STOP Hommes Battus France

STOP Hommes Battus France

SEXE : LE PLAISIR PEUT SE PASSER DE MOTS

 

 

 

Sexe : le plaisir peut se passer de mots

Sexe : le plaisir peut se passer de mots

Une étude de l'Université de Cleveland montre qu'il n'est pas indispensable d'exprimer son plaisir verbalementà condition de communiquer d'une façon ou d'une autre.

À entendre les sexologues répéter qu'une bonne communication est le fondement d'une sexualité épanouie, on en viendrait presque à se dire que se taire pendant l'acte sexuel n'est pas très bon signe. Or les choses sont un peu plus compliquées que cela, montre l'étude menée par le Pr Elizabeth Babin de l'université de l'Ohio à Cleveland qui vient d'être publiée dans le Journal of social and personal relationship.

En réalité, ce n'est pas parce que l'on parle pendant l'acte que cela se traduit automatiquement par une meilleure satisfaction sexuelle. Le Pr Babin le dit clairement: «La communication verbale pendant le sexe ne prédit pas la satisfaction sexuelle». C'est ce qu'a observé la spécialiste en communication de l'université américaine en soumettant à des questionnaires approfondis 60 hommes et 145 femmes âgés de 18 à 58 ans. Si les paroles échangées ne sont pas si importantes, c'est qu'un autre critère s'est avéré l'être: la communication non verbale. Celle-ci influence bien la satisfaction sexuelle.

Pour Elizabeth Babin, «exprimer son plaisir ou son déplaisir par ses expressions faciales, les mouvements du corps ou des gémissements peut sembler plus naturel dans le feu de l'action et être aussi facilement perçu par l'autre. C'est aussi moins risqué pour soi et le (la) partenaire que de dire explicitement: fait ceci ou arrête de faire ça.» On sait, en effet, que certains craignent la petite blessure narcissique qu'inflige un refus ou pire, redoutent le jugement de leur partenaire dès lors qu'ils proposent quelque chose d'inhabituel ou simplement un peu différent.

Ne pas avoir peur de communiquer

Une autre explication avancée par Babin ne fait pas directement référence à la crainte de la réaction de l'autre. «Peut-être parce que la communication non verbale interrompt moins le flux de l'interaction sexuelle ou est jugée moins embarrassante que la communication verbale, et donc que la communication non verbale conduit à une plus grande satisfaction. Par exemple, une femme peut trouver plus naturel et moins gênant de prendre la main de son partenaire pour la poser sur sa poitrine que de lui demander: «S'il-te-plaît touche-moi les seins»», explique le Pr Babin.

En fait, les analyses statistiques fouillées de Babin révèlent que ce qui compte le plus n'est pas la façon dont les partenaires communiquent pendant l'acte sexuel, mais leur aisance à le faire. Ainsi la satisfaction sexuelle peut être prédite avec plus de pertinence en considérant l'appréhension à communiquer sexuellement avec le partenaire. Les plus satisfaits étaient ceux qui avaient répondu positivement à des questions telles que: «Je suis calme et détendu quand il s'agit de parler de sexe avec ma partenaire», «j'aime parler de mes goûts sexuels avec ma partenaire», «parler de sexe avec ma partenaire ne me rend pas nerveux», «je suis détendu à l'idée de parler de sexe avec ma partenaire».

En revanche des critères comme l'âge ou le sexe n'avaient pas d'influence sur la satisfaction sexuelle et l'appréhension à communiquer sur le sexe. Le plus important serait donc, quel que soit son âge ou son sexe, d'améliorer son aisance à parler de sexe avec son partenaire, pour mieux s'épanouir dans les moments d'intimité». L'étude de Babin ne s'arrête pas là. Elle montre aussi un lien intéressant entre l'appréhension à communiquer sur le sexe et l'estime de soi sexuelle. Un concept qui évalue à quel point on s'estime un «bon partenaire sexuel». Plus on a développé ses habiletés et sa confiance en ce domaine et moins on a d'appréhension à communiquer sur le sexe. L'espoir est sauf.

EN SAVOIR PLUS:

» Santé et sexualité

LIRE AUSSI:

» La sexualité des jeunes parents

» Les secrets de la sexualité féminine dévoilés

» Parler de problèmes sexuels à son médecin, pas si facile 



10/11/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 120 autres membres