STOP Hommes Battus

STOP Hommes Battus

CONDITION HOMME BATTU

PAGE 2

SUITE DE LA TRIBUNE.

 

CONDITION HOMME BATTU

 

 

En France, une femme battue sur quatre est un homme.

UNE THERAPIE APRES LES VIOLENCES :

 

Sans thérapie, pas d'issue. Les hommes maltraités sont sujets à une baisse de l'estime de soi importante, qui remonte souvent à l'enfance.

 

Cette baisse de l'estime de soi est souvent due à l'exposition enfant à des violences conjugales physiques et/ou morales, ou s'il a été lui-même maltraité.

 

Ce manque de confiance en soi ne permet pas de s'opposer à l'âge adulte aux maltraitances du bourreau domestique. Ce phénomène touche les hommes battus comme les femmes battues, sans distinction de sexe.

 

Les bourreaux ont une aptitude pour reconnaître les victimes, et les mettre sous emprise. Souvent les bourreaux ont eux-mêmes été soumis enfants à des maltraitances ou exposés aux violences conjugales. Les hommes comme les femmes.


Les bourreaux ont d'autres facteurs qui favorisent la violence : pathologies, addictions, conditions sociales, etc. Voir notre lien plus bas sur les origines de la violence des bourreaux.


La patriarcat, comme le Matriarcat, n'expliquent pas la violence des bourreaux hommes ou femmes. En effet, si les hommes bourreaux étaient violents à cause du Patriarcat, nous n'aurions pas 2 % de la population masculine violente, mais 100 %.

 

L'emprise est un mécanisme où le ou la maltraité(e) perd sa confiance en soi, se rend coupable et devient incapable de réagir. Voir ce lien :

https://psychotherapie.ooreka.fr/astuce/voir/724423/emprise-psychologique

 

Seuls 5 % des hommes battus et 15 % des femmes battues portent plainte.


Il existe chez les hommes maltraitants le phénomène de la lune de Miel. Le bourreau maltraite,
puis ensuite regrette, et explique qu'il ne recommencera pas.

 

Une UMJ en province a remarqué que la lune de Miel n'existe pas chez les femmes maltraitantes. Nous n'en connaissons pas la raison. Les études sur les femmes maltraitantes sont rares  car le sujet est aussi tabou que celui des hommes battus.

LE TABOU ET LA VIRILITE :

 

Concernant les hommes battus, le fait d'être battu par une femme, qui est moins forte, remet en cause leur statut de virilité. 

 

D'après un certain nombre de sujets concernant le statut de virilité en France, on trouve :

La force

La virilité

Le courage

La bravoure

Le sens de l'honneur

Et autres

 

Nous en faisons l'inventaire à ce lien :

https://stop-hommes-battus-france-association.blog4ever.com/le-statut-de-virilite-de-l-homme

 

Le statut de Virilité de l'homme est ancré chez chacun de nous, même chez les femmes.

 

Quand une femme se fait maltraiter en public, les passants interviennent. Quand c'est un homme, les passants se moquent.

 

Vidéo tournée en Angleterre par l'association Manking, qui écoute les hommes battus :

 

https://stop-hommes-battus-france-association.blog4ever.com/video-choc-en-angleterre-un-homme-se-fait-battre-en-public-par-une-femme-indifference-ou-moqueries-de-tous-et-toutes

 

 

OU FAIRE UNE THERAPIE ?

 

Un psychologue libéral coûte environ 50 euros par séance. Un psychiatre libéral qui se déclare thérapeute en secteur 1 ne vous coûte rien. Vous êtes remboursés.

Les centres CMP ont des psychiatres et psychologues gratuits. https://www.solidarites-usagerspsy.fr/se-soigner/structures-medicales-et-medico-sociales/cmp-et-cmpp/

 

 

LES OBSTACLES DES HOMMES BATTUS ;

 

Les hommes battus ont les mêmes problématiques de base que les femmes battues.

