STOP Hommes Battus

STOP Hommes Battus

TABOU PARTIE 2

SUITE :

Les hommes battus sont au nombre de 80 000 en France (28% des cas de violences conjugales) et les enfants spectateurs au nombre de 160 000.
Soit 240 000 victimes en tout.

MALADIE.jpg


Etre maltraité peut souvent vous conduire, et vos enfants aussi en tant que simples spectateurs, selon les études des médecins et des spécialistes en violence conjugale, aux maladies graves suivantes ou accidents :

Souffrance psychique, apathie, baisse de l'estime de soi, culpabilité, emprise amoureuse (pour vous), dépression, stress post traumatique, altérations du coeur et du cerveau, cancers, tentatives de suicides, suicides, échec au travail ou échec scolaire, problèmes sexuels (pour vous), violences envers les autres (vous ou vos enfants), blessures physiques qui peuvent être graves (pour vous), viols ou maltraitances sexuelles de la part de votre conjoint, abus financiers ou administratifs, assassinats (un homme maltraité mort tous les 13 jours en France), peines de prison avec sursis ou confirmées, face à des femmes bourreaux qui portent de fausses plaintes, impact des violences sur vous et vos enfants sur toute la vie, et nécessité d'une thérapie ultérieure, impact sur la future vie adulte d'une partie des enfants spectateurs qui deviennent plus tard des hommes victimes ou des hommes violents (cercle vicieux de la violence conjugale).


Les mêmes phénomènes ont été constatés chez les femmes battues.

Nous avons étudié le profil psychologique des femmes maltraitantes, et leur violence vient de pathologies, addictions ou calculs divers (nous sommes aidés par des psychologues spécialisés dans la violence conjugale).

Nos études nous montrent que les hommes maltraitants sont aussi impactés par ces mêmes causes, et que la violence des hommes maltraitants (sur les femmes battues) ne vient pas d'un soit disant Patriarcat ou d'un supposé machisme des hommes, comme l'expliquent un certain nombre d'organisations féministes, mais de pathologies diverses et addictions.

Voir la liste des causes de violences conjugales chez les femmes et hommes maltraitants ici :
https://stop-hommes-battus-france-association.blog4ever.com/enquete-profils-possibles-possibles-de-votre-femme-maltraitante

ENFANT.jpg


Les enfants spectateurs sont aussi impactés que s'ils étaient directement maltraités :

Réalités Familiales n°90
Effets de la violence conjugale sur l’enfant
https://www.unaf.fr/spip.php?article11187

Lire nos dossiers sur les enfants spectateurs :
https://stop-hommes-battus-france-association.blog4ever.com/articles/maltraitance-enfants-1

IDEE RECUE 2.jpg

Nous soutenons les principes d'égalité hommes femmes, et défendons les causes des hommes et femmes battues. Nous combattons aussi les idées reçues sur les hommes et les femmes.

L'idée reçue que l'homme est fort, dominateur et violent, et la femme faible, dominée et pacifique, est une idée fausse très répandue en France et elle est dangereuse. Dangereuse car elle ne reflète pas la grande diversité observée chez les hommes et les femmes, et parce que cette idée de différenciation des genres est de nature à provoquer une guerre des genres, dans la mesure où on y voit toujours les mêmes victimes et mêmes bourreaux désignés arbitrairement.

La femme est aussi violente que l'homme :


FEMME 2.jpg

https://www.amazon.fr/Violence-f%C3%A9minine-Liliane-Daligand/dp/2226319182/ref=sr_1_3?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&dchild=1&keywords=la+violence+feminine&qid=1603109876&s=books&sr=1-3

 

LIVRE de Liliane Daligand

Pourtant, la majorité des cas de maltraitance des enfants au sein de la famille est le fait des mères, et la délinquance des adolescentes est en nette progression, y compris pour des actes d'agression à caractère sexuel. Quant aux hommes battus, ils sortent de leur silence. Les médias font un large écho aux crimes les plus spectaculaires, infanticides répétés, actes de barbarie guerrière... Sans compter les agressions quotidiennes souvent plus discrètes, verbales ou psychologiques, mais courantes au bureau ou à l'école, qui peuvent provoquer d'immenses dégâts.

