Irlande.

Nous avons donc compris que les violences de genre en France sont une manipulation idéologique pour reléguer le Patriarcat à des sujets masculins violents tout en présentant les femmes comme des victimes éternelles.
En effet cela est possible en cachant les hommes maltraites et les femmes maltraitantes. Et c'est le cas non ?

-------

Il s'agit donc d'une discrimination de genre a grande échelle en France puisque cela porte sur 240 000 hommes maltraites et presque 500 000 enfants exposes aux violences conjugales. Selon les anglosaxons. 240 000 victimes selon les chiffres de l'ONDRP 2019.

Delit de discrimination puni de 5 ans de prison et de 75 000 euros damendes.

Nous avons réussi a passer sur France 3 et Canal plus pour denoncer le scandale, ainsi que dans la presse écrite. Mais le temps accordé n'a pas été suffisant.

Nous cherchons une audience à TF1 et France 2.
Mais rien ne vient.

Puisque la defenseure des droits ne nous repond pas nous avons decide de porter plainte au procureur de Paris à plusieurs associations et a plusieurs hommes victimes.

Et d'épuiser tous les recours en France pour porter l'affaire devant la cour de Justice de l'Europe, puis celle éventuellement de l'ONU. Le problème étant que l'Europe et l'ONU n'ont pas encore reconnu les hommes victimes et invalide lideologie des violences de genres.

Acceptez vous de nous rencontrer pour parler de tout cela ?

Cordialement.
Pascal combe.
Stop hommes battus.
Tel 06 81 92 14 58

Notre site :

https://stop-hommes-battus-france-association.blog4ever.com/

Les chiffres caches de l'ONDRP 2019 :

https://stop-hommes-battus-france-association.blog4ever.com/les-chiffres-sont-les-chiffres



30/11/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 224 autres membres