 

Par contre ceux-ci ont deux obstacles supplémentaires :

 

Leur statut de virilité est remis en cause car ils sont maltraités par des femmes supposées être faibles.

Les hommes battus perdent ainsi lune partie de leur statut d'homme. Ce n'est pas le cas des femmes battues.

 

L'existence d'un tabou sur les hommes battus et le fait que l'Etat refuse de les reconnaitre entraîne  un état de désespérance.

 

Nous pensons qu'il existe en France une situation particulière et rare, qui demande qu'il soit mis en place un dispositif spécial en France pour les hommes battus, et notamment un numéro national spécifique aux hommes battus.

 

 

QUELLES SONT LES SANCTIONS POUR L’AUTEUR DE DISCRIMINATIONS ?

En tant que victime, vous pouvez obtenir réparation du préjudice causé. L’auteur des faits risque une peine pouvant aller jusqu’à 3 ans de prison et 45 000 € d’amende. Si l’auteur est un agent public (dans une mairie, une préfecture, à Pôle emploi…) et a commis les faits dans le cadre de ses fonctions, les peines peuvent aller jusqu’à 5 ans de prison et 75 000 € d’amende.

 

Site internet du Ministere de l'egalite hommes femmes

https://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/category/lutte_discriminations/

 

CETTE INFORMATION FIGURE AU MINISTERE DE L'EGALITE HOMME FEMME .

 

 

LES HOMMES BATTUS SONT IL DES CITOYENS ORDINAIRES ?

 

LES HOMMES BATTUS N'ONT PAS DE PLACES D'HEBERGEMENTS D'URGENCE.

 

LES FORCES DE L'ORDRE ET LA JUSTICE NE SONT PAS FORMEES AUX HOMMES BATTUS.

 

LES HOMMES BATTUS SONT 5% A PORTER PLAINTE. 95 %. LES FEMMES BATTUES PORTENT PLAINTE POUR 15 % D'ENTRE ELLES. TROIS FOIS PLUS.

 

LES HOMMES BATTUS N'ONT PAS DE CENTRES DE RESSOURCES JURIDIQUES.

 

ILS N'ONT PAS DE TELEPHONE NATIONAL.

 

LA PAROLE D'UN HOMME BATTU PESE MOINS QUE LA PAROLE DE SON BOURREAU.

 

QUAND LE BOURREAU PORTE UNE PLAINTE MENSONGERE, L'HOMME BATTU NE PEUT SE DEFENDRE CAR IL N'EXISTE PAS.

 

LES HOMMES BATTUS ONT ETE EFFACES DES STATISTIQUES.

 

ILS NE SONT PAS PROTEGES PAR LES POUVOIRS PUBLICS.

 

CELA FAIT DE NOMBREUSES DISCRIMINATIONS

 

 

QUE DIT LE DEFENSEUR DES DROITS ?

https://www.defenseurdesdroits.fr/fr/institution/competences/lutte-contre-discriminations

 

Le Défenseur des droits lutte contre les discriminations

et favorise l'accès aux droits des victimes de tels faits.

Vous pouvez vous adresser au Défenseur des droits

si vous estimez avoir été victime d'une discrimination.

L'auteur présumé de cette discrimination peut être

une personne physique (un individu) ou morale

(une association, une société...), une personne privée

(une entreprise) ou publique (un service de l'État,

une collectivité territoriale, un service public.

 

 

LES ENFANTS EXPOSES AUX VIOLENCES CONJUGALES

 

 

160 000 enfants exposés aux violences développent des pathologies.

 

Voir ce lien pour les enfants :

https://stop-hommes-battus-france-association.blog4ever.com/l-enfant-expose-aux-violences-conjugales

 

TOUS ENSEMBLES AVEC LES FEMMES, HOMMES et ENFANTS VICTIMES. IL N'Y A PAS DE DIFFERENCES ENTRE LES VICTIMES

 

 

------------


LA LUTTE DES FEMMES POUR L'EGALITE, C'EST UN PROGRES

 

Nous sommes favorables a l'égalité hommes femmes

Donc en premier lieu nous sommes favorables à la reconnaissance des hommes maltraités.