 

Alors, faut-il en finir avec un tabou : la figure de la femme protectrice et aimante ? Ou, comme Liliane Daligand, se demander, en allant au-delà des statistiques, des faits et des études théoriques, ce qui a changé pour que cette violence, qui a peut-être toujours existé, éclate maintenant au grand jour ?

S'appuyant sur les expertises qu'elle a été amenée à réaliser, l'auteur éclaire les ressorts de cette violence, une violence que nous maîtrisons, mais qui n'en reste pas moins enfouie en chacun de nous, hommes et femmes.


De la même manière, les hommes subissent aussi des viols, des abus sexuels, des harcèlements sexuels au travail. Mais les hommes se taisent. Les femmes sont aussi touchées par la violence, par la pédophilie. Deux enfants battus sur trois le sont par leur mère. On n'en parle pas. Car cela ne coïncide pas avec les idées reçues des hommes bourreaux et femmes victimes.

Voir nos dossiers sur la violence des femmes :
https://stop-hommes-battus-france-association.blog4ever.com/articles/la-violence-des-femmes

  • Une étude de 2015 de l'Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales basée sur l'exploitation des données du Casier Judiciaire a établi que 70 % des meurtres d'enfant sur la période de 1996-2015 ont été perpétrés par une femme, et que dans 72 % des cas l'enfant victime avait un lien familial avec son bourreau16. Le psychologue Mickael Morvelli précise que la part plus importante de femmes dans les interactions avec l'enfant serait responsable de cette surreprésentation. Cela concerne environ 57 mineurs par an d'après les chiffres de l'ONDRP, en baisse depuis une meilleure prise en charge des mères après l'accouchement16.


  • Dans son rapport 2006, les statistiques sur les « transmissions », qui confirment celles des années précédentes, établissent que les auteurs des mauvais traitements signalés sont, en pourcentage : la mère (52,3 %), le père (29,6 %), le beau-père (7,8 %), les autres catégories étant toutes à moins de 2 %. Et par sexe : des femmes (56,3 %), des hommes (43,2 %), les autres cas n'étant pas définis.

    • La maltraitance des mères a été abordée à la télévision par l'émission de télévision Ça se discute animée par Jean-Luc Delarue sur France 2 et diffusée le 18 février 2009. Le thème de l'émission était : « Mères maltraitantes, comment expliquer leur violence ? »

 

  • Selon Mary Melody Bourbon, dans l'ouvrage « femmes violentes, de nouveaux modèles ? », l'augmentation de la violence féminine est « phénoménale », mais elle se produit :

    « surtout en groupes ou gangs, et bien que la plupart d’entre elles ne sont pas si violentes - il y a un nombre grandissant d’horribles crimes commis par ces jeunes femmes qui vivent leur vie comme si elles étaient dans une jungle dangereuse. C’est spécialement vrai des gangs qui évoluent dans les banlieues des grandes villes américaines comme de nombreux articles de journaux féminins nous le démontrent en nous divulguant d’horribles crimes perpétrés par des jeunes filles. »

    — Mary Melody Bourbon, Femmes violentes : de nouveaux modèles ?

  •  

La difficulté à sortir du tabou des femmes violentes

Selon les auteurs du dossier « De victimes à folles », la Gazette des femmes, Vol. 27, no 3, novembre-décembre 2005, p. 22-28 (Québec), il existe une résistance à aborder ce problème.

« [...] C'est un sujet tabou, une femme est plutôt perçue comme protectrice et aimante. Celles que nous recevons sont capables de coups et de bris d'objets. Elles ne vivent pas forcément dans la précarité. Elles ont toutes subi des violences pendant leur enfance24. »

Selon la criminologue Sylvie Frigon, les féministes nient la violence des femmes, laquelle crée un malaise tous genres confondus.

« [...] Certaines de mes collègues féministes, activistes et praticiennes, ne veulent pas toucher à cela. Elles disent que d’en parler rend le phénomène plus important. Une féministe connue m’a dit : “Vos femmes violentes nous font peur.” D’autres ne veulent pas se renseigner sur le sujet, car elles disent que c’est marginal »

Selon Manon Monastesse, coordonnatrice à la Table de concertation en violence conjugale et agressions à caractère sexuel de Laval :

«  En fait, il y a une difficulté à parler des femmes violentes, même dans les milieux d’intervention, parce qu’on craint que cela soit récupéré par d’autres groupes »)25 »

Selon Julien Félix et Marie Huret :

« [...] les hommes maltraités sont moins rares qu'on ne le croit. Car le sujet reste tabou et les victimes préfèrent se cacher. Même si Sylvie n'était pas un cordon-bleu, elle adorait parler cuisine au téléphone avec ses copines : "Je vais lui couper les couilles avec un couteau et en faire de la compote." Ce soir-là, Yvan surprend le coup de fil. Ses genoux flageolent. Le plat du jour, c'est lui. A 6 heures du matin, le mari s'enfuit de la maison. "Une nuit de plus, dit-il, et j'y passais." Il s'est accroché huit ans à cause des enfants. Huit ans à encaisser les gifles et les griffes de son épouse : elle jetait la vaisselle, lui lacérait le visage avec ses ongles, brandissait un couteau, persuadée qu'il la trompait. Lui se taisait, lui l'aimait. À l'aube, Yvan s'est décidé et s'est réfugié à l'Armée du salut. "J'étais en total désarroi, je ne pouvais pas emmener mes enfants, soupire-t-il. Les foyers d'accueil pour hommes battus, ça n'existe pas."26 »



Source :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Violence_f%C3%A9minine

 

IMORTANTE BIBLIOGRAPHIE SUR LES FEMMES VIOLENTES :

https://stop-hommes-battus-france-association.blog4ever.com/bibliographie-sur-les-femmes-violentes

 

LES FEMMES PEDOPHILES, CA EXISTE :

Martine Nisse*, thérapeute familiale, est directrice du Centre des Buttes-Chaumont, à Paris, où sont accueillies des victimes. Elle constate un nombre croissant de dévoilements d’agressions sexuelles commises par des femmes.
En Angleterre, la fondation Lucy Faithfull estime entre 5 et 20 % le nombre d’agressions sexuelles commises par des femmes. L’amplitude est grande, donc.

 

https://www.lejdd.fr/Societe/Faits-divers/Les-femmes-pedophiles-ca-existe-150316-3239708

 

 

 

IDEE RECUE 3.jpg


Donc l'idée reçue d'un homme viril et dominateur en France empêche la plus part des hommes et femmes à admettre qu'un homme puisse être victime d'une femme, ce qui explique que la plus part des hommes ou femmes impliqués dans les différents pouvoirs sociaux, politiques, médiatiques, médicaux, forces de l'ordre et justice, ne font rien pour défendre la cause des hommes maltraités, contrairement aux féministes et femmes battues, qui s'appuient sur un statut de victime qui a été établi arbitrairement puisque on nie systématiquement la symétrie qui existe entre les violences faites aux hommes et aux femmes, symétrie qui a été découverte dans les Pays anglosaxons.

Idées reçues sur l'homme battu en Suisse : 
https://www.cfjm.ch/top10/les-visages-caches-des-hommes-battus/

La violence conjugale est symétrique entre les hommes et les femmes battus dans les études faites au Canada, USA, Angleterre et Belgique. Les chiffres Français sont donc sans doute à revoir (28% d'hommes battus). 

----------------

DESESPOIR 3.jpg

La situation des hommes battus est donc désespérée, car rien n'est fait en France pour défendre les hommes battus. Et le tabou est vivement entretenu par un certain nombre d'acteurs en France.

 

NOTRE CONVOCATION AU GRENELLE DES VIOLENCES CONJUGALES :

Nous avons été convoqués pour le Grenelle des violences conjugales après avoir contacté par courriel Marlène SCHIAPPA.

Une responsable, Catherine LESTERPT, féministe auteur d'un livre sur la condition de la femme, nous a convoqué à Paris, et nous a dit devant cinq témoins que le grenelle des violences conjugales de Marlène Schiappa ne voulait pas parler des hommes battus. Car Catherine LESTERPT ne voulait pas que la cause des hommes battus gêne celle des femmes battues.

Était ce la réponse de Marlène SCHIAPPA, de Catherine LESTERPT, ou des deux ?

Marlène SCHIAPPA a déclaré connaitre les hommes battus lors d'un passage à la TV. Elle a de plus été informée par Corinne VIGNON et nous mêmes qui avons été reçus par sa déléguée. Et nous avons envoyé une trentaine de courriels à Marlène SCHIAPPA et son service.