Sans hommes maltraités, l'égalité devient une illusion.

 

Les femmes en France se déclarent féministes pour une moitié. Nous pensons que ce féminisme est de nature à favoriser l'égalité des droits.

Donc nous sommes féministes.

 

Par contre, ceux ou celles qui s'opposent aux hommes battus pratiquent la discrimination.

 

C'est indiqué sur le site du Ministère de l'égalité hommes femmes, Ministère qui ne reconnait
pas les hommes battus.

 

Il n'est pas possible dans une démocratie de revendiquer l'égalité et en même temps conduire
une discrimination. Cela est contradictoire. M

 

l'Histoire est là pour juger de la pertinence des luttes, et l'Histoire ne saurait cautionner une lutte pour l'égalité qui pratique une discrimination et violerait ses propres principes d'égalité.

 

Il existe toujours des inégalités envers les femmes, et ceux ou celles qui pratiqueraient
la discrimination, seraient contradictoires  avec la lutte pour l'égalité.

 

Car c'est au nom de la démocratie que les luttes sont pertinentes, et donc vouées à triompher.

 

Nous sommes féministes.

Parce que nous sommes démocrates.

 

LES IDEES RECUES

L'Homme est montré comme fort et violent, et la femme faible et victime.

 

Ce sont des idées recues. 

Il y a aussi des hommes battus. Et des femmes maltraitantes.

Il y a environ 150 femmes battues qui meurent sous les coups, et une quinzaine du côté des hommes.


Une étude récente que nous publions ici montre que 230 femmes sont sujettes à des suicides forcés par an. Donc en proportion il y a environ 70 suicides forcés chez les hommes maltraités. 250 victimes d'un côté et 70 de l'autre. Les hommes ont aussi des victimes.

 

Voir ici : https://stop-hommes-battus-france-association.blog4ever.com/chiffrage-des-suicides-forces-des-victimes

Sans hommes battus, pas de réalité, et cela conduit donc aux idées reçues.

Nous montrons que la violence des maltraitants et maltraitantes ne l'est pas pour des raisons de Patriarcat ou de Matriarcat, mais à cause de combinaisons de différents facteurs :

 

Pathologies, raisons psychologiques, addictions, exposition à la violence jeune, conditions sociales,
intérêts personnels, etc.

Voir ici :

://stop-hommes-battus-france-association.blog4ever.com/enquete-profils-possibles-possibles-de-votre-femme-maltraitante

 

Les hommes battus représentent 28 % des cas de violences conjugales. Ce qui est important.

 

-----------------------------

 

UNE FEMME BATTUE SUR  QUATRE EST UN HOMME

 

AUTRES DIFFICULTES  POUR LES HOMMES BATTUS :

 

GRANDES DIFFICULTES DES HOMMES BATTUS POUR SE DEFENDRE :

https://stop-hommes-battus-france-association.blog4ever.com/difficultes-administratives-des-hommes-battus

 

DE NOMBREUX OBSTACLES EMPECHENT LES HOMMES BATTUS DE PARLER :

https://stop-hommes-battus-france-association.blog4ever.com/les-obstacles-pour-denoncer-sa-maltraitance-d-homme

 

 

 

LES HOMMES BATTUS SONT IMPACTES :

 

Les violences sont physiques, morales, sexuelles, administratives ou financières.

Non seulement les hommes battus sont impactés comme les femmes battues, mais de plus le tabou des hommes battus brise leurs espérances. Le refus de l'Etat aussi.

Les hommes battus perdent leur statut d'homme dans la représentation que les hommes ont de leur statut de virilité, parce qu'ils sont battus par une femme, jugée plus faible qu'eux.

 

LE TABOU DES HOMMES BATTUS et ses conséquences :

 
Le tabou remet en cause :
 
Le tabou des hommes battus remet en cause le statut  de virilité de l'homme car l'homme battu se fait battre ou maltraiter par une femme, et il devient donc "inférieur" à la femme, remettant
en cause ce statut.

L'homme battu devient une "mauviette", l'objet de moqueries et même parfois d'insultes.
Et la seule solution est de l'ignorer.
Il fait honte. Ou rire.

L'homme battu remet aussi en cause le statut de victime de la femme en France, statut
qui est exclusif car les hommes maltraités sont inconnus.
 
Pourtant les médias français publient régulièrement sur la question du tabou des hommes battus :
 
Il n'y a donc en France en matière de violence conjugale que les hommes maltraitants et les femmes victimes qui sont "exclusives".

Ce statut de victime des femmes est donc devenu exclusif, puisque les hommes battus sont inconnus.

En conséquence, les hommes battus ne sont pas compatibles avec ce statut exclusif.
C'est un cercle vicieux.

Le tabou des hommes battus touche deux statuts et remettent en cause les idées reçues
sur les femmes et les hommes dans le domaine des violences conjugales.

LA REALITE DERANGE LES IDEES RECUES

Un homme peut être faible et victime.
Une femme peut être violente et forte.
Ceci est une remise en cause des statuts
des femmes et des hommes.

Avec les hommes battus, les idées recues sont alors remises en cause, idées qui sont partagées par un nombre importants de citoyens, puisque les hommes battus sont inconnus.

Nous sommes alors dans un cercle vicieux, créé par l'ignorance de la réalité, et par le refus du Ministère de l'égalité  hommes femmes.
Les idées reçues s'opposent à la réalité.
 
Le travail que nous faisons pour faire comprendre ce phénomène est long, et beaucoup
de portes nous ont été fermées.

 
--------------------------------------
 
Le journal LE MONDE a bien voulu publier notre tribune, sur "la double peine"

NOTRE TRIBUNE PUBLIEE DANS LE JOURNAL LE MONDE

« Violences conjugales faites aux hommes : la double peine »

https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/08/07/violences-conjugales-faites-aux-hommes-la-double-peine_6048343_3232.html

 .
 
La réalité veut que la violence conjugale touche aussi les hommes.
 
Et que l'homme peut être faible et victime. Et la femme forte ou violente.

C'est une remise en cause des idées reçues dans le domaine des violences conjugales.
 
Et une remise en cause importante car sous le terme "homme battu",  apparaissent les violences physiques, morales, sexuelles, et financières ou administratives.

Le tabou des hommes battus touche donc toutes les représentations existantes
sur l'homme et la femme dans le domaine des violences conjugales.

L'homme peut être victime d'une femme.
Sur tous les plans.

Et la femme peut être maltraitante..
Sur tous les plans.

 
ET SI LES HOMMES BATTUS ETAIENT LE DOUBLE EN NOMBRE EN FRANCE ?
ET LES ENFANTS VICTIMES AUSSI , CELA FERAIT UN DEMI MILLION DE VICTIMES ABANDONNEES EN FRANCE
 
La question de savoir si la violence conjugale n'a pas de genre se pose dans le Monde. La France n'a pas encore reconnu ses hommes battus. Contrairement aux autres pays modernes. Donc la question ne se pose pas en France.

Les méthodes statistiques pour comptabiliser les victimes ne sont pas les mêmes d'un pays à l'autre et ces méthodes sont complexes.

De plus les victimes femmes ou hommes vivent dans
la culpabilité et ne parlent pas.

Pourtant dans quatre pays modernes, la violence conjugale n'a pas de genre, car il y a sensiblement le même nombre de victimes hommes et femmes.

Comme il est probable que la violence conjugale ne vienne ni du patriarcat, ni du matriarcat,
les explications de la violence s'expliquent pour des raisons diverses que nous avons
éévoquées en page un de la TRIBUNE.

Comme ces raisons s'appliquent aussi bien aux hommes qu'aux femmes, nous pourrions
avoir partout dans le Monde le même nombre de victimes de part et d'autre.