Pourquoi Marlène SCHIAPPA n'a t-elle rien fait ? Elle était informée.
Pour ne pas nuire aux femmes battues, comme nous l'a dit Catherine LESTERPT ?

Marlène SCHIAPPA s'est déclarée féministe. Comme Catherine LESTERPT.


ARBITRAIRE 6.jpg

Certaines féministes ont-elles un POUVOIR DIVIN comme au Ministère de l'égalité hommes femmes ? Pour évacuer par exemple sans complexe un demi million de victimes hommes et enfants ?

Les hommes y sont ils vraiment représentés ?

Cette femme du Grenelle des violences conjugales, Catherine LESTERPT, ne voulait pas que la cause des hommes battus gêne celle des femmes battues.. C'est fait, non ?

Pourquoi tout le monde a laissé faire en France ?

Beaucoup savaient pour les hommes battus, pourtant.

 

DEMOCRATIE 3.jpg


La France est-elle toujours une démocratie ?
Quand un demi million de victimes
sont laissées en souffrance...

LANCEUR ALERTE.jpg


Nou sommes, Stop hommes battus, et la trentaine de députés LREM
qui nous soutiennent, de modestes lanceurs d'alerte.

Nous sommes conscients que notre poids politique et médiatique n'est pas assez grand pour nous attaquer à des personnalités qui sont protégées par l'Etat.
Et qui sont soutenues par l'opinion publique.

Nous sommes un Etat qui n'a rien fait pour ses hommes battus et leurs enfants.
Nous ne sommes pas mieux lotis que la Chine ou la Russie.
Ou les hommes battus n'existent pas aussi.

Mais nous rappelons que de ne rien faire, quand on sait, concernant un demi million de victimes, peut relever des infractions suivantes :
sexisme envers un genre, et non assistance à personne en danger.

 

La situation des hommes battus en France est la plus grave des Pays occidentaux. Etat des lieux. La violences des hommes battus touche les violences physiques, morales, sexuelles, administratives ou financières.

C'est pourquoi nous avons décidé de faire confiance dans notre justice française et de faire appel à celle-ci.

SILENCE.jpg

LE SILENCE POLITIQUE :

 

Nous avons contacté par email plusieurs fois les 500 et quelques députés de l'assemblée nationale. Nous avons reçus une trentaine de réponses positives, émanant du LREM. Nous les remercions et les sollicitons pour écrire à différents ministres et au Président da la République.

Les hommes battus sont refoulés ou mal accueillis quand ils portent plainte, sont séparés de leurs enfants, sont condamnés à de la prison avec sursis car on ne croit pas en leur parole face aux femmes ou sont même condamnés à de la prison ferme. En effet comme nous l'avons expliqué, les idées reçues en France désignent arbitrairement la femme comme victime et l'homme comme violent.

Les hommes battus en France n'ont donc aucuns droits, n'ont pas de téléphone national (autre que les nôtres a titre privés, c'est nous qui payons), ni de centres d'hébergements d'urgence, contrairement aux femmes battues. Rien.

 

 

DENONCER 2.jpg

 

Notre Objectif est d'informer tous les Français, l'Etat, les politiques et les organisations féministes en France  qu'il y a 240 000 victimes hommes et enfants spectateurs en France.

Et que les idées reçues en France empêchent de voir la réalité de la violence conjugale. 
Il s'agit d'un problème à grande échelle, problème couvert par la loi contre le sexisme et la non assistance à personnes en danger.
 
Le femmes battues ont un numéro national 3919, des centres d'hébergement d'urgence, des formations adaptées sur les femmes battues pour la Police, la Gendarmerie et la Justice. Nous voudrions les mêmes dispositifs pour les hommes battus. Il n'existe rien pour les hommes battus.
  
Nous cherchons un ou des avocats bénévoles pour nous aider à nous conseiller pour agir, et nous cherchons des journalistes ou personnes maitrisant la communication, bénévoles, pour nous aider à contacter les médias en France. 

Contact Pascal COMBE, Tél 06 81 92 14 58. Email : pascal2_2007@live.fr
 

 

 

 

INJUSTICE.jpg



19/10/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 217 autres membres