La violence conjugale n'aurait pas de genre. Ce qui parait logique car les maltraitants
et les maltraitantes ont les mêmes pathologies.


 

EGALITE DES HOMMES ET FEMMES MALTRAITES DANS 3 PAYS : USA, CANADA ET ANGLETERRE

https://stop-hommes-battus-france-association.blog4ever.com/egalite-de-femmes-et-hommes-maltraites-dans-4-pays

 
Reportage fait en Australie :
 

AU MOINS UNE VICTIME SUR TROIS EST UN HOMME

Contrairement aux idées reçues, jusqu'à une victime d'agression sexuelle sur trois et au moins une victime de violence familiale et d'abus sur trois est de sexe masculin 1 (peut-être jusqu'à une victime sur deux - voir notre apperçu de la page de recherche ). La grande majorité (94%) des auteurs de violence conjugale contre les hommes sont des femmes, ce qui reflète le fait que la grande majorité des relations intimes sont hétérosexuelles (les hommes vivant dans des relations homosexuelles sont tout aussi susceptibles que les hommes hétérosexuels de subir la VPI). Les autres membres de la famille qui commettent des actes de violence contre les hommes sont tout aussi susceptibles d'être des hommes que des femmes

 

Suite :

https://stop-hommes-battus-france-association.blog4ever.com/australie-les-associations-denoncent-la-desinformation-concernant-les-statistiques-de-la-violence-sur-les-femmes-et-les-hommes

 
CONCLUSION :

IL SERAIT TEMPS QUE LE MINISTERE DE L'EGALITE HOMMES FEMMES
RECONNAISSE LES HOMMES BATTUS
 
C'EST LE CAS DANS LES AUTRES PAYS
 
EN FRANCE CE MINISTERE NE JOUE PAS SON ROLE
 
---------------
 
GRENELLE DES VIOLENCES CONJUGALES
 
En France, une femme battue sur quatre est un homme
 
Pourquoi les hommes battus n'ont pas fait partie du Grenelle des violences conjugales ?

Question écrite sur les hommes battus posée à Marlène Schiappa par la députée
Corinne Vignon, et restée sans réponse :
 

Si les femmes avaient été exclues du Ministère de l'égalité Hommes Femmes, la France aurait proteste.

 

Un homme battu succombe de suicide forcé tous les 6 jours.

240 000 victimes hommes et enfants développent des pathologies.

 

-------------------------

 

 

LES HOMMES ET LES FEMMES DEMAIN ENSEMBLE ?

Nous avons deux partenaires qui travaillent à la fois

sur les hommes et les femmes battus :

 

Une association qui pratique des écoutes et des thérapies.

Une Ecole nationale de Commerce.

Des avocats et des psychologues qui proposent leurs services aux hommes et aux femmes battues.


Nous avons un Public mixte.

 

Le Ministère revendique l'égalité entre

les hommes et les femmes et ne veut pas des hommes battus.

 

Ce Ministère commet une discrimination.


Nous pensons qu'une synergie entre toutes les victimes de la violence conjugale, femmes,
hommes et enfants, non seulement donnerait plus de poids face aux pouvoirs publics, mais permettrait de mettre en place un système national de prévention et de soins pour les victimes,
mais aussi pour les maltraitant(e)s pour éviter la récidive.

Beaucoup de victimes et de maltraitant(es) sont "fabriqués" dans l'enfance.
Les maltraitant(e)s récidivent. Les victimes ne font pas de thérapies et sont toujours vulnérables.

Une synergie femmes hommes enfants est possible.


Fatalement le progrès nous imposera de changer en France, comme ailleurs,
nos mentalités et nos idées reçues sur les hommes et les femmes.

Ce temps n'est-il pas venu ?


Merci de votre attention.
Vous pouvez si vous le désirez réagir à : pascal2_2007@live
 
Pascal Combe
Le président de l'association
 
 


18/11/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 177 autres membres